Scott Gomez surpris de débarquer à Ottawa

«C'est bon d'être de retour (dans la LNH)»,... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

«C'est bon d'être de retour (dans la LNH)», a déclaré Scott Gomez jeudi matin.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs ont surpris bien du monde en mettant Scott Gomez sous contrat mercredi, y compris le principal intéressé.

Avant de disputer son premier match dans son nouvel uniforme, l'ancien des Devils et du Canadien, entre autres, a laissé entendre qu'il n'avait pas eu de discussions avec les dirigeants de l'équipe avant de mettre fin à son association avec les Bears de Hershey, dans la Ligue américaine de hockey, lundi dernier.

«Disons que ce fut une belle surprise (mercredi), c'est bon d'être de retour», a déclaré le nouveau numéro 23 des Sénateurs après son premier entraînement avec son nouveau club jeudi matin.

«Quand on vous appelle pour jouer dans la meilleure ligue au monde, c'est toujours excitant. Avoir la chance de "compétitionner" contre les meilleurs, c'est ce qu'on veut tous», a-t-il dit d'entrée de jeu.

Le centre de 36 ans avait récolté 22 points, dont 4 buts, en 18 parties à Hershey, après avoir disputé 21 parties dans l'uniforme des Blues de St. Louis en début de saison (1 but, 7 passes).

S'il s'accroche toujours, c'est qu'il pense avoir encore quelque chose à offrir à une équipe de la LNH.

«La première chose qui abandonne un hockeyeur, ce sont ses jambes, pas sa tête et ses mains. Et comme je n'ai pas joué beaucoup lors des dernières années, j'ai encore des jambes. Je suis encore capable de bouger mon derrière et si on me place dans une bonne situation, je suis capable de passer la rondelle à n'importe qui», a dit Gomez, qui avait presque trois fois plus de passes (574) que de buts (181) en 1066 parties en carrière avant d'affronter le Lightning.

Pour ses débuts dans son nouvel uniforme, Gomez s'est retrouvé au centre d'un troisième trio, entre la recrue Ryan Dzingel et le Québécois Alex Chiasson.

«Ça fait longtemps que je n'ai pas joué avec un centre gaucher, ça va faire un petit changement. Pour moi, ça va être de trouver de l'espace libre en zone offensive. Veux, veux pas, c'est un gars qui a prouvé qu'il peut faire des jeux et il a encore la passion du hockey. Ça pourrait être intéressant, notre trio», a souligné Chiasson.

«Nous sommes excités de l'avoir avec nous. Il nous apporte de la profondeur, ce qui va nous permettre de gérer le temps de glace de nos jeunes joueurs un peu mieux. Il est difficile de se casser les dents dans cette ligue pour un jeune joueur, c'est une ligue difficile. Avec les blessures que nous avons et le nombre de jeunes joueurs que nous avons, il est important de les protéger et de leur placer dans de bonnes situations. Scott va me permettre de le faire», a pour sa part dit l'entraîneur-chef Dave Cameron, qui a relégué ainsi Curtis Lazar à un quatrième trio entre la recrue Nick Paul et Chris Neil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer