La réalité rattrape Wiercioch

Patrick Wiercioch pourrait reprendre sa place dans l'alignement... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Patrick Wiercioch pourrait reprendre sa place dans l'alignement mardi.

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le malheur de Mark Borowiecki pourrait faire le bonheur de Patrick Wiercioch, qui n'est certes pas très heureux depuis l'arrivée de Dion Phaneuf.

Au retour de son club au Centre Canadian Tire, l'entraîneur-chef Dave Cameron a indiqué que son défenseur originaire d'Ottawa, blessé au «haut du corps» samedi dans la défaite contre les Blue Jackets, sera réévalué «au jour le jour». Comme il n'a pas pratiqué avec ses coéquipiers lundi et qu'il avait quitté la rencontre avec une serviette sur la tête après une vilaine chute, on peut dire qu'il représente un sérieux point d'interrogation pour la visite des Sabres mardi.

Dans l'éventualité d'une absence de Borowiecki, Wiercioch aurait l'occasion de réintégrer l'alignement. Ce qu'il pourrait faire de toute façon étant donné que depuis l'acquisition de Phaneuf, lui et Chris Wideman ont alterné les parties passées sur la galerie de presse, et que ce dernier a connu un match assez difficile samedi.

L'arrivée de l'ancien capitaine des Maple Leafs dans la foulée du départ de Jared Cowen, qui occupait régulièrement le poste de septième défenseur depuis deux mois, signifie que l'ancien choix de deuxième ronde en 2008 se retrouve dans une position familière, devant se battre pour une place sur la troisième paire.

«Ce n'est rien de nouveau, ça fait quatre ans qu'il y a un poste disponible ici. Pour t'en emparer pour de bon, tu dois travailler avec ardeur, continuer à te pousser dans le dos, a-t-il dit lundi. Avoir des succès d'équipe, cette attitude où tout le monde joue bien en même temps au lieu que juste un ou deux gars jouent avec confiance, ça aiderait aussi.»

Comme un peu tout le monde du hockey, Wiercioch a été surpris de voir Phaneuf débarquer dans le vestiaire des Sénateurs mardi dernier.

«Ma première pensée était à quel point ça n'a pas été ébruité. Quand un joueur de son statut va être échangé, les gars en entendent parler et dans ce cas-ci, aucun d'entre nous dans ce vestiaire n'avait idée que ça s'en venait. Ça te rappelle la réalité de ce business: quand on fait un échange l'été, tu ne vois pas les gars mettre leur équipement dans leur poche, tu ne vois pas leurs femmes rester derrière avec leurs enfants. Tout peut arriver n'importe quand, et plusieurs d'entre nous n'étaient pas prêts pour ça», a-t-il souligné.

De tels propos laissent sous-entendre que Wiercioch est prêt à entendre son nom dans les rumeurs de transactions d'ici la date limite du 29 février, soit dans moins de deux semaines. Alors qu'il avait connu une bonne fin de saison l'an passé pour ensuite être invité à jouer pour Équipe Canada au Championnat mondial, l'arrière-garde de 25 ans n'a que quatre passes à sa fiche cette saison, en 47 parties. Son dernier but remonte au 2 avril dernier, une disette de 52 matches. Pas très bon pour un défenseur qui se veut à caractère offensif et qui sera joueur autonome avec compensation l'été prochain, avec un salaire de 2,7 millions$ cette saison.

Congé pour Cameron

L'entraîneur-chef Dave Cameron a laissé le soin à ses adjoints de diriger la circulation lors de l'entraînement de lundi, histoire de changer la routine.

«J'avais quelques réunions à mon horaire, et parfois, c'est bon de rafraîchir les choses, c'est tout», a-t-il indiqué.

Le centre Mika Zibanejad manquait à l'appel lui aussi, ralenti par un virus.

Cameron ne savait pas s'il serait disponible pour affronter les Sabres.

Dans l'éventualité d'une absence de celui-ci, un attaquant devrait être rappelé de Binghamton puisque les Sénateurs n'ont que le minimum de 12 attaquants en santé avec le retour de Nick Paul au club-école à la fin de la semaine dernière.

Phaneuf va bien

Les Sénateurs ont beau avoir perdu leurs trois parties en quatre jours après son acquisition, et avoir à nouveau accordé beaucoup de tirs à leurs adversaires samedi à Columbus (39), Cameron s'est dit pleinement satisfait de la tenue de son nouveau défenseur Dion Phaneuf.

«Dion a été très bon pour nous, il a solidifié notre brigade défensive», estimait-il au sujet du nouveau numéro 2, qui a amassé trois passes lors des deux dernières rencontres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer