Après la neige, les Hurricanes

Le dernier gain en temps réglementaire des Sénateurs... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Le dernier gain en temps réglementaire des Sénateurs contre les Hurricanes date du 16 avril 2013.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une petite victoire en tirs de barrage contre Buffalo a enrayé l'hémorragie pour les Sénateurs d'Ottawa, mais ils ne sont évidemment pas sortis du bourbier dans lequel ils se sont enlisés pour autant.

Les hommes de Dave Cameron ont grand besoin d'aligner les victoires, mais il n'y a aucune assurance pour eux à ce chapitre alors que leurs prochains visiteurs au Centre Canadian Tire seront une de leurs principales bêtes noires, les Hurricanes de la Caroline.

Alors que plusieurs experts prévoyaient qu'ils occuperaient les bas-fonds du circuit Bettman cette saison, les anciens Whalers de Hartford surprennent avec leur fiche de 26-21-10 qui leur permet d'aspirer à une participation aux séries éliminatoires. Leur récolte de 62 points les laisse avec deux points de retard sur Pittsburgh, qui détient la deuxième place de quatrième as à l'heure actuelle. C'est aussi quatre de plus que les Sénateurs, qui occupent toujours le 13e rang.

Ottawa a subi un revers de 3-2 en Caroline le 7 novembre dernier lors du premier duel entre les deux clubs, ce qui portait à neuf leur série de parties sans victoire en temps réglementaire contre les Hurricanes. Leur dernier gain contre eux lors des 60 minutes de jeu réglementaire remonte au 16 avril 2013. Depuis, ils n'ont réussi à les vaincre que deux fois en prolongation, incluant un gain de 2-1 en avril dernier alors que le «Hamburglar», Andrew Hammond, était au sommet de son art.

C'était d'ailleurs dans un revers de 6-3 contre ces mêmes Hurricanes il y a un an presque exactement, le 16 février 2015, qu'il avait été lancé dans la mêlée par défaut, Robin Lehner ayant alors subi sa sévère commotion cérébrale lors d'une collision avec Clarke MacArthur.

«Je ne sais pas pourquoi ils ont notre numéro. J'ai joué souvent contre eux et on dirait que c'est une de ces équipes contre lesquelles on en a arraché pour une raison qui m'échappe. Si on avait la réponse, on aurait changé les choses il y a longtemps. Ils jouent très bien présentement et nous allons tout faire pour aller chercher les deux points, que ce soit en faisant de beaux jeux ou en fermant le jeu... Si on joue du hockey de m... et qu'on gagne, tout le monde va être content au bout du compte», a lancé le capitaine Erik Karlsson après l'entraînement des siens mercredi.

Lui et ses coéquipiers ne se pétaient pas trop les bretelles de leur gain de la veille contre les Sabres, acquis principalement parce que le gardien Craig Anderson a été brillant face à un barrage de 39 tirs en 65 minutes de jeu, plus deux autres en fusillade.

«C'était un de ces matches défensifs qui était un peu plate à jouer par moments, ce n'était pas très amusant, a avoué l'attaquant Mike Hoffman, meilleur franc-tireur du club avec ses 24 buts. Mais on s'est donné une chance en demeurant patients pour se rendre aux tirs de barrage, où nos tireurs ont fait du bon travail. On va espérer que ça être l'étincelle qui va nous mettre sur une lancée.»

Rester positif

Kyle Turris a réussi l'un des deux buts en fusillade, une petite consolation pour lui alors qu'il n'a pas marqué à ses 21 derniers matches.

Ralenti par une blessure à la cheville, il a obtenu congé d'entraînement mercredi. Une «journée d'entretien», a indiqué l'entraîneur adjoint Jason Smith, délégué pour affronter les médias alors que l'entraîneur-chef Dave Cameron a pris congé de cette tâche.

«On peut bâtir sur la victoire (de mardi). Le fait d'être positif donne de l'énergie à toute l'équipe, il faut transporter ça lors du prochain match et aller chercher deux points à nouveau», a indiqué Smith.

Ce dernier ne savait pas quel gardien serait délégué pour affronter les Hurricanes, mais pariez un petit 2$ sur Craig Anderson.

Trios démantelés

Au lendemain de la victoire contre les Sabres, Dave Cameron a procédé à quelques expériences avec ses trios à l'entraînement mercredi, notamment parce que Kyle Turris était absent.

C'est ainsi que le centre recrue Nick Paul s'est retrouvé entre Mike Hoffman et Mark Stone, alors que Mika Zibanejad était entre Ryan Dzingel et Bobby Ryan, comme la veille au soir.

Le Gatinois Jean-Gabriel Pageau a perdu Stone comme ailier droit, mais il est resté avec Zack Smith tandis que Chris Neil s'est greffé au duo. Le trio de Pageau, Smith et Stone a été limité à un seul point lors des quatre derniers matches. «Il y a des changements ce matin et c'est correct. Peu importe la ligne, les joueurs avec qui je joue, je suis juste content d'être ici. Ça a été une bonne expérience pour moi de jouer avec Mark Stone, on a eu une bonne série de matches», a confié Pageau.

Sur la quatrième ligne, on retrouvait Curtis Lazar entre Shane Prince et Alex Chiasson.

Lendemain de tempête

Les Sénateurs avaient annoncé pendant le match de mardi qu'ils compenseraient les amateurs qui n'ont pas été capables de se rendre au CCT pour la rencontre contre les Sabres en raison des conditions routières difficiles.

L'offre consiste en un billet gratuit de même valeur pour le match de jeudi contre la Caroline ou celui du mardi 15 mars contre le Minnesota. Ils ont fait savoir mercredi que la visite des Blues de St. Louis, le 1er mars, fera aussi partie de ce programme de compensation.

Et pour remercier ceux qui ont bravé la tempête, un rabais de 50% sur un billet pour un de ces matches leur est offert. 

Des codes promotionnels seront envoyés aux amateurs qui ont un compte avec Capital Tickets, alors que ceux qui n'en ont pas devront se présenter à la billetterie du CCT.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer