Chris Phillips «fera le point sur son avenir» jeudi

Blessé au dos, le défenseur Chris Phillips a... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Blessé au dos, le défenseur Chris Phillips a disputé son dernier match de hockey il y a 16 mois.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa et Chris Phillips ont convié les journalistes au Centre Canadian Tire jeudi. Sur le coup de midi, le défenseur de 38 ans «fera le point sur son avenir». Tout porte à croire qu'il mettra officiellement un terme à sa carrière.

Si c'est le cas, personne ne sera surpris.

Phillips a disputé son dernier match de hockey le 5 février 2015. Ce soir-là, devant parents et amis, il a fracassé un record en disputant son 1179e match dans l'uniforme de sa carrière.

Le lendemain, il n'était pas à l'entraînement. Son entraîneur Dave Cameron a simplement indiqué aux journalistes qu'il avait «besoin de repos». On a éventuellement compris qu'il était blessé au dos.

Au fil du temps, on a confirmé que cette blessure pourrait compromettre sa carrière.

«Je ne veux surtout pas que cette blessure me sorte du hockey. J'ai composé avec des tas de problèmes de santé tout au long de ma carrière. C'est terriblement frustrant d'être confronté à quelque chose que je ne peux contourner. C'est mon corps qui décide. Mon cerveau ne peut prendre le dessus et l'obliger à jouer», a-t-il déclaré à l'occasion d'une de ses dernières sorties publiques, au mois de janvier.

Il se retirera avec la fierté d'avoir passé toute sa carrière au sein d'une seule organisation.

Retour sur sa carrière 

Phillips a été repêché au tout premier rang par les Sénateurs, lors de la section de l'été 1996, à Saint-Louis. Il venait alors de connaître une superbe saison de 40 points en 61 parties chez les Raiders de Prince Albert dans la LHOuest.

Un an plus tard, après avoir complété son court stage dans les rangs juniors en participant au tournoi de la coupe Memorial à Hull, il a fait le saut directement dans la LNH.

L'entraîneur-chef des Sénateurs à l'époque, Jacques Martin, l'a brièvement utilisé à l'aile gauche au début de sa carrière. L'imposant jeune homme de 1,90 m (6' 3") a rapidement trouvé sa place à la ligne bleue. Il y est demeuré pendant 17 saisons.

Durant les années les plus glorieuses de l'organisation, Phillips et Zdeno Chara formaient un des duos défensifs les plus fiables de toute la Ligue nationale.

Lorsque Chara s'est joint aux Bruins de Boston à titre de joueur autonome, à l'été 2006, Phillips a hérité d'un nouveau partenaire, Anton Volchenkov. Quelques mois plus tard, les Sénateurs atteignaient la finale de la Coupe Stanley pour la première - et seule - fois de leur histoire.

Il a toujours été reconnu comme un joueur qui élevait son jeu d'un cran au printemps.

Phillips a marqué 71 buts et obtenu 217 points en saison régulière.

Il a inscrit 15 points de plus en 114 matches dans les éliminatoires.

Il a également été reconnu comme un joueur qui pouvait faire fi de la blessure et jouer malgré des blessures. Entre l'automne 2006 et le printemps 2013, il a raté seulement trois des 540 parties jouées par les Sénateurs.

Le directeur général Pierre Dorion et son prédécesseur Bryan Murray participeront à la conférence de presse de jeudi. Une brochette d'«invités spéciaux» devraient aussi se greffer à Phillips lors de cette journée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer