Retour doré pour Stone et Ceci

Les joueurs de hockey Cody Ceci, Mark Stone... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Les joueurs de hockey Cody Ceci, Mark Stone et Ben Hutton sont de retour du Championnat mondial de hockey.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Moins de 24 heures après avoir aidé le Canada à remporter un deuxième Championnat mondial de hockey consécutif, Cody Ceci et Mark Stone étaient déjà de retour dans la capitale nationale, fatigués d'un long voyage de retour mais contents de leur expérience en Russie.

Les deux joueurs des Sénateurs, qui étaient accompagnés sur leur vol par l'ancien entraîneur de l'équipe Dave Cameron ainsi que l'attaquant Ben Hutton, des Canucks de Vancouver, ne se sont pas trop fait prier pour exhiber leurs pesantes médailles d'or lorsque LeDroit les a accueillis à l'aéroport sur l'heure du midi lundi.

«C'était un long voyage, mais la seule raison pour le faire était de revenir avec une médaille d'or et tous les sacrifices qu'on a faits en valaient la peine en fin de compte. Après avoir raté les séries, c'est une bonne sensation de terminer l'année en ayant gagné quelque chose. C'est une belle façon de finir une longue saison. Tous les gars qui étaient là-bas voulaient continuer à jouer après avoir été éliminés des séries, ou les avoir manquées. C'est comme ça qu'on a gagné l'or», a confié Ceci, le premier des trois joueurs à franchir les douanes.

«Le tournoi a été long (trois semaines) mais c'était plaisant. J'ai pu rencontrer du nouveau monde, puis nous avons gagné l'or, donc ça valait certainement la peine d'y aller», a renchéri Stone, qui a ajouté cette médaille dorée à celle de bronze remportée au Championnat mondial junior de 2012 en Alberta.

Les deux Sénateurs ont été parmi les joueurs les plus productifs d'Équipe Canada à St-Pétersbourg et Moscou, Stone terminant à égalité au neuvième rang des compteurs de tout le tournoi avec ses 4 buts et 10 points en 10 parties (seul le Gatinois Derick Brassard a amassé plus de points que lui, 11, dont 5 buts), tandis que Ceci a terminé deuxième parmi les défenseurs avec un but et cinq passes pour six points, en plus de présenter un différentiel de plus-8.

«Je pense que j'ai assez bien joué. J'ai joué des minutes de qualité, incluant sur le jeu de puissance jusqu'à l'arrivée de Ryan Ellis. C'était un ajustement sur les grandes patinoires, mais tu as un peu plus de temps que tu le penses, il y a beaucoup d'espace pour patiner. J'imagine que c'est ce qu'ils recherchaient quand ils ont sélectionné plusieurs jeunes défenseurs qui sont mobiles. On a capitalisé là-dessus», estime l'arrière-garde de 22 ans, qui a vu son coéquipier Mike Matheson, des Panthers de la Floride (2-4-6, plus-11), lui être préféré pour le titre de meilleur défenseur du championnat.

Stone avait raté les cinq derniers matches de la saison des Sénateurs en raison d'une blessure à la poitrine, courtoisie d'une retentissante mise en échec de Dustin Byfuglien à Winnipeg. Le fait qu'il ait produit à son rythme habituel a certes rassuré les dirigeants et partisans des Sénateurs, mais le principal intéressé n'était pas inquiet.

«J'étais un peu endolori après le vol d'aller, mais c'est juste parce qu'il était pas mal long. Tout était beau et j'ai pu me faire justice. Je me sentais bien et j'ai réussi à améliorer mon rôle dans l'alignement au fur et à mesure que le tournoi progressait, commençant sur le quatrième trio avec Mark Scheifele (des Jets), mais passant (au deuxième) avec lui, vu qu'on avait une bonne chimie remontant au Championnat mondial junior», a noté Stone, qui a aussi eu l'occasion de jouer avec le surdoué Connor McDavid sur le jeu de puissance («il est tellement bon, le seul reproche qu'on peut lui faire est qu'il pourrait être plus égoïste et moins chercher à passer tout le temps», dit-il).

Les deux joueurs des Sénateurs espèrent que leurs performances au Championnat mondial aideront leur cause alors qu'ils sont considérés pour une participation à la prochaine Coupe du monde, Stone avec Équipe Canada et Ceci avec l'équipe nord-américaine des moins de 23 ans. Les alignements - 16 joueurs ont déjà été nommés sur chaque équipe - seront complétés vendredi.

«Il n'y a plus rien que je peux faire maintenant, je pense que j'ai bien joué, que j'ai connu un bon tournoi en aidant l'équipe à gagner. On verra, on ne sait jamais. Tout dépend ce qu'ils recherchent, mais je n'ai pas nui à ma cause en tout cas», a noté Stone à ce sujet.

Pas trop «bizarre» de retrouver Cameron

À peine quelques semaines après son congédiement par les Sénateurs, Dave Cameron a eu l'occasion de travailler à nouveau avec Mark Stone et Cody Ceci en tant qu'adjoint à l'entraîneur-chef Bill Peters avec Équipe Canada.

Pour l'attaquant des Sénateurs, qui a éclos sous ses ordres au cours de la dernière saison et demie, ce n'était pas trop étrange de le retrouver derrière le banc d'Équipe Canada en Russie.

«Ce n'était pas bizarre du tout. Nous sommes tous des professionnels et on avait le même objectif, soit de ramener la médaille d'or. Nous sommes tous les deux revenus contents», soulignait Stone.

Au moment de l'entrevue, Cameron est passé en vitesse dans le lobby de l'aéroport, lui qui réside toujours dans la capitale, mais il ne s'est pas arrêté pour jaser, malheureusement. Il y a certes eu quelques moments tendus pour lui en Russie, alors que l'autre adjoint de Peters, Mike Yeo, était un candidat à sa succession.

C'est aussi pendant que le tournoi battait son plein en Russie que le nouveau directeur général des Sénateurs, Pierre Dorion, a arrêté son choix sur Guy Boucher comme remplaçant à Cameron, et que le nouvel entraîneur-chef a embauché un entraîneur expérimenté en Marc Crawford comme associé.

«Je ne connais pas grand-chose sur les deux (Boucher et Crawford). J'ai parlé à quelques gars qui ont déjà joué pour eux ou qui les connaissent et ils avaient de bonnes choses à dire. J'ai bien hâte de les rencontrer», a indiqué Ceci, le défenseur originaire du secteur Orléans d'Ottawa.

Il en allait de même pour Stone: «J'ai entendu de bonnes choses, notamment de la part de (Derick) Brassard, qui a joué pour lui (Boucher) à Drummondville (en 2006-2007, première saison de Boucher avec les Voltigeurs). J'ai hâte d'apprendre à le connaître, je pense que 'Hoff' (Mike Hoffman) a aussi aimé jouer pour lui. On verra, j'imagine qu'il va être bon avec nous. Il est censé être très bon avec le jeu de puissance. Le nôtre pourrait difficilement être pire, une nouvelle voix, ça devrait aider».

De retour à la maison, les deux joueurs des Sénateurs vont maintenant profiter de quelques semaines de congé avant de reprendre l'entraînement en vue de la prochaine saison. En toile de fond pendant ce temps pour Cody Ceci, il y a les négociations pour un nouveau contrat entre son agent J.P. Barry et Dorion qui devraient s'intensifier bientôt, lui qui deviendra joueur autonome avec compensation (sans droit à l'arbitrage) le 1er juillet.

«Ça a été mis sur la glace (les négociations) un peu parce qu'ils devaient trouver un nouvel entraîneur. J'étais encore en Russie quand ça c'est fait, donc les pourparlers n'ont pas encore repris. J'imagine que ça va se faire d'ici une couple de semaines», a indiqué Ceci à ce sujet.

Son dossier est cependant moins prioritaire pour Pierre Dorion alors que Mike Hoffman, l'autre agent libre avec compensation, a droit à l'arbitrage, lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer