Aucun grand coup tenté... encore

L'attaquant et ancien porte-couleurs du Canadien, Michael Blunden,... (Archives, La Presse)

Agrandir

L'attaquant et ancien porte-couleurs du Canadien, Michael Blunden, a paraphé un contrat de deux ans avec les Sénateurs. S'il joue avec le grand club, le tout lui rapportera 1,5 million $.

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pierre Dorion ne s'est pas lancé à la chasse au gros gibier vendredi alors que ses homologues à travers la LNH ont lancé plus de 400 millions $ par les fenêtres pour mettre la main sur les joueurs autonomes les plus convoités.

Le nouveau directeur général des Sénateurs d'Ottawa a tenu promesse en ce sens puisqu'il cherche surtout à « ajouter de la profondeur » à une formation qui a raté les séries éliminatoires la saison dernière, mais qu'il pense améliorée en vue de la prochaine avec l'arrivée de Guy Boucher derrière le banc et les retours en santé de Kyle Turris et Clarke MacArthur, en plus de la présence pour toute la campagne du défenseur Dion Phaneuf.

Dorion s'est donc contenté d'effectuer une demi-douzaine de mises sous contrat de joueurs qui ont passé la majorité de leurs carrières dans les mineures, le dernier du groupe de six étant l'attaquant Michael Blunden, qui est originaire de Gloucester et qui a joué des parties dans la LNH avec Chicago, Columbus, Montréal et Tampa Bay l'an dernier. Il a accepté les termes d'un contrat de deux ans à deux volets qui lui rapportera 725 000 $ et 750 000 $ s'il joue dans la LNH.

Rumeur impliquant Zibanejad

Ce n'est peut-être que partie remise cependant parce qu'une rumeur entendue par une source généralement bien informée lui prêtait l'intention de tenter un grand coup le week-end dernier au repêchage à Buffalo. Le centre Mika Zibanejad aurait fait partie des négociations avec une autre équipe de l'association Est, selon ce que LeDroit a pu apprendre.

« Certains des joueurs que nous avions ciblés sont toujours sur le marché, il y a encore la possibilité de les acquérir plus tard. Nous sommes à l'aise avec notre équipe présentement », a-t-il dit lors d'un point de presse en fin d'après-midi vendredi, mentionnant aussi qu'il avait négocié avec certains joueurs ayant signé ailleurs au cours de la journée.

« J'ai aussi parlé avec beaucoup de directeurs généraux, on essaie de voir ce qui va arriver avec les agents libres et on s'est dit qu'on se reparlerait dans les prochains jours », a-t-il ajouté.

Résister à la tentation 

À sa première Fête du Canada comme d.g., Dorion a dit qu'il a dû résister à la tentation de tenter un gros coup.

« Tu regardes le fil de ballottage des derniers jours et des gars qui étaient convoités (le 1er juillet) par les années passées se sont fait racheter. Nous voulons être responsables avec chaque dollar dépensé. On aimerait faire quelque chose, montrer à nos amateurs qu'on cherche à améliorer le club. J'avais dit qu'on ne ferait pas un gros 'splash' aujourd'hui vu que je pensais que les joueurs ciblés ne signeraient pas de contrat tout de suite... Nous étions proches avec certains, mais à un certain point, il faut apprendre à dire non, comme avec vos enfants que vous aimez », a-t-il mentionné.

Il ne veut « rien faire de stupide » alors qu'un espoir comme le premier choix Thomas Chabot pourrait s'imposer, à 19 ans, comme la solution à ses besoins à la ligne bleue. « Demain, il va être le meilleur joueur sur la glace au match intra-équipe (du camp de développement) et si on fait signer quelqu'un pendant la journée, on va peut-être se demander ensuite, 'Pourquoi a-t-on fait ça ?' », lance-t-il.

Dorion pense que des six joueurs mis sous contrat, Blunden est celui qui a les meilleures chances de se tailler un poste à Ottawa, profitant potentiellement du départ d'Alex Chiasson, échangé à Calgary en début de semaine, sur le flanc droit.

Les cinq autres joueurs ont signé des contrats d'un an à deux volets. Ce sont le défenseur Michael Kostka (800 000 $ LNH/325 000 LAH) et les attaquants Phil Varone (700 000 $/325 000 $), Casey Bailey (874 125 $/70 000 $), Max McCormick (650 000 $/72 500 $) et Chad Nehring (600 000 $/125 000 $). Seul ce dernier s'amène d'une autre organisation, lui qui était le meilleur compteur du Wolf Pack de Hartford (club-école des Rangers) la saison dernière avec ses 26 buts et 46 points. 

Kostka a joué une vingtaine de parties en fin de saison à Ottawa la saison dernière, tout comme McCormick, alors que Varone, acquis de l'organisation de Buffalo dans une transaction impliquant plusieurs joueurs, a joué le dernier match de l'année, obtenant une passe. Bailey a été acquis de Toronto en même temps que Dion Phaneuf.

Wiercioch avec l'Avalanche

Devenu joueur autonome sans compensation quand les Sénateurs ne lui ont pas déposé une offre qualificative lundi dernier, le défenseur Patrick Wiercioch n'a pas perdu de temps à se trouver du boulot pour la prochaine saison. Il a accepté un contrat d'un an à sens unique pour 800 000 $ offert par l'Avalanche du Colorado, ce qui représente une forte diminution de salaire sur les 2,7 M $ qu'il empochait la saison dernière à Ottawa. Le joueur originaire de la Colombie-Britannique retourne donc dans la ville où il a joué son hockey collégial, avec l'University de Denver. Un de ses coéquipiers là-bas était le centre Joe Colbourne, ancien des Flames de Calgary qui a aussi signé avec l'Avalanche vendredi. « Plus qu'excité de me joindre à l'Avalanche. Je ne peux pas attendre de retourner dans la 'Mile High City' », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Martin reste à Pittsburgh

Après avoir aidé les Penguins à remporter la coupe Stanley, l'ancien entraîneur-chef des Sénateurs Jacques Martin a été récompensé vendredi alors qu'il a signé une prolongation de contrat de deux ans pour rester à Pittsburgh. Âgé de 63 ans, l'homme de hockey de St-Pascal-Baylon, près de Clarence-Rockland, a passé les trois dernières saisons dans l'organisation des Penguins, retournant derrière le banc avec eux en décembre dernier pour appuyer le nouvel entraîneur-chef Mike Sullivan, supervisant leur brigade défensive.

Négociations avec Hoffman et Ceci

Priorité qu'il a lui-même établie pour les prochaines semaines, les négociations de contrat avec les joueurs autonomes avec restriction Mike Hoffman et Cody Ceci se poursuivent, a indiqué Pierre Dorion vendredi. « Les pourparlers progressent, et ils progressent très bien », a dit le directeur général. Les jeunes Matt Puempel et Ryan Dzingel ont également besoin de nouveaux contrats, ce qui ne devrait pas trop tarder vu qu'ils ont passé la majorité de la dernière saison dans les mineures et qu'ils n'ont pas beaucoup de pouvoir de négociations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer