L'état de santé de MacArthur stagne

Clarke MacArthur décidera samedi avec son médecin et... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Clarke MacArthur décidera samedi avec son médecin et Bryan Murray s'il reviendra au jeu cette saison.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mark Stone ayant raté une partie de l'entraînement de vendredi pour soigner une légère blessure, c'est Clarke MacArthur qui le remplaçait aux côtés de Jean-Gabriel Pageau et Zack Smith.

Sa présence sur le premier trio pouvait laisser croire que l'attaquant qui a raté presque toute la campagne en raison d'une sévère commotion cérébrale pourrait revenir au jeu samedi contre Anaheim, mais il n'en est finalement pas question.

En fait, même s'il a récemment passé un autre test de base, MacArthur ne semblait pas trop optimiste de pouvoir endosser l'uniforme lors d'un des six autres matches qui resteront au calendrier régulier des Sénateurs après cette rencontre.

«J'ai passé à travers l'examen et je n'ai pas eu de symptômes depuis environ un mois, ce qui est bien. Mais on va attendre encore, je devrais m'asseoir avec le docteur et Bryan (Murray) samedi. Après ça, je devrais avoir une réponse à savoir si je joue ou si on attend à l'an prochain. Je ne sais pas ce qui va se passer», a indiqué MacArthur après la pratique des siens.

Au début de mars, quand les Sénateurs étaient toujours dans la course pour une place en séries, le vétéran ailier gauche avait déclaré qu'il tenait absolument à jouer quelques parties avant la fin de la saison, autant pour aider son club que pour être convaincu que ses problèmes cognitifs sont réglés pour de bon avant la saison morte.

Il avait cependant changé de ton vendredi.

«Alors que le calendrier s'égraine, je voudrais jouer quelques parties, mais à quel risque? Savoir qu'il ne se passerait rien, c'est certain que je jouerais. Mais on ne sait jamais ce qui peut arriver, même quand on est à 100%. L'organisation doit soupeser si attendre un autre cinq mois améliorerait les chances (d'un retour sans problème)... C'est surtout dans les mains de l'équipe et des médecins, ils veulent faire ce qui est le mieux pour le joueur», dit-il.

Écouter son corps

MacArthur a subi sa troisième commotion cérébrale en neuf mois lors du quatrième match de la saison à Columbus en octobre dernier, sur un coup qui semblait anodin. Mais il était revenu au jeu trop rapidement après avoir été sonné pendant le camp d'entraînement.

«Je n'avais pas écouté mon corps à ce moment-là, a-t-il rappelé. Ça fait que l'année a été longue, pour moi comme pour tout le monde dans l'équipe. Maintenant, si je ne peux pas jouer, c'est plate mais je n'aurai pas le choix d'attendre. Si je revenais pour les cinq dernières parties et que quelque chose m'arrivait, ce serait difficile de vivre avec ça, même si je crois que je n'aurai plus jamais de problème avec mon cerveau. Ça ne regarde pas bien, mais on va attendre à samedi pour avoir une confirmation.»

«Beaucoup de monde va être impliqué dans cette discussion, mais en fin de compte, nous allons faire ce qui est le mieux pour Clarke», a pour sa part indiqué l'entraîneur-chef Dave Cameron.

Nick Paul gagne en confiance

Nick Paul... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Nick Paul

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

L'ailier gauche recrue Nick Paul prend de plus en confiance, alors qu'il disputera un 18e match depuis son rappel samedi contre les Ducks.

Acquis des Stars de Dallas en même temps qu'Alex Chiasson dans l'échange de Jason Spezza, ce centre naturel n'a pas d'objection à jouer sur le flanc gauche, où il se débrouille bien avec Curtis Lazar et Chris Neil sur le quatrième trio. «Ça m'est égal de jouer au centre ou à l'aile, je peux profiter de ma taille (6' 4" et 230 livres) quand je joue à l'aile. Je commence à me sentir plus en confiance, je patine plus avec la rondelle», a dit l'attaquant qui a deux buts et une passe à sa fiche.

Neil, en passant, était de retour à la pratique des siens après avoir raté les deux derniers matches des siens en raison d'un virus qu'il pense avoir attrapé en amenant ses jeunes fils dans une aire d'amusement.

Phaneuf encore à l'écart

Le défenseur Dion Phaneuf ratera un deuxième match de suite en raison de sa blessure au bas du corps samedi, a déjà confirmé Dave Cameron. Ce dernier n'a pas voulu identifier son gardien partant contre les Ducks, mais il faut s'attendre à ce que Craig Anderson soit d'office alors que John Gibson devrait être son vis-à-vis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer