En Californie sans Hammond

Marc Méthot et les Sénateurs affronteront vraisemblablement les... (Archives, La Presse)

Agrandir

Marc Méthot et les Sénateurs affronteront vraisemblablement les Ducks sans Andrew Hammond, mercredi. Ce dernier a quitté l'équipe pour régler «une affaire personnelle».

Archives, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa sont de retour en Californie, là où ils ont véritablement entrepris leur exceptionnelle remontée du printemps 2015.

Le seul problème, c'est que cette fois, ils ne pourront pas compter sur l'homme qui leur avait permis de battre coup sur coup les Ducks d'Anaheim, les Kings de Los Angeles et les Sharks de San Jose en février dernier.

Andrew Hammond a quitté l'équipe, lundi. La direction n'a pas vraiment expliqué pourquoi.

Dans un très court communiqué, elle a indiqué que le gardien avait «une affaire personnelle» à régler.

Personne ne sait vraiment quand il reviendra non plus. Chris Driedger a été rappelé d'urgence de Binghamton. On présume qu'il sera en uniforme lors du prochain match, prévu pour mercredi.

Toute la pression reposera donc sur les épaules de Craig Anderson.

«Nous voici de retour en Californie, constate Marc Méthot. Ce sera un voyage aussi difficile que d'habitude. Il faut prendre ça comme un beau défi. C'est une opportunité de renverser la vapeur une fois de plus. Nous pouvons gagner quelques matches ici et reprendre du poil de la bête. Nous pouvons aussi laisser les choses se gâter. Ça peut partir dans un sens comme dans l'autre. La décision nous appartient.»

«Tout commence devant le filet dans cette ligue. Je ne vous apprends rien en vous disant cela.»

Passage à vide

La légende du Hamburglar avait véritablement pris naissance sur la côte ouest américaine. Hammond avait alloué seulement deux buts en trois matches dans le voyage de l'an dernier.

Il avait signé deux jeux blancs lors de deux soirs consécutifs. D'abord à Anaheim, ensuite à Los Angeles.

Onze mois plus tard, le gardien de 27 ans connaît son premier passage à vide dans la Ligue nationale de hockey. Il a encaissé trois revers à ses quatre derniers matches. Il a encaissé sept buts dimanche, un sommet pour lui. Après le match, il a fait son mea culpa. Il a reconnu qu'il n'avait pas été à la hauteur.

«Je le trouve bien bon de prendre ce revers sur ses épaules. Personnellement, je me sens mal. J'ai l'impression que nous l'avons abandonné contre les Caps. Ce n'est certainement pas ainsi qu'on traite un gardien», avait répliqué Mark Borowiecki.

Hammond avait ensuite suivi son équipe dans son plus long voyage de la saison. Un peu comme Méthot, il était heureux de fouler le sol de la grande région de Los Angeles tôt lundi matin. Il croit lui aussi que l'air pur de la côte ouest pourrait faire du bien à son équipe.

«Je n'oserais pas prédire que ses effets seront aussi bénéfiques que l'an dernier. Ce serait difficile. Mais nous pouvons quand même profiter de notre séjour ici pour remettre la machine en marche», a-t-il dit récemment.

«Il y a quelques parallèles à tisser avec notre situation de l'an dernier», a-t-il ajouté.

«Même si les résultats ne sont pas nécessairement au rendez-vous, nous sommes satisfaits de la façon dont nous avons joué dernièrement. Dans les trois ou quatre matches qui ont précédé celui de Washington, nous avons recommencé à jouer comme nous avons joué dans le dernier droit l'an dernier. En ce moment, il faut surtout continuer à croire en nos moyens. Parce que si nous continuons à jouer comme nous avons joué dans les dernières semaines, nous allons connaître plus de succès que d'échecs.»

Les Sénateurs devraient donner plus de détails sur cette histoire au terme de leur prochaine séance d'entraînement, mardi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer