Chabot a livré la marchandise

Plusieurs joueurs des Sénateurs ont marqué des points... (Dave Chidley, La Presse canadienne)

Agrandir

Plusieurs joueurs des Sénateurs ont marqué des points auprès de leurs patrons au Tournoi des recrues de la LNH, comme les défenseurs Andreas Englund (à droite) et Thomas Chabot.

Dave Chidley, La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tout est pardonné, tout est oublié. Thomas Chabot est officiellement de retour dans les bonnes grâces de ses patrons, les dirigeants des Sénateurs d'Ottawa.

Le plus bel espoir défensif de l'organisation en avait déçu certains, en juillet. On avait jugé qu'il n'avait pas livré sa pleine mesure lors du camp de perfectionnement estival.

Après avoir essuyé les critiques, le Beauceron de 19 ans a juré qu'il ferait mieux la prochaine fois. 

Et il a tenu promesse.

Quand est venu le temps de faire le bilan du week-end au Tournoi des recrues de la Ligue nationale de hockey, à London, le directeur général adjoint Randy Lee a tout de suite voulu parler de lui.

« Il a fait un grand pas vers l'avant. Ça se voit », assure l'homme qui se spécialise dans le développement des espoirs.

« Il avait l'air en parfait contrôle. Il se repliait avec acharnement pour aller récupérer les rondelles libres dans le fond de notre territoire », précise-t-il.

Chabot, choix de première ronde des Sénateurs en 2015, a déjà démontré de belles choses. Lors du camp d'entraînement de l'an dernier, il a connu quelques bons matches hors-concours. On a surtout noté sa capacité à prendre des bonnes décisions avec la rondelle.

Il devra se montrer plus polyvalent - plus fiable défensivement - s'il est bien décidé à causer la surprise cette saison. Un poste sera disponible à Ottawa. Il n'en tient qu'à lui de poursuivre son bon travail s'il compte faire partie des finalistes.

« Nous lui en avons parlé tout au long de l'été. Il était heureux, dans ce contexte, d'avoir été mis au défi à la conclusion du camp de perfectionnement. Je lui ai fait comprendre que je connais bien son talent. Je sais à quel point il peut être bon. Le hic, c'est que nous avons complètement renouvelé notre groupe d'entraîneurs. Il doit leur vendre sa salade. Le plus tôt sera le mieux », fait Lee.

D'ailleurs, Chabot n'est pas le seul défenseur qui a plu à la direction des Sénateurs ce week-end.

On avait hâte de voir ce que le Suédois Andreas Englund pouvait faire sur une patinoire nord-américaine. Choix de second tour en 2014, il doit normalement entreprendre la saison à Binghamton. Sauf si...

« Jusqu'à maintenant, je dirais que la transition entre les patinoires européennes et les patinoires nord-américaines se fait tout naturellement pour lui. Il semble déjà en confiance. Nous avons hâte de voir la suite. »

Un troisième défenseur serait tombé dans l'oeil du nouvel entraîneur-chef Guy Boucher.

Il s'agit du Franco-Albertain Maxime Lajoie. Choix de cinquième ronde cet été, le gaucher possède une qualité très recherchée ces temps-ci. À l'instar de Chabot, il gaffe rarement et prend généralement de bonnes décisions lorsque la rondelle se trouve sur son bâton.

« Il n'a pas vraiment eu la chance de se démarquer en juillet. Il n'y avait qu'un match intra-équipe à jouer au camp de perfectionnement. Dans un mini-tournoi où il a joué trois parties, c'était différent. »

À l'attaque, Lee a vanté Vincent Dunn. L'entrevue s'est déroulée avant le match contre les espoirs du Canadien de Montréal, durant lequel il a blessé l'espoir de premier plan Mikhail Sergachev.

Les deux gardiens que les Sénateurs ont emmenés à London, Chris Driedger et Matt O'Connor, ont eu de petits problèmes de santé ce week-end. Rien pour les empêcher de sauter sur la glace avec les vétérans, plus tard cette semaine.

Paul enfile quatre points

Ottawa Senators' Nick Paul looks on from the... (Dave Chidley, La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Ottawa Senators' Nick Paul looks on from the bench during a game against the Montreal Canadiens at the 2016 National Hockey League rookie tournament in London, Ont. on Sunday, Sept. 18, 2016. THE CANADIAN PRESS/Dave Chidley

Dave Chidley, La Presse canadienne

Nick Paul a probablement disputé son dernier Tournoi des recrues de la LNH, ce week-end. Il a quitté l'événement sur une très bonne note.

L'attaquant, qui portait le «C» du capitaine pour les Sénateurs, a marqué deux buts et inscrit deux mentions d'aide dans une victoire de 6-3 contre le Canadien de Montréal, dimanche après-midi.

Cette victoire permet aux Sénateurs de compléter le tournoi avec une très bonne fiche de 2-0-1.

L'autre victoire a été acquise contre les Penguins de Pittsburgh. Samedi, le gardien Chris Driedger a réussi 43 arrêts pour les blanchir 1-0.

Le match contre le Canadien a permis à plusieurs autres joueurs de se démarquer. Thomas Chabot a lui aussi connu un match de quatre points. Il a inscrit quatre mentions d'aide.

Ce fut une bonne journée, en fait, pour de nombreux représentants de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Francis Perron a marqué deux fois. Filip Chlapik et Gabriel Gagné ont obtenu un but et une mention d'aide chacun.

Reste maintenant à voir combien d'entre-eux pourront prolonger leur expérience dans la capitale. L'alignement complet du camp d'entraînement des vétérans devrait être dévoilé dans les prochaines heures.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer