Les Sénateurs sans pitié pour le CH

La filière francophone des Sénateurs d'Ottawa s'est chargée des Canadiens de... (Photo USA Today Sports)

Agrandir

Photo USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La filière francophone des Sénateurs d'Ottawa s'est chargée des Canadiens de Montréal samedi soir.

Jean-Gabriel Pageau, Marc Méthot et Alex Chiasson ont tous marqué, le premier et le dernier en désavantage numérique tout comme Curtis Lazar, pour mener l'équipe locale à un gain par jeu blanc de 5-0 devant 19 772 aux allégeances partagées dans les gradins du Centre Canadian Tire.

Dans son illustre histoire, c'était la première fois que le Tricolore allouait trois buts à court d'un homme dans un même match. Les Sénateurs ont réussi un tel exploit à quatre reprises, eux, la dernière remontant au 3 avril 2008 contre les Maple Leafs de Toronto.

Mika Zibanejad a complété le pointage en faisant dévier un tir, le seul but à cinq contre cinq du match contre un Ben Scivens débordé par les 44 tirs auxquels il a fait face. 

À l'autre bout, Andrew Hammond a repoussé les 30 tirs de la Sainte-Flanelle pour récolter son premier jeu blanc de la saison, son quatrième en carrière.

Pageau a donné le ton à la rencontre en ouvrant le pointage à mi-chemin du premier tiers, convertissant la savante passe de Mark Stone pour un sixième but en 10 parties en carrière en saison contre le Canadien, sans compter son fameux tour du chapeau en séries il y a trois ans. C'était aussi son sixième but en désavantage numérique, un sommet dans la LNH.

«Ça a bien été encore ce soir, pas juste pour moi, mais pour toute l'équipe. On a joué de la manière qu'on voulait. Ça a commencé devant le filet, Hammond a été solide. Nos défenseurs ont été physiques et bougeaient bien la rondelle, analysait Pageau après avoir enregistré son 17e but de la campagne. Pour mes succès contre le Canadien, je n'ai pas d'explications. J'ai bien des amis et de la famille qui prennent pour le Canadien, j'ai peut-être une motivation supplémentaire.»

Pageau, Chiasson et Méthot, qui a compté à quatre contre quatre en début de troisième tiers en profitant d'une faiblesse de Scrivens, n'avaient jamais compté dans un même match pour les Sénateurs. «C'est le 'fun', c'est une première et on va en profiter pendant que ça passe», a ajouté Pageau.

Les Sénateurs rebondissaient ainsi après une performance décevante la veille à Buffalo dans un revers de 3-1. Ce n'était que leur troisième gain de la saison en 12 parties quand ils étaient appelés à jouer deux fois en 24 heures.

«Nous avons bien rebondi, tirant avantage d'un club de Montréal qui est très amoché. Nous étions pas mal croches au début, ce qui arrive au deuxième match en deux soirs. Mais en comptant, ça nous a donné de l'émotion... Notre désavantage numérique en a arraché cette saison (29e dans la LNH) et quand tu obtiens un but en désavantage, c'est une prime. Trois, c'est exceptionnel.»

Le défenseur Dion Phaneuf a obtenu une passe sur le but de Lazar et il a aussi été très physique à la ligne bleue, notamment quand il a livré une très solide mise en échec à Sven Andrighetto près de la ligne bleue montréalaise au deuxième tiers.

«Nous n'avions pas joué comme on en était capable vendredi à Buffalo, mais il fallait laisser ça dans le passé, on n'y pouvait plus rien. On a offert un effort solide, à commencer par 'Hammy' (Hammond). Notre désavantage numérique a été solide et nous avons travaillé plus fort qu'eux», a souligné Phaneuf.

Le gain n'a rien changé au classement pour les Sénateurs, qui accusent toujours sept points de retard sur les Red Wings de Detroit et le huitième rang dans l'Est, avec neuf parties à jouer au calendrier. «Peu importe le classement, nous avons un groupe avec du caractère. Quand on joue comme vendredi, on sait qu'il faut répondre à l'appel. C'était probablement une bonne affaire de ne pas avoir à ruminer cette défaite trop longtemps», analysait le «Hamburglar».

C'était le dernier duel de la saison entre les deux clubs qui s'étaient affrontés en première ronde des séries l'an dernier, chaque club ayant remporté deux victoires.

Les Sénateurs (34-31-8) disputeront leur prochain match mardi alors que les Capitals de Washington, meilleur club de la LNH cette saison, s'amèneront au CCT.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer