Saison terminée pour Borowiecki

Mark Borowiecki a subi une déchirure du ligament médian... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Mark Borowiecki a subi une déchirure du ligament médian collatéral à la suite d'une mise en échec anodine jeudi dernier.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mark Borowiecki n'a pas totalement fait une croix sur sa saison 2015-2016.

Mais à voir le défenseur des Sénateurs assis devant son casier dans le vestiaire pendant que ses coéquipiers ramassaient leur équipement pour partir sur la route, son nouveau chiot à ses côtés alors qu'il portait une énorme attelle à son genou droit, il faudrait que son club aille très loin en séries ce printemps pour qu'il puisse entrevoir un retour cette année.

Le défenseur originaire d'Ottawa a révélé le verdict exact des médecins qui l'ont examiné. À la suite d'un test d'imagerie à résonnance magnétique, ces médecins ont confirmé qu'il a subi une déchirure du ligament médian collatéral à la suite d'une mise en échec anodine jeudi dernier, contre le Lightning de Tampa Bay.

«Ce n'était pas un jeu dangereux pourtant, mais j'ai tout de suite su que quelque chose n'allait pas et les soigneurs savaient immédiatement que le LMC était affecté. Finalement, le test d'IRM a révélé que c'est un peu moins grave qu'on le craignait à l'origine, ce qui est bien. Mais ce n'est pas très bon quand même, ça va être une question de semaines, à long terme. Mais ça va bien guérir, ils ne font pas d'opération pour ça. Il ne devrait pas y avoir d'effet à long terme, plusieurs joueurs dans la ligue ont eu la même chose», a raconté Borowiecki.

On parle généralement d'une absence de six à huit semaines pour une blessure du genre, et comme il ne reste moins de cinq semaines à la campagne des Sénateurs, il n'est probablement pas question d'un retour au jeu cette année pour le numéro 74, à moins d'une participation miraculeuse aux séries de son équipe.

«Ça m'a secoué quand c'est arrivé, je ne vais pas mentir, a-t-il poursuivi. Mais j'essaie toujours de mettre les choses dans une perspective appropriée dans ma vie, et je suis assis dans un vestiaire de la LNH avec un LMC déchiré, tandis que quelqu'un comme Stu Schwartz (l'annonceur maison des Sénateurs) combat la leucémie. Ce n'est pas si pire que ça et ça ne donnerait rien de bouder dans mon coin. Ça n'aiderait personne, surtout pas moi dans ma réhabilitation. J'ai fait un entraînement du haut du corps hier, je vais revenir en ayant l'air d'un culturiste l'automne prochain en espérant être encore capable de jouer au hockey.»

Borowiecki jouait en moyenne 14:37 minutes par partie sur la troisième paire de défenseurs. Il a disputé 63 parties cette saison, récoltant un but et une passe ainsi que 107 minutes de punition et un différentiel de moins-4. Il est aussi le meneur de son club avec 271 mises en échec et troisième pour les tirs bloqués avec 99.

«J'espérais faire partie de quelque chose de spécial à nouveau, mais là, je ne pourrai pas. C'est plate, mais c'est comme ça. Je vais essayer d'être le meilleur coéquipier possible et me présenter pour tous nos matches locaux pour essayer d'avoir un impact positif dans le vestiaire», a ajouté Borowiecki, qui devra probablement porter une attelle quand il va recommencer à patiner, mais pas nécessairement pour le reste de sa carrière.

25e anniversaire

En vue des célébrations de leur 25e anniversaire de fondation en 2017-2018, les Sénateurs vont lancer un appel à leurs partisans alors qu'ils sont à la recherche d'objets ayant une signification historique dans l'histoire de l'équipe.

Ils ont l'intention de les mettre en valeur pendant et après la saison anniversaire.

Le propriétaire Eugene Melnyk a indiqué qu'il offrira plus de détails sur cette initiative lors d'une conférence de presse qui aura lieu le 22 mars.

«Mais j'ai jugé important d'aviser nos partisans à l'avance», a-t-il dit par voie de communiqué.

Aréna difficile

Les Sénateurs n'ont gagné que deux de leurs 14 derniers matches au PNC Arena de Raleigh.

Des parties où les Hurricanes ont compté 47 buts contre 21 pour Ottawa, incluant 9 matches où ils ont marqué un but ou moins.

Un «A» pour Phaneuf

En l'absence de Kyle Turris, puis de Mark Borowiecki, l'entraîneur des Sénateurs Dave Cameron a décidé de confier le deuxième «A» d'assistant-capitaine au vétéran défenseur Dion Phaneuf, acquis de Toronto il y a à peine un mois.

«Je n'ai pas l'intention de faire alterner (le titre), on l'a donné à un bon leader. J'aime ce qu'il fait. Je le connaissais comme joueur, mais je ne connaissais pas sa personnalité parce que je n'avais pas passé de temps avec lui. Sa personnalité m'a surpris, il est à l'aréna tous les jours, il est engagé dans ce qu'il fait, il aime être dans la LNH. Il parle aux autres, chose qui manquait au sein de notre jeune équipe... Il ne permet pas d'excuses ou de mauvais karma, ce qui est très utile à ce temps-ci de l'année», a indiqué Cameron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer