Les Senators s'en vont à Belleville

Le club-école des Sénateurs quittera Binghamton pour s'installer à... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Le club-école des Sénateurs quittera Binghamton pour s'installer à Belleville.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une association de 15 ans avec Binghamton, les Sénateurs d'Ottawa ne pouvaient tout simplement pas laisser passer la chance de rapprocher leur club-école de la Ligue américaine de la capitale nationale et c'est pourquoi ils ont confirmé officiellement lundi que celui-ci déménagera à Belleville la saison prochaine.

Le propriétaire Eugene Melnyk a acheté la franchise qui était dans le nord de l'état de New York de façon à faciliter son transfert dans la municipalité située à environ 2 h 30 de route d'Ottawa.

Le conseil municipal de Belleville a pour sa part entériné un plan de rénovation de 18,5 millions $ du Yardmen Arena, ancien domicile des Bulls de la Ligue de hockey de l'Ontario, qui sera prêt à accueillir l'équipe au début de la saison 2017-2018 pour la première année d'un bail de huit ans. L'amphithéâtre de 3250 places verra sa surface glacée, qui était de dimension internationale, être réduite pour répondre aux standards de la Ligue américaine de hockey, alors qu'un vestiaire moderne sera aménagé pour accueillir les petits Sénateurs.

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk, a... (Étienne Ranger, Archives LeDroit) - image 2.0

Agrandir

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa, Eugene Melnyk, a acheté la franchise qui était dans le nord de l'état de New York de façon à faciliter son transfert à Belleville.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

« Le hockey est de retour à Belleville. Les gens de Belleville ont une communauté de hockey très passionnée et fière, a dit Melnyk par voie de communiqué. Cette communauté mérite vraiment un retour du hockey et je m'engage à ce que les Sénateurs de Belleville deviennent une partie intégrale de la ville... C'est le début d'une nouvelle ère à Belleville et nous sommes fiers d'en faire partie. »

Association naturelle

Le directeur général adjoint des Sénateurs Randy Lee a travaillé sur ce dossier lors des neuf derniers mois et il estime que c'est une association toute naturelle pour les Sénateurs.

« Nous n'avions rien à redire de notre entente avec Binghamton, mais la tendance dans la LNH est de tenter d'avoir son club-école le plus près possible afin de faciliter les rappels de joueurs. Ce sera une situation idéale pour nous qu'ils se retrouvent à deux heures et demie de route, sans avoir à traverser les douanes en plus. Belleville se retrouve en plus dans notre marché (de télévision), ce qui fait qu'un amateur pourrait voir un joueur disputer un match le jeudi à Belleville puis qu'il pourrait le revoir le samedi à la Soirée du hockey », a-t-il confié en entrevue avec le Droit.

Belleville avait vu son équipe de hockey junior déménager à Hamilton il y a deux ans en raison du refus de la Ville d'effectuer des rénovations à son amphithéâtre. Les Bulls ont joué au Yardmen Arena de 1981 à 2015.

« Notre ville a une longue histoire avec le hockey junior mais aujourd'hui nous souhaitons la bienvenue au hockey professionnel à Belleville et à notre Yardmen Arena qui sera bientôt rénové, a déclaré le maire Taso Christopher dans un communiqué. Notre ville obtient non seulement un club de la LAH mais devient partenaire avec les Sénateurs de la LNH et leur propriétaire de longue date Eugene Melnyk. Géographiquement, notre proximité relative à la capitale nationale rend ce partenariat très excitant pour nous. »

Il est question que les Sénateurs présentent un match intraéquipe à Belleville lors de leur camp d'entraînement l'an prochain, et que le tournoi des recrues de London soit présenté à cet endroit éventuellement.

Binghamton, où les petits Senators ont joué depuis 2002 (y remportant la coupe Calder en 2011), ne devrait pas être en reste puisqu'il est déjà question qu'une autre formation de la LAH y déménage ses pénates la saison prochaine.

Quatre jours de congé pour Karlsson

De retour de la Coupe du monde de... (Mark Blinch, La Presse canadienne) - image 4.0

Agrandir

De retour de la Coupe du monde de hockey, le capitaine des Sénateurs, Erik Karlsson, aura droit à un petit congé avant de reprendre l'action avec ses coéquipiers.

Mark Blinch, La Presse canadienne

Avec l'élimination de la Suède dimanche à la Coupe du Monde de hockey, les Sénateurs vont pouvoir récupérer leur capitaine Erik Karlsson au cours des prochains jours. Son nouveau patron Guy Boucher a un plan bien précis en tête pour l'intégrer au camp d'entraînement, lui accordant des congés lundi et mardi alors qu'il veut le voir sur la glace pour un entraînement avec ses coéquipiers mercredi soir. Il aura ensuite un autre congé jeudi pendant que l'équipe ira jouer un match hors-concours à Montréal, puis toute l'équipe aura congé dimanche au lendemain d'un match contre le Canadien auquel Karlsson pourrait prendre part. «Il obtient le repos qu'il mérite après ce tournoi tout en étant ici pour exercer son leadership. On verra pour samedi, c'est une possibilité (qu'il joue). On va s'asseoir et voir où on en est comme équipe, ce qu'on veut voir et aussi où il en est rendu physiquement et mentalement», a dit Boucher lundi.

Le 6 pour Wideman

Chris Wideman a troqué le 45 pour le... (La Presse Canadienne) - image 6.0

Agrandir

Chris Wideman a troqué le 45 pour le 6, porté l'an dernier par Bobby Ryan. Ce dernier a quant à lui jeter son dévolu sur le 9 laissé vacant après l'échange de Milan Michalek, l'an dernier.

La Presse Canadienne

Comme Bobby Ryan a décidé de changer de numéro cette saison pour récupérer le 9 laissé vacant quand Milan Michalek est parti à Toronto, le défenseur Chris Wideman a hérité du 6 que celui-ci a abandonné. «C'est le numéro que je portais quand je jouais à l'université ainsi qu'au hockey mineur en grandissant. En plus, ça ne m'a rien coûté de l'obtenir vu que Bobby a changé en premier», a-t-il expliqué lundi avant de se rendre à Halifax, lui qui était un des quatre vétérans en uniforme pour le match contre les Maple Leafs. Après une saison recrue où il a obtenu 6 buts et 13 points en 64 parties sur une troisième paire, l'ancien défenseur par excellence de la Ligue américaine pense pouvoir en faire plus à la ligne bleue cette saison. «J'ai joué dans la LNH l'an dernier, mais je n'étais pas un joueur avec autant d'impact que je peux avoir», a indiqué celui qui a terminé sa saison en participant au Championnat mondial en Russie en mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer