Martin Raymond retrouve Guy Boucher à Ottawa

Martin Raymond a déjà travaillé avec Guy Boucher,... (Yanick Poisson, Archives La Tribune)

Agrandir

Martin Raymond a déjà travaillé avec Guy Boucher, l'entraîneur-chef des Sénateurs, chez le Lightning de Tampa Bay, les Bulldogs de Hamilton et les Redmen de McGill.

Yanick Poisson, Archives La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il semblait écrit dans le ciel que Martin Raymond était le candidat naturel pour le dernier poste d'adjoint à Guy Boucher avec les Sénateurs d'Ottawa.

Mais s'il faut en croire le principal intéressé, qui a été nommé au poste vendredi matin, l'équipe de la capitale nationale n'a manifesté son intérêt pour lui que deux jours avant l'annonce, alors qu'il était en discussions jusqu'à tout récemment avec les Tigres de Victoriaville pour le poste laissé vacant par le départ d'Éric Veilleux pour la Ligue américaine.

«Je suis entraîneur depuis 24 ans et c'est le premier été où je ne savais pas ce que j'allais faire en septembre, j'avais donc vraiment hâte de me trouver quelque chose. J'ai eu de bonnes discussions avec les gens des Tigres, mais quand les Sénateurs m'ont contacté, c'était un grand soulagement. Obtenir une deuxième chance de travailler dans la LNH, ce n'est pas donné à tout le monde... L'appel est arrivé il y a deux jours seulement, ça a déboulé très vite», a confié l'homme de hockey de 49 ans lors d'un appel-conférence avec les médias locaux.

Congédié l'hiver dernier par les Voltigeurs de Drummondville, Raymond va renouer avec le nouvel entraîneur-chef des Sénateurs, à qui il avait lui-même donné son premier poste d'adjoint dans le hockey organisé, avec les Redmen de McGill, en 1996-1997. Boucher lui avait ensuite offert des postes d'assistant avec les Bulldogs de Hamilton, dans la Ligue américaine de hockey, et le Lightning de Tampa Bay.

«Avoir l'opportunité de revenir dans la LNH et de travailler avec un de mes meilleurs amis en Guy Boucher, c'est très excitant», a noté Raymond, qui s'est fait dire par son patron qu'il sera appelé à travailler derrière le banc lors des matches pour s'occuper des attaquants.

Raymond ne débarquera pas en terrain inconnu au Centre Canadian Tire. Il connaît déjà quelques-uns des autres adjoints, soit Marc Crawford, Rob Cookson et Pierre Groulx. Il a aussi dirigé le nouveau joueur des Sénateurs, Derick Brassard, avec l'équipe du Québec U16, et il faisait partie du personnel d'Équipe Canada junior quand Curtis Lazar et Nick Paul ont remporté une médaille d'or au Championnat mondial junior de 2015.

«Nous sommes très chanceux d'avoir quelqu'un avec toutes les qualités de Martin pour compléter notre personnel, a commenté Boucher par voie de communiqué. Il comble notre désir d'ajouter une voix qui a de l'expérience de la LNH et cela améliore notre groupe au point où nous nous sentons à l'aise avec le ratio avec lequel nous pourrons fournir une direction individuelle aux joueurs. Étant donné sa familiarité existante avec mes attentes axées sur l'équipe, il est le bon choix pour aider dans l'implantation et la croissance d'une culture qui conduit au succès.»

À Drummondville, son équipe a présenté un dossier de 82-71-8 en 161 matches en plus de deux saisons. Il a été congédié en novembre dernier et il a dit avoir profité de la saison pour se «ressourcer en tant qu'entraîneur».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer