À la recherche d'un «autre miracle»

Les Sénateurs accusent un retard de neuf points... (Jay LaPrete, AP)

Agrandir

Les Sénateurs accusent un retard de neuf points sur les détenteurs du dernier laissez-passer donnant accès aux séries d'après-saison.

Jay LaPrete, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Ça y est. Bobby Ryan a officiellement sonné l'alarme. Après la défaite de 4-2 subie à Columbus, samedi, l'ailier américain a reconnu que les Sénateurs d'Ottawa auront besoin d'un «autre miracle» pour prendre part aux séries éliminatoires.

Avec huit semaines à écouler à la saison régulière, les Sénateurs accusent un retard de neuf points sur les détenteurs du dernier laissez-passer dans l'Association Est.

Ils ont surtout cinq équipes à devancer.

L'heure est grave, convient Ryan, mais la situation n'est pas désespérée.

«Je suis persuadé que notre équipe est capable de réussir ce tour de force. Si nous avons prouvé une chose au cours des dernières années, c'est que nous ne lâchons jamais. Nous avons un autre défi à relever. Un défi que nous sommes capables de relever», a-t-il déclaré aux journalistes qui ont assisté au match entre les Sénateurs et les Blue Jackets.

«Il y a cependant un bémol. C'est le temps où jamais de se mettre en marche. Il faut commencer à gagner dès maintenant.»

Les Sénateurs ont remporté seulement sept de leurs 20 derniers matches.

La portion la plus frustrante de leurs récents résultats tient probablement du fait qu'ils ont subi leurs 13 revers en temps réglementaire.

Tandis que les autres équipes qui luttent pour une place en séries trouvent des moyens d'accumuler au moins un point dans la défaite, les Sénateurs mordent un peu trop souvent la poussière.

Samedi, au Nationwide Arena, Craig Anderson a encore fait face à un barrage de 39 tirs.

Il a été obligé de se surpasser durant une première période où ses coéquipiers n'étaient pas dans le coup.

Au premier entracte, les Jackets dominaient 14-6 au chapitre des tirs. Boone Jenner leur avait donné une priorité d'un but.

Au deuxième tiers, plus égal, le club local a quand même ajouté 17 tirs à sa récolte. Il a doublé son avance grâce à Cam Atkinson.

Les Sénateurs ont fait honneur à leur réputation de batailleurs. Ils ont une fois de plus tenté de jouer du hockey de rattrapage en troisième période.

Encore une fois, ce fut trop peu, trop tard. Les buts marqués par Ryan et par Cody Ceci n'ont rien changé à l'issue de la rencontre.

Brandon Saad a inscrit le but de la victoire. Jenner a complété son doublé dans la dernière minute de jeu.

«Nous nous donnons souvent une chance de revenir dans le match... C'est à peu près l'élément le plus positif qu'on peut dire à notre sujet à l'heure actuelle», note Ryan.

«Je ne sais pas trop combien de fois nous avons réussi à revenir à un but de nos adversaires cette saison, simplement pour se faire briser les reins avec un but en fin de rencontre dans un filet désert...»

Dans ce match, Alex Chiasson a livré son deuxième combat de la saison. Il n'a pas apprécié le fait que Matt Calvert ait asséné un coup de bâton à son capitaine Erik Karlsson juste avant une mise en jeu.

Dave Cameron n'a pas détesté cette réaction.

«Quand tu perds des matches serrés, t'as souvent besoin d'un petit quelque chose de plus. Un but de plus marqué sur l'attaque massive. Un but de moins alloué durant une infériorité numérique. Un arrêt supplémentaire. Vous pouvez appeler ça du hockey désespéré. Il nous faut quelque chose pour redresser la barque», analyse l'entraîneur.

Borowiecki blessé

Les Sénateurs ont terminé le match de samedi avec seulement cinq défenseurs.

Le très fiable Mark Borowiecki a quitté la patinoire en deuxième période. Lors d'une chute, sa tête a frappé lourdement contre la rampe. «Tout ce que je sais, c'est qu'il se porte assez bien à l'heure actuelle», a indiqué Dave Cameron après la partie. On devrait en savoir plus long sur son état lorsque l'équipe reprendra l'entraînement, lundi.

Borowiecki est un des quatre joueurs qui ont pris part aux 57 parties des Sénateurs depuis le début de la saison. Si jamais il doit s'absenter, Cameron n'aura pas à chercher bien loin pour le remplacer. Chris Wideman et Patrick Wiercioch se disputent le poste de sixième défenseur depuis environ une semaine.

À Columbus, c'est Wiercioch qui a suivi le match depuis la galerie de la presse.

Driedger excelle à Kanata

Chris Driedger... (Twitter) - image 4.0

Agrandir

Chris Driedger

Twitter

Tandis que les Sénateurs séjournaient à Columbus, leurs petits frères de Binghamton réchauffaient le centre Canadian Tire.

Certains n'ont pas manqué d'impressionner la direction de l'équipe, samedi, dans un match où ils ont vaincu leurs rivaux du Crunch de Syracuse 2-0. Le gardien de buts Chris Driedger, par exemple, a repoussé 21 rondelles pour signer son premier jeu blanc de la saison. «C'est un bel endroit pour connaître un fort match», a déclaré celui qui a entre autres tenu le fort durant une infériorité numérique de cinq minutes au beau milieu de la deuxième période.

Kyle Flanagan, un attaquant de soutien qui s'est joint aux Senators au début du mois décembre, a inscrit le premier but de la partie. Buddy Robinson a inscrit le but d'assurance dans un filet désert.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer