Les Sénateurs prolongent le contrat de Chris Neil

Chris Neil va atteindre le plateau des 1000 parties avec les Sénateurs la... (Fred Chartrand, La Presse Canadienne)

Agrandir

Fred Chartrand, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(CALGARY) Chris Neil va atteindre le plateau des 1000 parties avec les Sénateurs la saison prochaine, et s'il n'en tient qu'au dg Bryan Murray, il ne portera jamais l'uniforme d'une autre équipe.

«On tenait à garder Chris ici, et il voulait rester aussi. C'est un contrat d'un an pour l'instant, on y est allé comme ça à ce stade-ci de sa carrière. C'est un gars de caractère, un leader, un vrai Sénateur, populaire avec notre propriétaire, nos partisans et moi, évidemment. Il apporte beaucoup de choses à la table et il mérite d'atteindre le plateau des 1000 matches l'an prochain et de prendre sa retraite en tant qu'un Sénateur», a déclaré Murray après la victoire des siens tard samedi à Calgary, avant laquelle la prolongation du contrat de Neil pour un an à 1,5 million $ a été annoncée.

Le pacte, qui comporte une clause de non-échange limitée comme son dernier qui lui rapportait 2 M$/an pour quatre ans, a été négocié «en trois ou quatre coups de téléphone» avec son agent Todd Reynolds.

«C'est excitant pour moi, c'est ici que je veux être. J'aime l'organisation, j'aime la ville, on a la meilleure base de partisans de la LNH. Je n'ai pas eu besoin d'y penser, Ottawa, c'est chez moi... Les 1000 parties, c'est un plateau que je veux atteindre, ce furent 1000 matches ardus de la façon dont je joue, mais je me sens encore bien», a dit le vétéran de 36 ans, qui a disputé son 956e match samedi à Calgary, pendant lesquels il a passé 2416 minutes au cachot, un sommet dans l'histoire du club. 

Cette saison, Neil a trois buts et sept passes en 63 parties, avec 122 minutes de punition. En carrière, ses 243 points, dont 109 buts, en font le 12e meilleur pointeur de l'histoire de l'équipe.

petit échange samedi

Également samedi, les Sénateurs ont conclu un échange impliquant plusieurs joueurs des mineures avec les Sabres de Buffalo, obtenant les attaquants Jason Akeson, originaire d'Orléans, et Phil Varone ainsi que le défenseur Jérôme Gauthier-Leduc, un choix de troisième ronde en 2010, ainsi qu'un choix conditionnel de septième ronde. En retour, ils ont cédé les attaquants Eric O'Dell, originaire d'Ottawa, Cole Schneider et Alex Guptill ainsi que le défenseur Michael Sdao. La condition pour le choix de repêchage est si Schneider est rappelé par les Sabres pour jouer trois matches dans la LNH.

«Je ne sais pas si je cherchais à aider mon neveu (Tim Murray, le dg des Sabres), a blagué Murray. Dans la position où nous sommes (à Binghamton), on pensait que regarder quelques joueurs différents pourrait stimuler un meilleur effort pour le reste de la saison.»

En vue de la date limite pour les transactions de lundi, il a réitéré qu'il ne cherchait pas un joueur de location. «Je ne sais pas si on peut faire de gros changements. Quelque chose pourrait se présenter, j'ai parlé à plusieurs équipes de quelques idées. On n'ajoutera probablement qu'un jeune joueur qui pourrait grandir avec nous», a déclaré Murray, à qui certains prêtent l'intention de tenter le grand coup pour obtenir l'attaquant du Lightning de Tampa Bay Jonathan Drouin, qui fait présentement la grève.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer