Chabot devra patienter encore un peu

Thomas Chabot pourrait être inséré dans la formation... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Thomas Chabot pourrait être inséré dans la formation des Sénateurs lundi ou mardi.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Thomas Chabot devra patienter encore un peu avant de disputer son premier match dans la LNH.

Le défenseur recrue de 19 ans des Sénateurs sera laissé dans les gradins pour un deuxième match consécutif par son entraîneur-chef Guy Boucher samedi lors de la visite des Canadiens au Centre Canadian Tire.

Boucher a dit que l'identité de l'adversaire, que Chabot a affronté au Centre Bell pour une première fois pendant le calendrier préparatoire, n'avait rien eu à voir avec la décision qu'il a prise.

« Je vais être honnête, c'est bien excitant, c'est Montréal, c'est une rivalité et tout ça, mais dans nos décisions en ce moment, c'est juste par rapport à notre équipe... On a assez de travail à faire avec notre équipe », a-t-il commenté après avoir annoncé son intention de faire jouer Chabot lors des deux matches suivants des siens, soit à Detroit lundi ou mardi au CCT lors de la visite des Coyotes de l'Arizona.

Boucher a parlé de décisions qui se prennent quotidiennement avec le hockeyeur qui pourrait être retourné aux Sea Dogs de Saint-Jean, de la LHJMQ, au lieu de décisions avec une portée à plus long terme.

« Pour lui, c'est match après match, entraînement après entraînement. On a identifié clairement pourquoi il est encore ici et ce qu'il doit améliorer et démontrer pour pouvoir rester ici. On ne voulait pas faire commencer des jeunes lors du premier match, on a même vu des vétérans (avoir des difficultés) avec le nouveau système et l'excitation d'un match d'ouverture... Ce n'était pas fair de mettre un jeune comme ça dans l'alignement alors que tu as d'autres vétérans capables de prendre ça. On a voulu attendre et c'est certain qu'il va jouer un des deux prochains matches », a laissé entendre Boucher dans son point de presse de vendredi.

« On lui a donné le temps de respirer, d'absorber tout ce qui est autour du hockey. Quand on va le mettre dans l'alignement, il va se sentir prêt... Et s'il n'est pas prêt, il ne restera pas... Comme j'ai déjà dit, (la LNH) n'est pas une ligue de développement, c'est une ligue de performance », a-t-il réitéré.

Le jeune homme était au courant quand il est retourné au vestiaire après la pratique, Boucher ayant passé une dizaine de minutes à lui expliquer sa logique lors d'un tête-à-tête sur la patinoire.

« C'est sur que ce n'est pas le fun, n'importe quel joueur de hockey veut jouer, on est là pour ça. Mais l'équipe a gagné le premier match, j'imagine que ça rentre en ligne de compte, il (Boucher) veut garder le même alignement. En même temps, il est encore tôt dans la saison, c'est juste le deuxième match », a indiqué Chabot.

Celui-ci ne demanderait pas mieux que de disputer son premier match en carrière à l'étranger, à Detroit lundi. « Ce serait peut-être un peu moins de pression de jouer sur la route, je ne sais pas. En attendant, je continue de travailler lors des pratiques, j'essaie de lui montrer que je veux rester ici. Le reste, ce n'est pas moi qui contrôle les décisions qui se prennent. Je contrôle seulement les efforts que je mets sur la glace, j'essaie de me contrôler là-dessus », a-t-il ajouté.

Matt Puempel sera également laissé de côté samedi pour un deuxième match de suite, mais Boucher entend le faire jouer un des deux prochains matches à lui aussi, tout comme au gardien substitut Andrew Hammond. C'est Craig Anderson qui affrontera les Canadiens.

Boucher favorise le CH

Guy Boucher n'a pas voulu s'aventurer sur le terrain glissant de l'analyse de l'échange P.K. Subban/Shea Weber des Canadiens cet été. Quand il a été questionné à ce sujet, il a plutôt changé le sujet pour identifier les clubs qu'il considère comme les favoris dans l'Est cette saison. «Weber, tout le monde le voit depuis plusieurs années, je vois ses forces et faiblesses aussi, mais je ne m'aventurerai pas à parler des autres joueurs. La seule chose que ça fait, c'est qu'on joue contre le Canadien et c'est un très bon joueur, comme d'autres équipes ont de très bons joueurs. On sait que le Canadien a une très bonne équipe, on ne se comptera pas de menteries, tout le monde le dit, Tampa et le Canadien sont en haut et ils sont supposés gagner», a-t-il déclaré.

Entre les lignes

Erik Karlsson a été louangé par Boucher pour ses présences plus courtes lors du premier match, une demande spécifique des nouveaux entraîneurs du club. «Je vais avoir besoin d'aide des entraîneurs avec ça, tout le monde veut jouer, c'est certain. Tu te sens bien, tu veux rester sur la glace, ce qui n'est pas toujours pour le mieux. On verra, on n'a joué qu'un match. C'est quelque chose que je peux peut-être améliorer pour aider mon jeu et l'équipe», a-t-il dit vendredi... Les Senators de Binghamton vont lancer leur dernière saison régulière de la Ligue américaine avant leur transfert à Belleville l'an prochain samedi soir en accueillant les Bears de Hershey. Ils ont finalisé leur alignement cette semaine et le Gatinois Vincent Dunn a survécu aux dernières coupes. Il sera donc un des quatre Québécois de l'équipe avec Francis Perron, Gabriel Gagné et le défenseur Guillaume Lépine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer