Anderson pas blessé trop gravement

Craig Anderson a quitté le match de mardi... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Craig Anderson a quitté le match de mardi contre les Blues en deuxième période.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Hollywood adore les suites de films populaires, mais dans la capitale nationale, «Le retour du Hamburglar» n'était pas un titre anticipé alors que Craig Anderson partageait probablement le titre de joueur le plus utile de la présente saison avec Erik Karlsson.

C'était avant que le vétéran gardien des Sénateurs d'Ottawa quitte la partie de mardi soir contre St. Louis en raison d'une blessure au bas du corps et que Andrew Hammond s'amène pour offrir une solide performance en relève dans un revers de 4-3 en tirs de barrage.

Le scénario ressemble à celui de l'an passé, quand Hammond avait dû remplacer Robin Lehner et Anderson au pied levé, défi admirablement relevé alors qu'il avait présenté une fiche de 20-1-2 pour mener son club à une participation aux séries bien improbable.

La différence est cependant que la cinquième blessure d'Anderson en cinq ans en deuxième moitié de saison ne serait pas à long terme cette fois. «La terminologie qu'on a utilisée pour me l'expliquer est que ce n'est pas aussi grave que ça semblait l'être sur le coup. Quoi que cela signifie», a indiqué l'entraîneur-chef Dave Cameron, qui parlait d'un statut «au jour le jour» plutôt que de «semaine en semaine» pour Anderson.

Il n'a pas totalement fermé la porte à ce que le cerbère américain soit en uniforme jeudi soir, mais les Sénateurs ont rappelé par mesure d'urgence le gardien Chris Driedger de leur club-école de Binghamton.

«Je ne sais pas combien de temps je vais être ici, ça risque de ne pas être long parce qu'Andy (Anderson) a l'air de marcher assez bien aujourd'hui», a révélé Driedger.

Hammond prêt

Pour sa part, Hammond ne demanderait pas mieux que d'avoir la chance de jouer plus souvent, lui qui n'a eu que quatre départs depuis le début janvier.

«Mon travail est d'être prêt quand on fait appel à mes services, que ce soit comme partant ou en relève. On ne souhaite jamais que quelqu'un se blesse, mais il faut toujours être prêt», a dit celui qui a effectué 17 arrêts contre les Blues, en plus de 10 en tirs de barrage.

«Je ne pense pas à ce qui est arrivé l'an passé. Les gens vont le faire, mais moi, je me concentre sur chaque match. C'est ce que j'avais fait l'an dernier et j'avais eu du succès. On verra ce qui va arriver, mais je vais tenter d'être prêt pour chaque match. La barre est haute alors que Craig a été ni plus ni moins notre joueur le plus utile cette saison», a-t-il ajouté.

Hammond a connu plus de bas que de hauts cette saison comme en fait foi sa fiche de 3-6-3 avec une moyenne de 2,98 et un taux d'efficacité de ,903, mais ses coéquipiers affirment avoir encore confiance en lui. «Perdre Craig est un gros coup pour nous, il a été fantastique toute la saison. Mais c'est pour ça que Hammond est ici, il est un excellent gardien aussi, il a fait ses preuves dans cette ligue. Il est allé nous chercher un point (mardi) et on va être content lui s'il obtient sa chance de jouer», estime le capitaine Erik Karlsson.

«On se fie beaucoup sur Craig pour faire des arrêts, mais il semble que son absence sera limitée. De toute façon, on a pleine confiance en Hammond», a indiqué l'attaquant Mark Stone, qui a été blessé légèrement à un coude mardi tout comme Curtis Lazar mais ils devraient tous deux affronter le Lightning.

«Après ce qu'Andrew a fait l'an dernier, les attentes sont très élevées pour lui, donc c'était bien qu'il soit très solide devant le filet mardi. Une telle performance devrait l'aider à bâtir sa confiance, même si on n'a pas gagné», affirmait pour sa part l'entraîneur-chef Dave Cameron.

Les blessures de fin de saison de Craig Anderson

22 janvier 2012: Doigt lacéré à la main droite dans un accident de cuisine.Absence: quatre semaines

21 février 2013: Entorse à la cheville droite dans une collision avec Chris Kreider, des Rangers.

Absence: 18 matches

11 mars 2014: Blessure au cou subie dans une collision avec Valeri Nichushkine, des Stars, aggravée par une collision avec son coéquipier Milan Michalek.

Absence: 7 matches

21 janvier 2015: Blessure à la main droite en bloquant un tir contre Toronto.

Absence: 19 matches

1er mars 2016: Blessure au bas du corps en faisant un mouvement devant son filet contre St. Louis. Absence: indéterminée

MacArthur doit attendre

Clarke MacArthur... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 4.0

Agrandir

Clarke MacArthur

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Clarke MacArthur espérait revenir au jeu jeudi contre le Lightning, mais le vétéran attaquant qui se remet d'une sévère commotion cérébrale subie en octobre, sa troisième en neuf mois, n'a pas obtenu le feu vert des médecins après avoir passé un test de référence mardi.

«Les médecins ne sont pas complètement satisfaits de ma progression. Ils m'assurent que je devrais pouvoir jouer d'ici la fin de la saison, mais ils veulent me voir sans symptôme pour une couple d'autres semaines alors que ça fait 7-10 jours que je n'en ai pas. C'est frustrant, mais ils ont mes meilleurs intérêts à coeur. Au moins, ils m'ont dit que je vais jouer cette année, c'est important pour moi avant de passer à l'entraînement estival», a indiqué MacArthur.

«Il semble être dans une zone grise. Avec la sévérité de sa blessure à la tête, il vaut mieux être très prudent alors qu'on ne parle pas juste d'une carrière de hockeyeur, mais aussi d'une question de qualité de vie. Je sais qu'il est déçu, il travaillait fort, mais si tu n'as pas le feu vert, tu n'as pas le feu vert. Il faut suivre le protocole», a noté l'entraîneur-chef Dave Cameron. 

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer