Dumba fait mal aux Sénateurs

Matt Dumba a infligé un premier revers aux... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Matt Dumba a infligé un premier revers aux Sénateurs en temps supplémentaire cette saison.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À force de jouer avec le feu, les Sénateurs d'Ottawa allaient évidemment finir par se brûler à un moment donné.

Leur attaque de tire-pois éprouvant encore une fois toute la misère du monde à trouver le fond du filet, ils se sont inclinés 2-1 en prolongation face au Wild du Minnesota devant une autre petite foule de 14 265 amateurs au Centre Canadian Tire dimanche soir.

Un but de Matt Dumba avec 63 secondes à faire en période supplémentaire a procuré ce gain aux visiteurs, qui avaient perdu la veille à Philadelphie et terminaient une séquence de trois parties en quatre soirs à l'étranger en envoyant leur gardien substitut Darcy Kuemper dans la mêlée. Tout juste auparavant, Mike Hoffman avait raté la cible sur une descente à deux contre un avec Jean-Gabriel Pageau.

Les hommes de Guy Boucher avaient gagné leurs quatre premières rencontres ayant nécessité de la prolongation ou une fusillade depuis le début de la campagne, et il s'agissait pour eux d'un neuvième match de suite où ils marquaient deux buts ou moins.

« Ça reste un gros point de classement que nous sommes allés chercher, tu vas te tailler une place en séries à la fin de la saison par un, deux ou trois points. Ce point est énorme », estimait l'entraîneur-chef des Sénateurs, dont le club a une fiche de 9-5-1.

Kyle Turris leur a procuré ce point de classement en parvenant à créer l'égalité en début de troisième période avec son septième but de la saison, son tir à contre-courant déjouant un gardien Darcy Kuemper voilé par son propre défenseur, l'ancien des 67's Tyler Graovac. 

« On travaille à obtenir plus de temps en zone adverse et ça va venir, nous avons plusieurs gars ici qui sont capables de compter des buts. J'ai marqué sur une descente, ''Neiler'' (Chris Neil) m'a fait une belle passe et j'ai juste cherché à lancer au filet. C'était bien de capitaliser là-dessus », a souligné Turris.

Ce dernier a joué de malchance en deuxième quand un tir de la pointe de Dion Phaneuf a dévié sur lui pour ensuite atteindre la barre horizontale.

L'attaque à cinq des Sénateurs a encore été affreuse, blanchie en quatre chances au fil de la rencontre. Elle n'a qu'un but à ses 26 dernières opportunités avec l'avantage d'un homme ou plus.

Non seulement n'a-t-elle pas compté, elle a aussi permis au Wild d'ouvrir la marque quand Eric Staal a contourné Hoffman facilement pour prendre un tir du revers arrêté par Craig Anderson, sauf que Ryan Suter a poussé le retour dans une cage béante.

Pour tenter de secouer sa torpeur, Guy Boucher a utilisé le trio de Jean-Gabriel Pageau avec Mark Stone et Zack Smith comme première unité lorsque le Wild a écopé d'une punition en deuxième, sans grand succès. Derick Brassard et Hoffman n'étaient pas de la deuxième unité après eux.

« En ce moment, dans toutes les phases de jeu, on n'arrive pas à la mettre dedans, c'est juste une question de continuer à obtenir les mêmes opportunités et de la mettre dedans afin que la confiance se réinstalle, que tu respires un peu mieux et que tu tiennes ton bâton un peu moins serré », a dit Boucher, qui disait ne pas ressentir la frustration de joueurs comme Brassard et Hoffman, ce dernier ayant fracassé son bâton au banc après le but de Dumba.

Les Sénateurs, dominés 42-36 au chapitre des tirs dans ce match, disputeront leur prochain match mardi alors qu'ils rendront visite aux Flyers à Philadelphie.

Karlsson voudrait en faire plus

Sur le but gagnant de Matt Dumba, Erik Karlsson a montré pourquoi il est devenu un défenseur plutôt qu'un gardien de but, la rondelle passant sous lui alors qu'il tentait de couvrir pour son gardien Craig Anderson, pris hors position sur l'arrêt initial.

« Je pense qu'il (Dumba) a manqué son lancer. Mais à la fin du match, nos esprits ne sont pas aussi affûtés que plus tôt dans le match. J'aurais pu faire un meilleur jeu et anticipé la séquence un peu mieux. Mais c'est comme ça. Ce n'était pas notre meilleur match et on a quand même obtenu un gros point de classement, on doit se réjouir de ça », a commenté Karlsson après le revers de 2-1 des siens en prolongation contre le Wild.

Le capitaine des Sénateurs avait dit en entrevue télévisée au deuxième entracte que certains joueurs devaient se réveiller, dont lui-même. Il l'a fait en partie en obtenant une passe sur le but égalisateur de Kyle Turris.

« Ça commence avec moi, je dois trouver un moyen, pas nécessairement d'en faire plus, mais d'exécuter les jeux un peu mieux, surtout sur le jeu de puissance. Si je fais ça, d'autres gars vont faire ça. Présentement, certains gars sont un peu en léthargie et il faut s'en sortir. Ça commence avec moi, je dois jouer de la même façon, mais en même temps, générer plus d'offensive », a-t-il ajouté.

Son patron Guy Boucher n'était pas nécessairement d'accord, disant que le meilleur compteur de son club avec 13 points « joue déjà très bien, il doit juste continuer à jouer de la même façon. Il s'en met beaucoup sur les épaules, il est un leader incroyable depuis le début de l'année », a-t-il commenté. Le point de classement récolté dimanche n'aurait pas été possible sans une autre bonne performance du gardien Craig Anderson, auteur de 40 arrêts, dont deux sur des échappées de Nito Neiderreiter et Eric Staal coup sur coup en deuxième période.

« L'attaque va venir, mais on se donne une chance de gagner chaque soir. On aurait facilement pu avoir trois ou quatre buts, on frappe une barre horizontale. Ce n'était pas dans les cartes, mais j'aime notre façon de jouer... Nous avons des gars frustrés en attaque, mais ils ne trichent pas en défensive afin de marquer des buts », estimait-il.

Méthot blessé

Le défenseur Chris Wideman a été en mesure d'effectuer un retour au jeu d'une blessure au haut du corps dimanche soir et l'entraîneur-chef Guy Boucher a décidé d'y aller avec sept défenseurs, retranchant l'attaquant Matt Puempel pour garder Fredrik Claesson comme septième arrière. La décision s'est avérée judicieuse étant donné que le vétéran défenseur Marc Méthot a déclaré forfait après la première période, blessé au bas du corps. « Il n'avait rien ce matin, on devait y aller avec 12 avants et 6 défenseurs comme au dernier match, mais une heure avant l'échauffement, il avait un petit quelque chose. Nous avons été chanceux de prendre cette décision. Wideman a été excellent en revenant au jeu », a dit Boucher à ce sujet après la rencontre.

Dunn à Wichita

Le renvoi de Mike Blunden à Binghamton par les Sénateurs samedi après le retour en santé de Chris Neil vendredi soir s'est avéré une mauvaise nouvelle pour l'attaquant gatinois Vincent Dunn, que les petits Senators ont rétrogradé à son tour au Thunder de Wichita, leur club affilié dans la ligue East Coast. En huit parties cette saison, Dunn avait récolté deux passes et neuf minutes de punition, en plus de présenter un différentiel de moins-2. Dimanche avec son nouveau club, où il a rejoint le Québécois Gabriel Gagné, il a obtenu une passe dans un gain de 5-3 contre Fort Wayne. Le club-école des Sénateurs dans la Ligue américaine connaît un début de saison difficile avec une fiche de 3-7-0-1 après deux revers en fin de semaine. Son attaque n'a produit que 19 buts en 11 parties.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer