Wiercioch et Chiasson sur la corde raide

C'est de plus en plus évident, les jours de Patrick Wiercioch avec les... (ARCHIVES, Agence France-Presse)

Agrandir

ARCHIVES, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est de plus en plus évident, les jours de Patrick Wiercioch avec les Sénateurs sont comptés. Possiblement aussi ceux d'Alex Chiasson.

Le DG Pierre Dorion a fait le point sur ces dossiers qui commencent à être prioritaires sur son bureau lundi et il n'était pas nécessaire de lire entre les lignes pour comprendre que le club pourrait bien couper les liens avec le premier, tandis que le second pourrait être échangé si les Sénateurs trouvent preneurs pour ses services.

Dans les deux cas, on parle de joueurs qui seront joueurs autonomes avec compensation le 1er juillet. Cette dernière spécification pourrait cependant être éliminée si le club ne leur soumet pas d'offre qualificative d'ici cette date. Dans un tel cas, ils seraient alors des agents libres sans compensation. Une offre qualificative doit être au moins égale à leur salaire de la dernière saison, 2,7 millions $ pour Wiercioch et 1,2 M $ pour Chiasson, montant obtenu en arbitrage (auquel il a encore droit cette année).

« Il y a un intérêt (pour garder Wiercioch), mais il faut considérer que c'est 2,7 M $ pour le qualifier. Est-ce qu'il vaut tant que ça ? Est-ce que ça vaudrait mieux pour lui qu'il aille ailleurs ? J'ai dit que nous allons explorer nos options. À 2,7 M $ pour le qualifier, c'est un gros chiffre. Nous avons parlé à son agent et on va voir ce qui va se passer en allant de l'avant lors des 10 prochains jours », a indiqué Dorion.

Wiercioch n'a disputé que 52 matches la saison dernière, récoltant cinq passes seulement.

Acquis dans l'échange qui a envoyé Jason Spezza à Dallas à l'été 2014, Alex Chiasson a surtout été utilisé sur un quatrième trio la saison dernière alors qu'il a été limité à 8 buts et 14 points en 77 parties. « On explore nos options pour lui aussi », a dit Dorion.

Pour ce qui est des négociations avec ses deux autres principaux joueurs autonomes avec compensation, Mike Hoffman et Cody Ceci, le DG s'est fait avare de commentaires. « Pour Hoffman, c'est le "cône du silence", a-t-il noté. Et pour Ceci, on va se rencontrer dans les prochaines semaines. »

En entrevue à la radio de TSN la semaine dernière, le défenseur originaire d'Orléans a déclaré qu'il aimerait signer un pacte à long terme pour rester dans son patelin. L'équipe pourrait cependant préférer un contrat qui ferait le pont entre son premier pacte de recrue et ses années où il aura droit à la pleine autonomie. 

Meilleur buteur du club l'an dernier avec 29 filets, Hoffman représentait une aubaine à un salaire de 2 M $ décidé par un arbitre indépendant. Il pourrait avoir recours à ce processus à nouveau si les deux partis ne peuvent s'entendre cet été.

Un 1er juillet tranquille

Le DG des Sénateurs, Pierre Dorion, ne pense pas non plus être très actif sur le marché des joueurs autonomes, le 1er juillet : « Je suis à l'aise avec notre top-6 en avant, nous avons été neuvièmes pour les buts comptés l'an dernier, et on a un potentiel de neuf joueurs capables de compter 20 buts. Si on regarde pour quelque chose, c'est pour améliorer notre profondeur à la défense, même si j'ai été impressionné par la progression de Chris Wideman au Championnat mondial. On cherche aussi un joueur de rôle qui pourrait se promener de ligne en ligne. Quand nous sommes en santé, nous avons plusieurs gars capables de compter des buts », a-t-il noté, mentionnant qu'il s'attend à un retour en santé de l'attaquant Clarke MacArthur, qui a raté presque toute la saison en raison d'une sévère commotion cérébrale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer