Rien ne change pour Cody Ceci

Cody Ceci devra se débrouiller sans son nouveau... (Etienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Cody Ceci devra se débrouiller sans son nouveau mentor, Dion Phaneuf, pour le reste de cette saison.

Etienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(WINNIPEG) Cody Ceci devra se débrouiller sans son nouveau mentor pour le reste de cette saison.

Avec la nouvelle de l'absence de Dion Phaneuf pour cause de blessures lors des six dernières parties, le défenseur des Sénateurs originaire du secteur Orléans ne se trouve quand même pas trop mal pris puisque l'entraîneur-chef Dave Cameron a choisi de le confier au vétéran Marc Méthot. Ce dernier se trouve séparé de son partenaire habituel sur la première paire, Erik Karlsson, qui fait équipe avec son compatriote Fredrick Claesson, rappelé la semaine dernière pour remplacer Phaneuf.

«C'était certainement plaisant de jouer avec lui depuis qu'il est arrivé avec nous, mais là, il est blessé. C'est malheureux, mais il faut quand même jouer avec ardeur d'ici la fin de la saison. On joue pour la fierté maintenant. Avec Marc, je pense qu'on joue du hockey solide, mais les points ne viennent pas, on n'a pas la chance de notre bord. Mais c'est tout aussi le fun de jouer avec lui», a indiqué Ceci mardi.

Même s'il n'a que 22 ans, celui-ci atteindra le cap des 200 parties jouées en carrière mercredi en affrontant les Jets.

«C'est fou à quel point le temps passe vite, il me semble que c'était hier que j'étais rappelé de Binghamton (en décembre 2013) et que je conduisais pour venir jouer mon premier match. Et là, je vais déjà en jouer un 200e, c'est une belle réussite pour moi», a dit l'ancien des 67's qui a été le premier choix des Sénateurs (15e au total) au repêchage de 2012.

Ceci est assez satisfait de sa deuxième saison complète à Ottawa, lui qui a déjà égalé sa récolte de 21 points de l'an dernier en plus d'améliorer son record personnel de buts avec 8 (il en avait marqué 5 l'an dernier). 

«J'ai tenté d'être solide dans les deux sens toute la saison, je n'ai pas fait de folies pour me porter en attaque et je n'ai pas été juste un spécialiste de la défensive (shutdown), j'essayais de m'en tenir à un juste milieu et faire un peu de tout. Je suis content de la manière dont les choses ont tourné et j'aimerais finir en force», dit celui qui écoule la dernière année de son premier contrat de trois ans dans la LNH.

Il a accumulé ces statistiques respectables sans être appelé à jouer régulièrement sur l'attaque à cinq. Avec les ratés de cette dernière unité (0 en 32 lors des 12 derniers matches), et en l'absence d'un Phaneuf qui était sur la première unité avant sa blessure, Ceci devrait justement être utilisé à la pointe lors de cette demi-douzaine de parties sans grande signification.

«Le jeu de puissance en arrache et les unités vont être modifiées un peu, je me retrouve sur une deuxième unité avec Bobby (Ryan) et Hoff (Mike Hoffman), Zack Smith et Pager (Jean-Gabriel Pageau). On va voir ce qui va se passer avec ça d'ici la fin de la saison», a-t-il ajouté.

Stone fait un tour à la maison

Rares sont les joueurs qui ont hâte d'arriver à Winnipeg, mais c'était évidemment le cas de l'attaquant Mark Stone, qui est originaire de l'endroit. «C'est la première fois qu'on arrive la veille pour un match là-bas, donc je vais voir papa et maman, ce qui est toujours plaisant», a dit Stone avant le départ vers le Manitoba.

Sa famille a appris une mauvaise nouvelle lundi alors que son frère Michael, défenseur des Coyotes de l'Arizona, a subi une blessure au genou (ligament antérieur collatéral) qui a mis fin à sa saison. «C'est une nouvelle horrible pour lui, mais je lui ai parlé hier. C'est malheureux, mais il va rebondir, il va être correct après une longue réhabilitation», a-t-il indiqué.

Stone, en passant, n'a toujours pas eu de nouvelles de Hockey Canada concernant une participation au Championnat mondial de Moscou, en mai.

Hammond contre les Jets

Andrew Hammond... (Paul Chiasson, Archives PC) - image 4.0

Agrandir

Andrew Hammond

Paul Chiasson, Archives PC

L'entraîneur des gardiens Rick Wamsley a annoncé mardi que c'est Andrew Hammond qui affrontera Winnipeg lors du premier de deux parties en 24 heures, alors que Craig Anderson devrait faire face au Wild jeudi.

Hammond avait vaincu les Jets 3-1 lors de la dernière visite d'Ottawa au MTS Center, le 4 mars 2015, repoussant 34 tirs pour être nommé la première étoile du match.

«Nos deux gardiens ont été bons pour nous toute l'année et j'aimerais les voir finir l'année en force. Hammy va obtenir du bon temps de glace pour voir comment il va se débrouiller en prenant un certain rythme», a indiqué Wamsley

Anderson n'a besoin que d'une autre victoire pour atteindre le plateau des 30, ce qu'il n'a accompli qu'à deux occasions en carrière (au Colorado en 2009-2010 et à Ottawa en 2011-2012).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer