Un retour au boulot sans Turris

Mika Zibanejad a récolté au moins un point... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Mika Zibanejad a récolté au moins un point à ses six derniers matches. Il voudra prolonger sa séquence contre les Penguins.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La pause du match des étoiles a fait beaucoup de bien à plusieurs joueurs des Sénateurs, mais elle n'aura pas encore été assez longue pour permettre à Kyle Turris de guérir complètement de sa blessure au bas du corps.

Le centre numéro un n'a pas accompagné ses coéquipiers à Pittsburgh lundi et il ne sera donc pas en uniforme pour un cinquième match de suite mardi contre les Penguins.

Au moins, le vétéran défenseur Marc Méthot se rapproche d'un retour après une absence de cinq parties, mais son entraîneur-chef Dave Cameron attendra après la séance d'entraînement matinale pour confirmer sa présence dans l'alignement.

«La pause m'a permis de me rétablir encore un peu plus, mais je vais attendre de voir comment je me sens demain matin. J'ai déjà fait l'erreur dans le passé de penser que j'étais prêt, et le lendemain ça n'allait pas. J'ai eu une bonne journée (lundi) et je vais prendre les choses une étape à la fois», a indiqué Méthot après l'entraînement des siens, à leur arrivée dans la Ville de l'acier en fin d'après-midi. La convention collective de la LNH exigeait que tous les clubs s'entraînent après 14 h.

En l'absence de Turris, la tâche de pivoter le premier trio des Sénateurs reviendra encore à Mika Zibanejad. Lui et son ailier droit attitré Bobby Ryan connaissaient une bonne séquence avant le congé de cinq jours, ayant amassé au moins un point lors de chacun de leurs six derniers matches.

«La pause est arrivée à un bon moment même si j'étais bien parti, j'espère être en mesure de reprendre où j'avais laissé», a dit le centre suédois de 22 ans, qui a deux buts et sept points pendant cette séquence. De son côté, Ryan a cinq buts et deux passes.

«Il y a un peu plus de pression sur moi avec l'absence de notre premier centre, il (Turris) nous manque. Mais c'est une bonne opportunité pour moi de remplir un rôle que je m'attendais à combler un jour en continuant à progresser, monter mon jeu d'un cran afin de pouvoir jouer contre les meilleurs trios adverses chaque soir. C'est un défi que j'aime», a ajouté Zibanejad, qui avait Mike Hoffman comme ailier gauche à l'entraînement comme lors du dernier match contre Buffalo.

Celui-ci n'aura évidemment pas la tâche facile en reprenant le collier en affrontant les Penguins, avec leurs centres vedettes Sidney Crosby et Evgeny Malkine. «Je les ai affrontés souvent, ce n'est rien de nouveau. Ce sont deux excellents hockeyeurs. Il faut être quand même capable de générer de l'attaque, et j'imagine que c'est une pression additionnelle de le faire contre ces gars-là», a-t-il noté.

Un qui ressentait beaucoup de pression de marquer avant la pause était certes l'attaquant Mark Stone, blanchi à ses huit dernières parties, la plus longue disette de sa jeune carrière.

«Ça m'a fait du bien de m'évader au Mont-Tremblant pour quelques jours et ne pas penser au hockey. J'en ai arraché récemment et l'équipe également, ce n'était pas plaisant. J'espère qu'en pensant à autre chose, je vais revenir rafraîchi et rajeuni», a dit Stone, qui demeurera aux côtés de Jean-Gabriel Pageau et Zack Smith sur le deuxième trio contre Pittsburgh.

Anderson devant le filet

Cameron a décrété après l'entraînement que Craig Anderson sera le gardien partant contre les Penguins. Il a une fiche de 5-6-1 contre eux malgré de bonnes statistiques, soit une moyenne de 2,26 et taux d'efficacité de ,930.

Rappel de McCormick et Dziurzynski

Cédé à Binghamton pendant la pause du match des étoiles, l'attaquant d'énergie Max McCormick a été rappelé par les Sénateurs dès leur retour au travail, après avoir amassé un but et une passe en deux parties en fin de semaine avec Binghamton.

Matt Puempel s'était vu réserver le même sort, mais il n'a pas joué en fin de semaine en raison d'une blessure à l'aine subie à l'entraînement et c'est donc David Dziurzynski qui a obtenu l'appel tant convoité. Le vétéran des mineures a joué 12 parties dans la LNH en décembre, récoltant trois passes.

«Ils (McCormick et Dziurzynski) vont jouer, je n'ai que 12 attaquants en santé à ma disposition», a indiqué l'entraîneur-chef Dave Cameron, qui a inséré Dziurzynski sur le troisième trio aux côtés de Curtis Lazar et Alex Chiasson, alors que McCormick devrait se retrouver au centre entre Shane Prince et Chris Neil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer