Les Sénateurs meilleurs contre l'Ouest

Les Sénateurs montrent un dossier de 13-9-2 contre... (Patrick Woodbury, archives LeDroit)

Agrandir

Les Sénateurs montrent un dossier de 13-9-2 contre les équipes de l'Ouest.

Patrick Woodbury, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs ont encore le tiers des 12 parties qu'il leur reste à jouer contre des parties de l'association Ouest, qui a la réputation d'être plus forte que l'Est de la LNH.

En théorie, ce n'est pas une bonne nouvelle alors que le Wild du Minnesota s'amène au Centre Canadian Tire mardi soir. Mais en pratique, leur dossier contre ces formations est bien meilleur: 13-9-2 contre l'Ouest alors qu'il est de 19-21-6 contre le reste de l'Est.

Certaines de leurs plus belles victoires cette saison ont été enregistrées contre des puissances de l'autre association: le gain de 7-4 à Dallas le 24 novembre, celui de 4-3 contre les Blackhawks de Chicago le 3 décembre, un autre de 3-2 en prolongation à St. Louis le 4 janvier, et deux victoires de suite à Los Angeles (5-3) et San Jose (4-3) à la mi-janvier.

L'entraîneur-chef Dave Cameron a sa petite théorie pour expliquer cet état de fait.

«Si on savait exactement pourquoi il y a une telle tendance, on l'appliquerait à tous nos matches, a-t-il commencé lundi. Mais pour moi, une explication est le facteur peur. Il y a beaucoup de bonnes équipes dans l'Ouest, pas qu'il n'y en a pas dans l'Est, mais tout le monde dit que le club qui sort de l'Ouest va gagner la coupe Stanley. Je pense que ça joue un peu là-dedans.»

Anomalie du calendrier, les Sénateurs croisent le fer avec le Wild pour la première fois de la saison mardi. Ils leur rendront ensuite visite le 31 mars, au lendemain d'un passage à Winnipeg. Leur autre partie contre un club de l'Ouest aura lieu samedi, lors de la visite des Ducks d'Anaheim et de leur entraîneur adjoint Paul MacLean.

Cameron avait aussi sa petite idée sur ce qui fait que le trio de Zack Smith, Jean-Gabriel Pageau et Mark Stone fonctionne si bien depuis qu'il a été rassemblé, une fois que Kyle Turris a été mis au rancart, vraisemblablement pour le reste de la campagne.

«Quand une ligne sort de nulle part et clique comme ça, ce n'est pas l'affaire d'un seul joueur. Les trois ont trouvé leur chimie. Smitty est un joueur nord-sud qui frappe, Pageau est un joueur intelligent, ce qu'il faut être pour survivre dans ce sport si vous êtes plus petit. Et Stone les complète bien, il garde la rondelle longtemps. 

Mais ça part du centre qui refile la rondelle à ses ailiers. Ils jouent tous de la bonne façon, ce dont nous avons besoin», a-t-il complimenté.

Rappelons que Zack Smith a récolté au moins un point lors de ses huit derniers matches (6-3-9), incluant un but lors de chacune des cinq dernières parties. Stone connaît pour sa part une séquence de cinq parties avec au moins un point (2-5-7).

Wiercioch s'entraîne

Patrick Wiercioch... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Patrick Wiercioch

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Le défenseur Patrick Wiercioch brillait par son absence au début de l'entraînement des Sénateurs lundi, mais il s'est finalement présenté sur la glace après une vingtaine de minutes. Dave Cameron a dit qu'il avait dû subir des traitements pour une blessure au haut du corps et il ne sera pas disponible pour le match contre le Wild.

MacArthur en attente

Clarke MacArthur... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 5.0

Agrandir

Clarke MacArthur

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Clarke MacArthur espère avoir une meilleure idée en fin de semaine d'une date où il pourrait revenir au jeu après sa sévère commotion cérébrale. «Je dois parler aux médecins et passer un autre test, je ne sais pas combien de fois je vais devoir y obtenir un A», a-t-il blagué. Plus sérieusement, il a ajouté: «Ils voulaient que je passe trois semaines sans avoir aucun symptôme après mon dernier test, et je n'en ai aucun. Les quatre dernières parties de la saison seront le moment idéal pour que je tente mon retour pour savoir à quoi m'en tenir.»

Pas de décision quant aux gardiens

Cameron n'a pas dévoilé l'identité de son gardien, mais comme Craig Anderson a réussi un blanchissage samedi contre les Maple Leafs, il serait surprenant qu'il ne soit pas d'office contre le Minnesota, malgré sa fiche de 4-7-2 contre eux (moyenne de 2,83, taux d'efficacité de, 903).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer