Unités pas très spéciales

Les Sénateurs  se sont inclinés 3-2 contre les... (Associated Press)

Agrandir

Les Sénateurs  se sont inclinés 3-2 contre les Flyers en accordant les trois buts en infériorité numérique, tout en secouant une disette de 14 parties sans marquer sur le jeu de puissance  (0 en 35 avant un but de Mike Hoffman en troisième période.)

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans son «bilan avant le bilan» de vendredi dernier, le directeur général des Sénateurs d'Ottawa Bryan Murray a mentionné que le personnel d'entraîneur serait jugé notamment sur les performances des unités spéciales cette saison.

«Quand vos unités spéciales ne sont pas très bonnes, vous devez vous demander 'Pourquoi?'», avait-il dit.

Le lendemain, son club s'est incliné 3-2 contre les Flyers au Wells Fargo Center de Philadelphie en accordant les trois buts en infériorité numérique, tout en secouant une disette de 14 parties sans marquer sur le jeu de puissance - 0 en 35 avant un but de Mike Hoffman en troisième période.

Drôle de hasard, mais aussi un résumé en l'espace de 60 minutes des 79 premières parties de la saison régulière de la troupe de Dave Cameron.

«C'était bien de mettre fin à une léthargie avec le but en jeu de puissance, mais notre désavantage numérique n'a pas été bon de l'année. Quand tu donnes trois buts en un match, tu ne gagneras pas souvent», a bien analysé le gardien Andrew Hammond, solide face aux 36 tirs des Flyers.

Les chiffres donnent raison au «Hamburglar»: les Sénateurs occupent le 29e rang en désavantage numérique avec un pourcentage d'efficacité de 75,1%, et sont 28es en avantage numérique à 15,8%, leur dernier but avant samedi remontant au 1er mars.

«Ça faisait un bout de temps, je ne me souviens pas de notre dernier but. On avait des chances, mais on n'avait pas les rebonds chanceux, comme (samedi) alors que mon tir a dévié sur un de leurs défenseurs», a souligné Hoffman, qui a établi une marque personnelle avec un 28e but cette saison.

«C'est certain qu'avoir un bon jeu de puissance et de bonnes unités spéciales en général, ça aurait aidé au fil de la saison. C'est évident que ça te donne une meilleure chance d'être des séries», a-t-il ajouté.

L'unité de désavantage numérique avait été meilleure récemment, blanchissant notamment les Jets de Winnipeg et le Wild du Minnesota (5 en 5) lors des deux gains pour amorcer ce dernier long voyage de la campagne. Mais des revirements de Jean-Gabriel Pageau et Mika Zibanejad samedi se sont avérés coûteux sur les deux premiers buts, oeuvre de Wayne Simmonds et Sean Couturier.

«Leur premier est l'épitome de notre saison, on a tenté de créer quelque chose en attaque alors qu'il n'y avait absolument rien là. On avait la rondelle sur notre bâton pour le deuxième. Je vais leur donner le troisième», a souligné l'entraîneur-chef Dave Cameron.

Zibanejad s'est repris pour son erreur en marquant le premier but des siens, sur une passe de Hoffman. Il s'en voulait quand même encore après coup.

«C'est mauvais, deux fois on avait la chance de dégager. Ce sont des choses qui ne peuvent pas arriver, il va falloir corriger ça parce que c'est arrivé toute la saison», a dit Zibanejad.

Dans la défaite, Erik Karlsson a récolté une passe sur le but de Hoffman, son 79e point - en 79 matches - pour établir une nouvelle marque personnelle. Il est le premier défenseur depuis que Nicklas Lidstrom a amassé 80 points en 2005-2006 à en amasser autant. «À mon avis, il devrait encore gagner le trophée Norris, il est le meilleur défenseur de la ligue», a ajouté Cameron.

Marc Méthot n'a pas affronté les Flyers en raison d'un virus, cédant sa place à Michael Kostka. Après la rencontre, le défenseur Ben Harpur a été cédé au club-école de Binghamton. Il a offert deux solides prestations à ses débuts dans la LNH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer