Les retrouvailles de Méthot et Brassard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première journée de camp d'entraînement est comme la rentrée pour les hockeyeurs, mais ce n'est évidemment pas une rentrée comme à la petite école.

Alors qu'ils ont un nouvel entraîneur/enseignant cette saison en Guy Boucher, les retrouvailles avaient déjà eu lieu avant la journée de tests physiques de jeudi pour les Sénateurs d'Ottawa puisque tous les joueurs sont rentrés dans la capitale au cours des dernières semaines et qu'ils patinaient ensemble de façon informelle.

Il y avait quand même une certaine fébrilité dans l'air dans le couloir du Centre Canadian Tire attenant au vestiaire et la salle d'entraînement de l'équipe.

C'était particulièrement le cas pour Derick Brassard, la plus importante acquisition estivale des Sénateurs qui  célébrait son 29e anniversaire de naissance pour l'occasion. Une autre étape menant à son premier match dans l'uniforme du club de son patelin a été franchie.

« J'étais pas mal excité en m'en venant à l'aréna que ce soit la première journée du camp. J'ai hâte de pratiquer pour la première fois et de jouer ma première partie d'exhibition. Je vais essayer de m'adapter le plus vite possible à mes nouveaux coéquipiers, nouvel aréna, mon nouvel environnement. Je vais prendre le camp d'entraînement pour me préparer pour le premier match de la saison », a-t-il raconté lors de son premier point de presse au CCT.

Le Gatinois qui portera le numéro 19 endossera alors à nouveau le même chandail que son meilleur ami dans le hockey, Marc Méthot. Ils avaient amorcé leur carrière ensemble avec le club-école des Blue Jackets de Columbus basé alors à Syracuse.

« Ça va vite, on a commencé ensemble dans la Ligue américaine il y a huit ans. J'étais là quand il a été échangé à Ottawa (contre Nick Foligno) et qu'il a reçu l'appel, et là, quelques années plus tard, je suis ici avec lui. C'est sûr que ça va être spécial, mais on s'en est parlé depuis l'échange, il faut qu'on ait une bonne année, que ce soit le fun. Je pense qu'on a l'équipe pour avoir une chance de gagner la coupe », estime Brassard.

Comme dans le temps

Alors qu'il amorce sa cinquième saison à Ottawa, Méthot est confiant que l'acquisition de son ami, ainsi que celle du vétéran Chris Kelly, rapatrié comme agent libre, permettra aux Sénateurs d'aspirer à nouveau aux séries.

« Ce sont deux gars qui ont beaucoup d'expérience dans la ligue et dans les séries. Kels a gagné une coupe Stanley, donc ça va aider l'équipe. Le leadership n'a jamais été un problème dans l'équipe, mais en avoir plus, ça va nous aider. C'est bizarre un peu de retrouver Derick, ça me rappelle the old days quand on était à Columbus et Syracuse. C'est spécial pour moi, c'est un de mes meilleurs amis dans la business du  hockey. Je parle toujours avec lui. C'est le fun, on veut maintenant s'amuser un peu et gagner des matches », a raconté le défenseur franco-ontarien.

Méthot a indiqué qu'il n'avait pas été consulté par les dirigeants de l'équipe avant que l'échange impliquant son copain ne soit conclu en juillet. « Je n'avais aucune idée (que ça s'en venait). Je savais qu'on était intéressé, il y avait de l'intérêt pour Derick, un gars qui vient de Gatineau et qui est au prime de sa carrière. C'est une bonne acquisition pour l'équipe », estime-t-il.

Dion Phaneuf est à l'aise, Mark Stone aussi

Dion Phaneuf a souvent répété après son acquisition de Toronto l'an dernier à quel point il avait apprécié l'accueil de ses coéquipiers.

Le vétéran défenseur pense cependant qu'il sera encore plus à l'aise dans le vestiaire des Sénateurs cette saison après avoir eu l'occasion de prendre part à leur camp d'entraînement.

« Je suis installé ici maintenant et je suis très confortable. J'ai emménagé dans ma maison (du quartier Westboro) cet été, je connais la ville un peu mieux. Je suis à l'aise, alors que lorsque tu es échangé à la mi-saison, tu déménages toute ta vie très rapidement... Là, j'ai hâte de commencer le camp, être là dès la première journée avec notre groupe. Ils ont été fantastiques avec moi l'an passé, mais c'est différent quand tu peux bâtir quelque chose à partir de la première journée, construire ton équipe et la rassembler le plus vite possible », a raconté l'arrière de 31 ans après avoir effectué ses tests de conditionnement physique jeudi.

La tâche de rassembler le casse-tête chez les Sénateurs revient au nouvel entraîneur-chef Guy Boucher et son personnel d'entraîneurs, et Phaneuf aime bien ce qu'il a entendu de la part de l'ancien entraîneur du Lightning, qu'il a déjà rencontré à quelques occasions.

« Le nouveau personnel d'entraîneurs a hâte de commencer. Pour avoir parlé avec Guy, nous allons être un club axé sur les détails. Ça va commencer sur la glace (vendredi), dit-il. J'ai travaillé pour Guy aux championnats mondiaux il y a quelques années, je me souviens que lors des réunions, il était précis et ne tournait pas autour du pot. Et il était pareil quand je l'ai rencontré cet été. Il est exigeant et passionné, mais comme joueur, tu dois aimer ça. »

Phaneuf a aussi hâte de passer une saison complète avec son partenaire de l'an dernier à la défense, Cody Ceci, qui est armé d'un nouveau contrat. « Il a bien fait au championnat mondial le printemps dernier, il y a beaucoup de bons joueurs là-bas et c'est de l'expérience en plus pour lui. On va essayer d'être les meilleurs possible ensemble pour notre club », a-t-il dit. 

Stone à l'aise aussi

L'autre Sénateur qui a remporté l'or aux Championnats mondiaux en Russie au printemps, l'ailier droit Mark Stone, est heureux de se retrouver à nouveau avec Kyle Turris et Mike Hoffman sur le premier trio de l'équipe, même s'il avait terminé la saison en force avec Jean-Gabriel Pageau et Zack Smith.

« On avait bien joué ensemble au début de la saison dernière, je pense qu'on avait une des lignes les plus dynamiques de notre association jusqu'à ce que Hoff se blesse et que je sois suspendu. Les choses se sont mises à mal aller ensuite, on n'a plus joué ensemble. Mais c'est excitant, nous avons plusieurs bons outils. Hoff a un nouveau contrat de quatre ans qui lui donne de la sécurité, il va être encore meilleur », estime le deuxième meilleur compteur des Sénateurs l'an dernier avec ses 61 points.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer