Quatrième gain de suite pour les Sénateurs

Les Sénateurs d'Ottawa vont s'ennuyer de Rexall Place. (La Presse Canadienne)

Agrandir

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa vont s'ennuyer de Rexall Place.

À leur dernière visite avant le déménagement des Oilers d'Edmonton dans un nouvel amphithéâtre flambant neuf, ils ont remporté une septième victoire à leurs huit derniers matches à cet endroit.

Plus important encore, leur gain de 4-1 contre une équipe qui les avait rossés 7-2 il y a trois semaines au Centre Canadian Tire leur permettait d'étirer à quatre leur séquence victorieuse, chose qu'ils n'ont réussie qu'une seule fois cette saison, du 19 au 25 novembre dernier.

Zack Smith, encore lui, a dirigé l'attaque des Sénateurs avec le but gagnant et une passe sur le but d'assurance d'Alex Chiasson sur une descente à deux contre un.

«C'est une grosse victoire, on avait besoin de ça au début de ce voyage, ça nous en prend un bon pour continuer notre poussée», a dit Smith après le match, lui qui a marqué en avantage numérique en deuxième période, complétant une passe savante de Mark Stone. Il s'agissait d'un sixième but en neuf matches pour lui et d'un 15e but cette saison pour lui, un sommet en carrière.

Nick Paul avait réussi l'unique but de la première période, sautant sur le retour d'un tir de Chris Wideman pour enfiler son premier but en carrière dans la LNH. Il n'a eu besoin que de quatre parties pour ce faire, alors que ça lui avait pris 25 matches pour réussir à secouer les cordages une première fois dans la Ligue américaine. Quatre autres recrues ont compté leur premier but dans la LNH avec les Sénateurs cette saison, les autres étant Wideman, Shane Prince, Ryan Dzingel et Max McCormick.

Curtis Lazar a célébré son retour dans l'amphithéâtre où il jouait chez les juniors en récoltant une passe sur le jeu. 

«J'ai juste vu la rondelle devant moi et le filet ouvert, j'ai lancé et ensuite, c'est comme si j'avais perdu connaissance. C'est une drôle de sensation. C'est bon pour la confiance de marquer si vite après mon rappel, alors que ça m'a pris si longtemps à compter dans la Ligue américaine», a raconté Paul.

Devant le filet des Sénateurs, Craig Anderson a effectué 31 arrêts, cédant seulement devant Jordan Eberle en fin de période médiane, juste après qu'une punition à Jean-Gabriel Pageau ait pris fin. Peu après, alors que les Oilers menaçaient à nouveau, ce même Pageau a empêché les Oilers de créer l'égalité en bloquant un tir de Leon Draisaitl vers une cage béante.

Pageau a obtenu une passe en fin de rencontre quand Mark Stone a ajouté un but d'assurance dans un filet désert.

«Je n'ai pas vu le bloc de Pageau, j'étais en train de tournoyer sur moi-même. C'est ça que ça prend pour gagner des matches, tu dois porter atention à tous les détails. On a joué un match solide et simple en défensive tout en capitalisant sur nos chances», a dit la troisième étoile de la dernière semaine dans la LNH.

Les Sénateurs n'ont alloué que six buts en quatre parties au cours de leur série de victoires qui leur a permis de grimper d'un rang au classement, du 12e au 11e rang dans l'Est, avec la défaite des Flyers de Philadelphie contre les Hurricanes de la Caroline plus tôt dans la soirée.

Ottawa a quitté Rexall Place avec une fiche à vie de 9-8-2 en 17 visites depuis leur retour dans la LNH en 1992-1993.

Immédiatement après le match, les Sénateurs ont pris la direction de Vancouver, où ils rendront visite aux Canucks jeudi soir. Leur périple se terminera ensuite samedi à Calgary.

Nos trois étoiles

1-Zack Smith

2-Craig Anderson

3-Nick Paul

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer