«C'était notre pire match»

  • Les Sénateurs ont honoré Mike Fisher avant le match pour ses 1000 parties en carrières dont 675 à Ottawa. Il s'est amusé devant ses anciens partisans. Il a récolté une mention d'assistance dans une victoire de 5 à 1 des Predators. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Les Sénateurs ont honoré Mike Fisher avant le match pour ses 1000 parties en carrières dont 675 à Ottawa. Il s'est amusé devant ses anciens partisans. Il a récolté une mention d'assistance dans une victoire de 5 à 1 des Predators.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 1 / 14
  • James Neal déjoue Mike Condon en 3ème période. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    James Neal déjoue Mike Condon en 3ème période.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 2 / 14
  • Austin Watson tente d'empêcher Chris Neil d'aller seul vers Pekka Rinne. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Austin Watson tente d'empêcher Chris Neil d'aller seul vers Pekka Rinne.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 3 / 14
  • Craig Smith s'est trouvé dans une position inconfortable. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Craig Smith s'est trouvé dans une position inconfortable.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 4 / 14
  • Pekka Rinne a réalisé 30 arrêts jeudi soir. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Pekka Rinne a réalisé 30 arrêts jeudi soir.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 5 / 14
  • Mike Condon a été impuissant face aux Preds. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Mike Condon a été impuissant face aux Preds.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 6 / 14
  • Chris Wideman voit son tir être arrêté par Pekka Rinne. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Chris Wideman voit son tir être arrêté par Pekka Rinne.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 7 / 14
  • P.K. Subban à la P.K. Subban. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    P.K. Subban à la P.K. Subban.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 8 / 14
  • Mike Condon a fait face à 40 tirs jeudi soir. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Mike Condon a fait face à 40 tirs jeudi soir.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 9 / 14
  • Mike Condon a une drôle de façon de boire durant les pauses commerciales. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Mike Condon a une drôle de façon de boire durant les pauses commerciales.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 10 / 14
  • Tom Pyatt tente de freiner Filip Forsberg. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Tom Pyatt tente de freiner Filip Forsberg.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 11 / 14
  • Le seul but des Sens a été marqué par Derick Brassard en première période. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Le seul but des Sens a été marqué par Derick Brassard en première période.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 12 / 14
  • Daniel Alfredsson était sur la glace pour honorer son ancien coéquipier, Mike Fisher. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Daniel Alfredsson était sur la glace pour honorer son ancien coéquipier, Mike Fisher.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 13 / 14
  • Andrew Hammond a des allures de Patrick Lalime avec son nouveau masque. (Patrick Woodbury, Le Droit)

    Plein écran

    Andrew Hammond a des allures de Patrick Lalime avec son nouveau masque.

    Patrick Woodbury, Le Droit

  • 14 / 14

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'attaque des Sénateurs d'Ottawa éprouvait déjà de grosses difficultés à secouer les cordages cette saison, et ça s'est compliqué encore plus pour elle jeudi au Centre Canadian Tire.

Leur meilleur buteur l'an dernier, Mike Hoffman, a raté le match contre les Predators de Nashville jeudi soir en raison d'une blessure, puis le plus haut salarié du club, Bobby Ryan, a déclaré forfait en première période, blessé au haut du corps.

Sans eux, un but de Derick Brassard pour secouer une longue léthargie s'est avéré nettement insuffisant dans un revers de 5-1 aux dépens de la bande à P.K. Subban.

Comme la semaine dernière à Nashville dans un gain de 3-1, le gardien Pekka Rinne a été solide face aux 31 tirs des locaux alors que son vis-à-vis Mike Condon a encaissé un premier revers en trois sorties avec Ottawa, débordé par un barrage de 40 lancers.

Pas une bonne journée

C'était seulement un deuxième gain cette saison à l'étranger des Predators (7-6-3, mais 2-5-2 hors du Tennessee), tandis qu'Ottawa (10-6-1) a un dossier de 6-3-1 devant ses partisans, au nombre de 15 480 jeudi soir.

« Il y a un effet domino, c'est clair a dit l'entraîneur-chef Guy Boucher de l'absence de ces joueurs de ses deux premiers trios. Mais les joueurs qui étaient là, ce n'était pas une bonne journée. C'était une de ces journées. Je reprends ce que j'ai dit (après le revers à Nashville), ça c'était notre pire match, je ne sais pas si on est allergique à eux, mais ça fait deux matches qui n'étaient pas très beaux. »

Boucher a laissé entendre que Ryan s'est blessé à une main et ne pouvait pas tenir son bâton après avoir eu des points de suture. Même le préposé à l'équipement John Forget en a eu une dizaine, atteint par une rondelle égarée au banc des siens.

Un but d'assurance de Pontus Aberg en fin de deuxième période s'est avéré le coup de grâce des visiteurs, cet unique but du deuxième tiers leur donnant une avance de deux buts. Il a déjoué Condon entre les jambières sur une descente à deux contre un amorcée par une passe de Mike Fisher, l'ex-Sénateur honoré avant le match pour avoir atteint le plateau des 1000 matches en carrière à la fin de la saison dernière. En troisième, James Neal et Mike Ribeiro en ont ajouté deux autres, tous deux sur des passes de Subban, hué chaque fois qu'il touchait la rondelle.

Scott Sissons et Ryan Ellis ont lancé les Predators en avant au premier tiers, le premier profitant d'un revirement bâte d'Erik Karlsson tandis que le capitaine des Sénateurs a assisté impuissant au but du second alors que son bâton s'était fracassé dans ses mains.

« On a mal commencé le match et on n'a pas pu s'en remettre. On est resté dans le match, mais on ne l'avait pas, ça va arriver... On donne trop de tirs, on le sait. C'était notre force quand on gagnait des matches. Il faut tourner la page », a dit Karlsson.

Brassard avait répliqué lors d'un avantage numérique entre leurs deux filets, son tir du haut des cercles atteignant la lucarne au-dessus de l'épaule de Rinne, qui l'a frustré en troisième lors d'une autre attaque à cinq.

Au moins, les Sénateurs ont continué à avoir du succès en désavantage numérique, blanchissant les Predators en quatre chances avec l'avantage d'un homme. Ils ont maintenant écoulé 23 punitions consécutives pour se hisser au premier rang de la LNH à ce niveau.

Ottawa, qui avait rappelé Max McCormick de Binghamton pour remplacer Hoffman, disputera maintenant son prochain match samedi soir alors que les visiteurs au CCT seront les Panthers de la Floride, rossés 6-1 par les Maple Leafs à Toronto au même moment.

Un but qui «a fait du bien»

Un poids a été enlevé des épaules de Derick Brassard quand il a compté en première période, mais ça ne paraissait pas trop après le match.

«C'est certain que ça fait du bien, mais quand tu perds 5-1, ce n'est pas la même chose que si on avait gagné. Il faut trouver une façon de compter plus que ça. On a des gars avec du talent ici, on est capable de faire des jeux, ce n'est pas juste de lancer et de saisir des retours, il faut avoir confiance sans enlever notre structure défensive», a dit le centre gatinois après avoir mis fin à sa séquence noire de 15 matches sans marquer dans le revers contre Nashville.

Le trio avec lequel il a commencé le match, aux côtés de Jean-Gabriel Pageau et Mark Stone, a rapidement été démembré en raison de l'absence de Bobby Ryan, parti rejoindre Mike Hoffman à l'infirmerie.

«Ce n'est pas une excuse, mais il manquait trois gars du 'top 6' ce soir, 'Clarkie' (MacArthur), ça fait longtemps, mais Bobby, c'est 25-30 buts, Hoffman, c'est un gars de 30 buts, c'est sur que ça va faire mal. Les blessures, ça donne l'opportunité à d'autres joueurs d'avoir plus de temps de glace, ça arrive à tous les clubs dans la ligue. Si on est pour être longtemps sans ces gars-là, il va falloir que les gars offensifs prennent la relève», a-t-il noté.

Les Sénateurs ont alloué le premier but pour un 12e match sur 17 cette saison, eux qui ont une fiche de 6-5-1 quand ça arrive. «Ce n'est pas ça autant que le nombre de tirs alloués qui me dérange», a dit le pilote Guy Boucher.

Rattrapage

«On ne peut pas toujours jouer du hockey de rattrapage quand nous avons de la misère à compter des buts», a souligné le centre Kyle Turris, meilleur buteur des siens.

Devant le filet, le gardien Mike Condon s'en voulait pour le troisième but en fin de deuxième tiers. «On se battait encore bien avec cinq minutes à faire en deuxième, on avait obtenu de bonnes chances, mais ce troisième but a tué notre 'momentum', a-t-il dit. Je ne suis pas ici depuis longtemps, les matches sont bien gérables. Moi, j'aime obtenir plus de lancers, ça me met dans le match. Ce soir, je n'ai pas fait le travail, qui est de garder la rondelle hors du filet.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer