Pageau remet le compteur à zéro

Jean-Gabriel Pageau sait très bien que tout sera à... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Jean-Gabriel Pageau sait très bien que tout sera à recommencer cette saison.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il a beau avoir terminé la dernière saison au centre du trio le plus productif des Sénateurs d'Ottawa, Jean-Gabriel Pageau sait très bien que tout sera à recommencer pour lui jeudi quand il se rapportera au nouvel entraîneur-chef Guy Boucher.

Le centre gatinois sait aussi qu'avec l'entrée en scène de son concitoyen Derick Brassard et le retour en santé de Kyle Turris, il va à nouveau se retrouver dans un rôle plus défensif, sur un troisième trio, pour amorcer la campagne.

L'auteur de 19 buts, dont sept en désavantage numérique (un sommet dans la LNH), et de 43 points en 82 matches la saison dernière ne s'en fait aucunement avec tout ça. Tout ce qui lui importe, c'est d'aider son club à se qualifier pour les séries éliminatoires.

«L'été a été long, c'était mon premier aussi long alors que j'avais toujours eu la chance de jouer en séries avant. Il est grand temps que ça recommence, tout le monde est excité pour le début du camp», a-t-il confié d'entrée de jeu en entrevue avec LeDroit après la dernière séance d'entraînement non officielle de la saison estivale tenue mercredi au Sensplex.

«Les choses ont super bien été pour moi l'an dernier, mais là, on tourne la page. Je veux continuer à apprendre et m'améliorer. C'est mon année de contrat aussi, je veux vraiment être au top de mon jeu chaque jour pour aider l'équipe à gagner... On a un nouveau coach, de nouveaux joueurs, un nouveau DG aussi. C'est un nouveau départ pour tout le monde. Je pense qu'on est tous sur la même page, on veut vraiment gagner et aller loin cette année. Les gars se sont entraînés fort cet été, tout le monde est prêt à se donner», mentionne celui qui sera joueur autonome avec compensation l'été prochain.

Parlant d'entraînement, Pageau n'a pas modifié le régime qui lui a permis de s'illustrer à sa première saison complète dans la LNH, travaillant de concert avec le responsable du conditionnement physique des Sénateurs Chris Schwartz en plus de s'entraîner à l'occasion aux arts martiaux mixtes avec son ami Julien Leblanc, un Gatinois qui a livré quelques combats professionnels dans l'octogone.

«Comme d'habitude, on a travaillé sur ma puissance, mon explosivité. On a bien travaillé, pas juste sur mes faiblesses, mais sur mes forces aussi. Chris est bon pour ça. Et j'ai fait (des arts martiaux mixtes) une couple de fois, plus pour me tenir en forme, ça fait différent comme entraînement», souligne celui qui a aussi fait un séjour en Europe (Pologne, France, Espagne) pendant les vacances.

Alors que les deux premiers trios pour amorcer le camp d'entraînement verront Turris se retrouver entre Mike Hoffman et Mark Stone alors que Brassard pivotera une ligne complétée par Clarke MacArthur et Bobby Ryan, Pageau a évidemment hâte de voir qui seront ses ailiers.

Il y a fort à parier que Zack Smith se retrouvera à sa gauche, celui-ci ayant connu la meilleure saison offensive de sa carrière (25 buts) en terminant la dernière saison à ses côtés, Stone complétant un trio fort productif qui a vu Pageau décrocher la coupe Molson de joueur par excellence du mois de mars au sein de l'équipe.

«Je ne sais pas de quoi les trios vont avoir l'air, j'imagine qu'il (Boucher) va jouer avec ça pendant le camp. Moi, je veux juste arriver au camp et faire mes preuves encore, montrer ce que je suis capable de faire. Les lignes, c'est quelque chose que je ne contrôle pas. Je suis certain qu'il va faire les meilleurs trios pour gagner... Ce serait certes le fun de continuer à jouer avec Zack, on a eu une bonne saison l'an dernier, les deux, on a une bonne complicité, on sait comment se retrouver sur la glace», estime-t-il.

Ryan ne commente pas

Dernière note concernant le dernier entraînement estival des Sénateurs, Bobby Ryan a quitté rapidement après coup en refusant d'élaborer sur un commentaire émis la veille sur son compte Twitter critiquant USA Hockey.

Il avait alors répondu à un internaute lui suggérant d'imiter Phil Kessel - auteur d'un tweet qui a fait jaser - qu'il ne le ferait pas, préférant «tuer USA Hockey avec de la gentillesse pour qu'ils me laissent jouer les championnats mondiaux des plus de 35 ans, si je ne suis pas trop faible en défensive à ce moment-là».

Dunn ratera le début du camp

Les Sénateurs ont dévoilé mercredi la liste des 52 invités à leur camp d'entraînement et comme il l'avait confié au Droit lundi, le Gatinois Vincent Dunn est du nombre.

Un astérisque se retrouve cependant à côté de son nom sur la liste afin de signifier qu'il ratera les premières séances sur la patinoire pour cause de blessure. Le défenseur Ben Harpur, qui a joué cinq matches à Ottawa l'an dernier, est dans le même bateau, lui qui a raté le tournoi des recrues à London en fin de semaine dernière parce qu'il s'est blessé lors de la seule séance d'entraînement de l'équipe d'espoirs tenue jeudi dernier.

En tout, ce sont cinq gardiens, 17 défenseurs et 30 attaquants qui se rapporteront à Guy Boucher et son personnel d'entraîneurs, le capitaine Erik Karlsson brillant par son absence alors qu'il défend les couleurs de la Suède à la Coupe du Monde. Les Sénateurs avaient invité 61 joueurs à leur camp de l'an dernier, dirigé par Dave Cameron.

Un total de 16 espoirs qui ont pris part au tournoi du week-end dernier seront présents, incluant les choix de première ronde Thomas Chabot et Logan Brown, ainsi que les Québécois Francis Perron, Gabriel Gagné et Maxime Lajoie, défenseur natif de Québec qui joue à Swift Current, dans la LHOuest.

Parmi les sept joueurs présents à London qui ont été laissés de côté pour le camp principal, notons l'ailier gauche Filip Ahl, un Suédois de 19 ans sélectionné en quatrième ronde en 2015. Celui-ci jouera en Amérique du Nord cette saison, avec les Pats de Regina, de la LHOuest, qui sont dirigés par l'ancien entraîneur des Sénateurs John Paddock.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer