Claesson s'invite dans la course

Fredrik Claesson... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Fredrik Claesson

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sans faire trop de bruit, Fredrik Claesson connaît un bon camp cet automne dans la capitale.

Jeudi, à Montréal, il a formé un duo fiable avec le jeune Thomas Chabot dans le gain de 4-3 des Sénateurs contre les Canadiens, et ce même s'il était un défenseur gaucher appelé à jouer à droite. Sa récompense pour le match revanche entre les deux équipes de samedi après-midi : il retrouvera son compatriote Erik Karlsson comme partenaire, alors que le capitaine disputera un premier match hors-concours depuis son retour de la Coupe du monde.

À sa cinquième saison dans l'organisation, Claesson est un de ces joueurs que Boucher veut évaluer au camp. Il obtiendra une chance en or de se faire valoir. «Ça n'a pas d'importance si je suis sur le radar des médias ou non, je cherche juste à m'améliorer chaque jour et on verra où je serai à la fin. Mais c'est certain que je veux jouer ici. Je me sens plus à l'aise maintenant. J'ai quelques matches derrière la cravate, c'est de la bonne expérience. Il faut que je m'en serve lors de ces parties afin de rester ici», a-t-il indiqué.

Claesson aurait pu retourner dans sa Suède natale après quatre saisons passées à Binghamton, mais il a signé un nouveau contrat pour rester avec les Sénateurs. «Je suis encore jeune et c'est dans la LNH que je veux jouer», dit-il.

La compétition est ouverte pour les places sur la troisième paire à la ligne bleue. Claesson semble certes en avance sur Matt Bartkowski, le joueur invité au camp qui en a arraché à Montréal jeudi. Le vétéran Michael Kostka et Chabot, le premier choix qui doit retourner chez les juniors s'il n'évolue pas dans la LNH, luttent également pour une de ces places.

L'entraîneur-chef Guy Boucher a évoqué la possibilité d'utiliser sept défenseurs samedi contre Montréal. Et il demandera au gardien Andrew Hammond de jouer tout le match pendant que Craig Anderson est toujours absent pour des raisons personnelles. Il doit revenir au début de la semaine prochaine.

Pageau à l'aile

Au beau milieu du camp d'entraînement, Guy Boucher veut tenter de plus en plus d'expériences avec ses attaquants qui sont assurés de commencer la saison à Ottawa. Contre les Canadiens, samedi, une de ces expériences sera d'insérer Jean-Gabriel Pageau à l'aile droite aux côtés de Chris Kelly, sur un trio complété par Tom Pyatt. « Il m'a dit qu'il voudrait essayer ça. Ce n'est pas un problème pour moi. L'an dernier avec Zack Smith, c'est lui qui prenait les mises au jeu dans notre zone du côté gauche et je commençais donc à l'aile. Une fois le jeu commencé, il n'y a plus vraiment de centre, c'est le premier revenu dans la zone qui aide les défenseurs », a noté Pageau.

Borowiecki endolori

Le défenseur Mark Borowiecki n'a pas raté l'entraînement de vendredi, même s'il a eu une bonne frousse en troisième période du match de la veille contre les Canadiens quand il a chuté lourdement dans la bande après un accrochage avec Greg Pateryn. Il a tenu à compléter le match quand même. « Je suis pas mal endolori, c'est mon dos qui a pris le pire du coup. J'imagine que la réaction naturelle aurait été de rester dans la chambre, ce n'était qu'un match hors-concours, mais je ne suis pas comme ça », a-t-il raconté.

Brassard à la maison

Le centre gatinois Derick Brassard disputera un premier match devant ses nouveaux partisans samedi. Il s'agit d'un troisième match cette semaine pour lui. « Je pense que l'équipe est dans la bonne direction, on va essayer de continuer à s'améliorer demain. J'aime l'idée de jouer beaucoup de matches hors-concours, j'ai besoin de ça en arrivant dans un nouveau club, avec de nouveaux coéquipiers », a confié Brassard.

Les «Baby Sens» se vengent des Gee Gees

PHOTO MARTIN ROY LeDroit Les Gee Gees de... (Martin Roy, LeDroit) - image 6.0

Agrandir

PHOTO MARTIN ROY LeDroit Les Gee Gees de l'Universite d'Ottawa contre les Senators de Binghampton

Martin Roy, LeDroit

Ils avaient subi un revers de 1-0 l'an dernier contre les Ravens de Carleton, et les Senators de Binghamton n'allaient certes pas se faire jouer le même tour cette année par des Gee Gees de l'Université d'Ottawa qui relancent leur programme de hockey. Dans un match hors-concours présenté au Complexe Minto, les espoirs des Sénateurs l'ont emporté difficilement 3-2 aux dépens de la troupe de Patrick Grandmaître vendredi soir. Francis Perron, Ryan Rupert et Chris Flanagan ont marqué pour les Senators, alors que Kevin Domingue et Cody Driver ont répliqué pour le Gris et Grenat. Sur la photo, Justin Charbonneau, des Gee Gees, tente de soutirer la rondelle à Zach Stortini.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer