Hoffman dit avoir compris le message

L'attaquant Mike Hoffman présente une reluisante fiche de... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

L'attaquant Mike Hoffman présente une reluisante fiche de 46 points jusqu'ici cette saison, mais il traverse une période plus creuse sur la patinoire depuis un mois.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La pilule de sa récente rétrogradation a bien l'air de passer de travers pour Mike Hoffman.

Mardi en Caroline, le meilleur buteur des Sénateurs a livré ses états d'âme concernant la décision de son entraîneur Dave Cameron de le clouer au banc en troisième période samedi dernier à Toronto, puis de le reléguer au quatrième trio comme il l'avait fait lors des séries éliminatoires l'an dernier. Clairement, il n'est pas content, même s'il n'a pas fait trop de vagues dans ses commentaires.

Quand il s'est fait demander s'il avait compris le message que son patron lui envoyait, sa réponse a été très succincte: «Euh, oui», a-t-il simplement rétorqué, sans élaborer.

Son purgatoire sur la quatrième ligne avec Curtis Lazar et Chris Neil a cependant pris fin contre les Hurricanes, Cameron modifiant ses trios en début de rencontre pour insérer Hoffman aux côtés de Mika Zibanejad et Alex Chiasson, alors que la recrue Nick Paul l'a remplacé.

Peu importe avec qui il joue, Hoffman assure cependant qu'il ne changera pas trop sa façon de faire les choses.

«Le jeu change un peu avec de nouveaux partenaires, mais en fin de compte, tu joues encore au hockey et tout le monde ici sait comment jouer. Je ne change pas trop ma façon de jouer, les habiletés et les atouts que j'ai, je vais chercher à les utiliser, peu importe avec qui je joue», a-t-il indiqué.

Auteur de seulement trois buts depuis le début février, Hoffman a au moins conservé sa place sur la première unité du jeu de puissance, qui connaît des ratées lui aussi, n'ayant pas marqué en huit chances lors des trois derniers matches avant mardi. «C'est sur le jeu de puissance qu'on peut créer des jeux, générer du "momentum" en obtenant de bons tirs au but. Mais ça ne va pas comme on le veut depuis un bout de temps, il y a certes place à amélioration», estime celui qui a compté huit de ses buts sur l'attaque à cinq.

Des remords

Hoffman s'en voulait encore un peu pour le hors-jeu qu'il a causé dimanche contre Dallas, ce qui a mené à l'annulation d'un but de Lazar après révision vidéo.

«Je savais que c'était pour être serré. On avait un deux contre un (avec Neil), j'ai tenté d'éviter le hors-jeu sans m'arrêter complètement, car si je l'avais fait, le deux contre un aurait été annulé, le jeu aurait été totalement différent et on n'aurait probablement même pas compté. Ça fait partie du jeu. Dans l'ensemble, ça a bien été (avec Lazar et Neil), on a eu quelques chances en plus de ce but refusé, j'étais assez content de notre jeu», a-t-il souligné.

«Pour avoir du succès, je dois utiliser ma vitesse et avoir confiance de faire des jeux avec la rondelle et en fin de compte, je dois la mettre dans le filet», a-t-il ajouté.

Anderson presque prêt

Le gardien Craig Anderson a participé à l'entraînement matinal des Sénateurs mardi et après coup, il s'est dit presque totalement guéri de sa légère entorse au genou subie mardi dernier contre St. Louis.

Il n'a pas agi comme substitut à Andrew Hammond contre les Hurricanes, laissant Chris Driedger occuper ce poste, mais il devrait être en mesure de reprendre sa place jeudi en Floride.

«C'était un bon test aujourd'hui, j'ai fait face à plusieurs lancers et mis du stress sur mon genou pas mal. On va voir comment ça va réagir... C'est un pas, sinon deux ou trois pas dans la bonne direction. Mon but est d'être disponible jeudi... La pratique de mercredi devrait être le dernier test», a indiqué Anderson.

Celui-ci s'en est tiré à bon compte parce qu'il n'a pas tenté de continuer à jouer après que son genou ait bloqué sous lui, contrairement à une première occasion du temps où il jouait dans la Ligue américaine avec Rochester (alors le club-école des Panthers). Il avait aussi raté un mois en 2010 au Colorado quand il avait eu une blessure similaire lors d'une période d'échauffement.

Gomez heureux avec Ryan

Une semaine après son retour inattendu dans la LNH, Scott Gomez dit qu'il se sent de mieux en mieux avec les Sénateurs.

«Je sens que mon synchronisme revient tranquillement... Le jeu est rapide donc les instincts doivent te guider, pourvu que les jambes soient là, et c'est le cas, a-t-il indiqué mardi. C'est un groupe incroyable, il y a une bonne dynamique avec plusieurs excellents jeunes joueurs, c'est un bon mélange (avec les vétérans). Il reste à mettre tout ça ensemble.»

L'Américain de l'Alaska aime bien jouer avec son compatriote Bobby Ryan, qui lui a été confié depuis deux parties. «Il est un marqueur pur et c'est à moi de lui donner la rondelle. On aimerait avoir plus de temps pour se connaître, mais ça va plus vite entre deux Américains. Et "Zinger" (Ryan Dzingel, troisième membre du trio) est un bon jeune, il apprend beaucoup et il doit réaliser qu'il peut compter lui aussi.»

Les Hurricanes sans Eric Staal

Les Sénateurs ont affronté des Hurricanes sans Eric Staal pour la première fois en 12 ans mardi, et c'est un ajustement pour tout le monde en Caroline.

L'entraîneur des gardiens David Marcoux, qui a déjà occupé le même poste avec les Olympiques, racontait mardi que son protégé Cam Ward était particulièrement affecté, lui dont le contrat arrivera à échéance cet été.

«Staal ainsi que Kris Versteeg et John Michael Liles faisaient partie des meubles ici, et Staal est le meilleur chum de Ward. C'est un mouvement jeunesse ici et ça peut être déstabilisant un peu, mais il faut regarder à long terme. Notre club est bien meilleur que l'an passé... On a de bons jeunes défenseurs et Ward les aide beaucoup avec sa présence, son niveau de communication en plus de sa façon de jouer la rondelle derrière son filet, il facilite la tâche à bien du monde devant lui», a dit Marcoux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer