Les Sénateurs sur la ligne de départ

Le succès des Sénateurs d'Ottawa passera comme d'habitude... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le succès des Sénateurs d'Ottawa passera comme d'habitude par leur capitaine Erik Karlsson.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Leur camp d'entraînement ne s'est pas exactement déroulé comme ils l'espéraient, avec des blessures à des joueurs importants, en particulier Clarke MacArthur. De quoi compliquer la vie d'un nouvel entraîneur qui implante un nouveau système de jeu.

Prêts, pas prêts, les Sénateurs d'Ottawa lanceront quand même avec Guy Boucher la 24e saison de leur histoire. Mercredi soir, ils accueilleront les Maple Leafs de Toronto au Centre Canadian Tire.

Leur camp d'entraînement ne s'est pas exactement déroulé... (Infographie LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Infographie LeDroit

Mardi, le directeur général Pierre Dorion a rencontré les joueurs afin de réitérer qu'il faut «gagner maintenant».

«Nous avons dit dès le départ que nous pensons avoir une équipe capable de participer aux séries et ensuite de surprendre en séries. J'ai utilisé de gros mots pendant l'été quant à nos attentes. J'ai rencontré les joueurs pour étaler le sentier que les Sénateurs d'Ottawa doivent prendre. Nous sommes prêts et mercredi sera la journée la plus excitante pour nous depuis le 10 avril», a-t-il lancé.

Dorion a bien aimé le camp d'entraînement dirigé par Boucher, considéré comme très difficile par les vétérans de l'équipe. «Il fallait que ce camp soit exigeant, ce club n'a participé aux séries qu'une fois en trois ans. Que des vétérans disent que c'était un camp difficile, c'est un bon signe pour moi.»

Boucher n'a pas voulu embarquer dans le jeu quand il s'est fait demander si l'objectif d'atteindre les séries est réaliste.

«C'est un processus. Je crois beaucoup à ça. Un pas à la fois. Si tu te perds à viser un objectif à long terme, te ne t'occupes pas du présent. Il faut s'améliorer tous les jours», a-t-il mentionné.

Le capitaine Erik Karlsson aura évidemment son gros mot à dire dans les succès des Sénateurs. Il pense que le système mis en place par Boucher va bien le servir.

«Mon jeu va changer, il le fait chaque année. C'est la même chose pour tout le monde, tu dois faire les choses différemment parce que la ligue change. Avoir un meilleur jeu de puissance devrait nous aider. On dirait qu'il est déjà meilleur, mais en fin de compte, il faut encore le faire fonctionner sur la glace», a-t-il noté.

«Avoir un meilleur jeu de puissance devrait nous aider. On dirait qu'il est déjà meilleur, mais en fin de compte, il faut encore le faire fonctionner sur la glace.»

Erik Karlsson
capitaine des Sénateurs

Une amélioration de l'unité de désavantage numérique est aussi impérative, Ottawa ayant terminé la saison 29e à ce chapitre même en menant la LNH pour les buts à court d'un homme. «On a fait des changements, les entraîneurs nous ont montré ce qui marchait et ne marchait pas. C'est certain qu'on va essayer de mettre ça en application cette année. On va essayer de se défendre en premier, ça a bien été en matches préparatoires, on va tenter de continuer sur la même voie», a noté le Gatinois Jean-Gabriel Pageau, meneur dans la LNH en 2015-16 avec sept buts en désavantage numérique.

Pour ajouter du piquant à ce match inaugural de la campagne, les Sénateurs vont se frotter à leurs rivaux de la Bataille de l'Ontario, des Maple Leafs en reconstruction qui misent gros sur les jeunes attaquants Auston Mathews et Mitch Marner.

«C'est une excellente rivalité, la Bataille de l'Ontario. Que ce soit dans leur édifice ou le nôtre, il y a beaucoup d'énergie dans l'air. Comme joueur, c'est ce que vous voulez, jouer des parties qui ont une signification», a souligné l'ancien des Leafs Dion Phaneuf.

C'est le vrai départ d'un marathon de 82 matches qui prendra fin le printemps prochain.

Partager

À lire aussi

  • Dans la tête de Guy Boucher

    Sénateurs d'Ottawa

    Dans la tête de Guy Boucher

    Quand le DG Pierre Dorion a embauché Guy Boucher comme entraîneur-chef le 8 mai dernier, il a toujours maintenu qu'il était son premier choix,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer