Hoffman, Méthot et Turris absents contre les Devils?

Mike Hoffman (à gauche), Marc Méthot et Kyle... (Archives, La Presse Canadienne)

Agrandir

Mike Hoffman (à gauche), Marc Méthot et Kyle Turris (à droite) ont raté la séance d'entraînement de mercredi.

Archives, La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Gros défi en perspective pour les Sénateurs d'Ottawa. Ils pourraient être privés de trois joueurs d'impact, jeudi, quand ils compléteront le plus long voyage de leur saison.

Mike Hoffman, Marc Méthot et Kyle Turris ont raté la séance d'entraînement de mercredi.

Il est déjà acquis que le défenseur n'affrontera pas les Devils du New Jersey. Sa mystérieuse blessure au «bas du corps» lui fera donc rater un deuxième match consécutif.

Les deux attaquants? «Je devrai leur parler jeudi matin, histoire de savoir comment ils se portent», dit Cameron.

Hoffman, Méthot et Turris constituent trois gros morceaux... pour un gros match.

Les Sénateurs ont perdu leurs deux premiers matches de leur périple, à Washington, puis à Anaheim. Ils ont ensuite triomphé à Los Angeles, puis à San Jose.

S'ils gagnent au Prudential Center, le périple aura été couronné de succès.

Un revers face aux Devils et le vol de retour vers Ottawa sera moins agréable.

«Mettons que la turbulence aérienne me dérange moins quand nous gagnons», lance Cameron avec humour.

Une nouvelle méthode de travail

Un truc semble toutefois certain. Si les Sénateurs tiennent vraiment à rentrer à la maison avec une fiche gagnante, ils devront modifier leur façon de travailler.

À Los Angeles, ils tiraient de l'arrière par deux buts au début de la troisième période. Il leur a fallu une poussée de trois buts en cinq minutes pour battre les Kings.

Deux jours plus tard, contre les Sharks, ils ont laissé filer une avance au troisième engagement. Il a fallu un gros but en infériorité numérique de Zack Smith pour forcer la tenue d'une prolongation.

Au New Jersey, ça ne pourra pas fonctionner ainsi.

Les Devils de John Hynes ont conservé une fiche de 15-0-3 dans les 18 matches où ils ont marqué le premier but depuis le début de la saison. Les formations qui jouent du hockey de rattrapage contre eux sont condamnées à l'échec.

«Le scénario idéal, ce serait de prendre les devants rapidement pour ensuite se mettre à jouer du hockey ennuyant», lance Cody Ceci.

En l'absence de Méthot, le jeune défenseur originaire d'Ottawa a élevé son jeu d'un cran à San Jose.

Il peut se targuer d'avoir connu un bon voyage, d'un bout à l'autre.

«En fait, je dirais que nous avons subi un revers honteux à Washington. Par la suite, les choses ont commencé à se replacer pour toute notre formation», croit-il.

«Nous avons joué du bon hockey dernièrement. Nous avons limité le nombre de chances de marquer des équipes adverses. Si nous pouvions rentrer à la maison avec trois victoires consécutives, on rentrerait à la maison dans de bonnes dispositions. Il ne nous resterait plus qu'une poignée de matches à domicile à jouer avant la pause du Match des étoiles.»

Place dans le top-8

Une victoire jeudi pourrait aussi permettre aux Sénateurs de récupérer leur place parmi les huit meilleures formations de l'Association Est.

Cameron a décidé que Craig Anderson sera son gardien partant pour ce match important. Il sera confronté à son compatriote américain Cory Schneider.

Si Hoffman ou Turris déclare forfait, on présume que Shane Prince obtiendra une nouvelle opportunité. Il pourrait même se retrouver dans un des deux premiers trios, même s'il n'a pas marqué à ses 18 dernières rencontres.

«J'essaie. Je fais de mon mieux avec ce qu'on me donne. Le succès va bien finir par arriver», croit le jeune ailier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer