Claesson s'en va, Chabot reste

Fredrik Claesson... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit)

Agrandir

Fredrik Claesson

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs ont soumis le défenseur Fredrik Claesson au ballottage lundi midi, ce qui confirme du même coup que Thomas Chabot amorcera la saison dans la LNH.

Le jeune défenseur Thomas Chabot... (Etienne Ranger, Archives LeDroit) - image 1.0

Agrandir

Le jeune défenseur Thomas Chabot

Etienne Ranger, Archives LeDroit

La semaine dernière, l'entraîneur-chef Guy Boucher avait refusé de confirmer la décision de garder le premier choix âgé de 19 ans plutôt que de le renvoyer à son club junior, les Sea Dogs de Saint-Jean, même s'il avait affirmé que le club avait l'intention de commencer la campagne avec huit défenseurs et qu'il en restait justement huit. Il s'est ravisé lundi, cependant.

«Oui, il reste. Nous avons besoin de plus d'information à son sujet, voir s'il est capable de composer avec toutes les situations. Présentement, il nous a donné des doutes positifs, mais il doit encore montrer qu'il a sa place ici pour toute une saison. C'est pourquoi Claeson (est au ballottage), il a eu un bon camp, mais on sait ce qu'il est. Alors que si on envoie Chabot chez les juniors, on ne peut pas le rappeler plus tard. Donc avant de prendre cette décision, on veut être certain», a indiqué Boucher lundi.

Celui-ci a cependant clairement indiqué qu'il est présentement le septième arrière du club derrière Chris Wideman et Mark Borowiecki, et comme il l'intention d'utiliser un alignement à six défenseurs mercredi contre Toronto, Chabot devrait être relégué aux gradins. Une autre décision à son sujet devra être prise une fois qu'il aura joué neuf parties, une 10e signifiant que la première année de son contrat serait utilisée même s'il devait être rétrogradé plus tard.

Claesson, arrière suédois de 23 ans qui a disputé 16 matches avec les Sénateurs la saison dernière, retournera avec le club-école de Binghamton pour y amorcer une cinquième saison à moins qu'une autre équipe ne le réclame avant midi mardi.

Toutes les équipes de la LNH doivent soumettre leur alignement de début de saison à 17 h, heure de l'Est, mardi.

Boucher a indiqué que c'est l'incertitude concernant la capacité de joueurs comme Ryan Dzingel, Phil Varone et Matt Puempel de combler l'absence de Clarke MacArthur qui a mené le club à commencer la saison avec 14 attaquants, 7 défenseurs et 2 gardiens, à moins que l'équipe ne réclame un joueur soumis au ballottage lundi.

«Ça a changé en raison de la situation avec MacArthur et (Curtis) Lazar, et parce que nous ne sommes pas certains qui peut faire le travail pour remplacer ces gars-là. Nos points d'interrogation les plus urgents sont en avant alors que Borowiecki et Wideman nous donnent un top-6 du calibre de la LNH», a mentionné Boucher.

Lazar cherche les coups et espère un retour mercredi

Curtis Lazar portait à nouveau un chandail bleu indiquant qu'il ne devait pas se prêter aux exercices avec contact, mais ça ne l'a pas empêché de mettre son corps qui se remet d'une mononucléose à l'épreuve à quelques occasions lundi, notamment lors d'une descente à un contre un avec Dion Phaneuf.

«J'ai essayé de le frapper, mais c'est lui qui m'a frappé. C'est ce que je cherchais, c'est la seule chose qu'il me reste à mettre à l'épreuve, le contact. J'espère avoir le feu vert officiel après un test d'imagerie à résonnance magnétique (lundi après-midi) et je touche du bois que je pourrais jouer mercredi», a raconté Lazar, qui a aussi reçu un coup de coude à la tête de Thomas Chabot un peu plus tard.

Si sa rate est revenue à sa taille normale, il est cependant toujours possible que Lazar soit cédé au club-école de Binghamton pour un séjour de réhabilitation, lui qui n'a joué aucun match au camp.

Entre les lignes

Les Islanders de New York ont causé une certaine surprise en soumettant le nom de l'attaquant Pierre-Alexandre Parenteau au ballottage lundi, eux qui lui ont fait signer un contrat comme joueur autonome en juillet dernier (un an, 1,25 million $).

Pourrait-il intéresser les Sénateurs? «C'est une question pour Pierre (Dorion, le DG), même si on se consulte toujours. Il faudrait voir si quelqu'un (au ballottage) pourrait nous aider», a dit Guy Boucher. Les Sénateurs avaient discuté avec Parenteau, qui est natif de Hull, avant qu'il ne signe un contrat de 16 millions $ pour 4 ans avec l'Avalanche du Colorado à l'été 2012...

***

Premier choix des Sénateurs l'été dernier, le centre Logan Brown a commencé la saison sur les chapeaux de roue avec les Spitfires de Windsor, amassant 14 points, dont trois buts, en six parties avec les Spitfires de Windsor pour s'installer au quatrième rang des compteurs de la LHOntario.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer