Ovi dans un club sélect

Alexander Ovechkine n'a eu besoin que de 801... (Agence France-Presse)

Agrandir

Alexander Ovechkine n'a eu besoin que de 801 matches pour atteindre le plateau des 500 buts.

Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Andrew Hammond a bien essayé. Il ne voulait surtout pas passer à l'Histoire en devenant le gardien qui était devant le filet quand Alexander Ovechkine a marqué son 500e but en carrière.

Après 34 longues minutes, il a fini par craquer.

Le Grand Ovi a fait exploser le Verizon Center en fin de deuxième période, dimanche. Il a donné aux 18 277 fans qui s'étaient déplacés le moment magique qu'ils espéraient.

Il l'a eu, son 500e.

Ce n'était pas le but le plus important. C'était le cinquième alloué par le Hamburglar dans un match où les Sénateurs d'Ottawa étaient complètement dominés par leurs hôtes.

Les Caps, qui trônent au sommet du classement général, ont signé sans trop forcer une victoire de 7-1.

«Il est impossible de contenir un joueur de ce talent éternellement. Dès le début de la soirée, j'ai compris que je n'étais pas à mon meilleur. J'aurais quand même pu en faire un peu plus», a déclaré le gardien qui a subi quatre revers à ses cinq dernières parties.

C'était quand même un beau moment. Ovechkine, qui est âgé de 30 ans, est devenu le cinquième joueur à rejoindre le club des 500 buts le plus rapidement. Il disputait dimanche son 801e match en carrière.

Les quatre joueurs qui l'ont fait plus rapidement - Wayne Gretzky, Mario Lemieux, Mike Bossy et Brett Hull - jouaient à une époque où il se marquait beaucoup plus de buts dans la Ligue nationale de hockey.

Dans son for intérieur, Hammond devait bien savoir que ça finirait par arriver. Ovechkine a obtenu sa première chance de marquer 10 secondes après la mise en jeu initiale. Il avait profité d'un autre revirement de Fredrik Claesson.

Après 20 minutes de jeu, il avait déjà décoché sept lancers vers le filet d'Ottawa.

Ovi n'a pas ralenti au retour de l'entracte. Il a obtenu deux échappées dans les trois premières minutes de la deuxième période. Le Burglar a réussi deux gros arrêts.

Il a finalement marqué son but durant la troisième supériorité numérique de des Caps.

Ovechkine en a rajouté une couche, au beau milieu du troisième tiers, en inscrivant un deuxième but dans la partie. Ce deuxième but lui permet de coiffer Jamie Benn au sommet du classement des meilleurs buteurs de la LNH.

On se souviendra quand même des minutes qui ont suivi le but numéro 500. Elles ont été tout simplement magiques. Le banc de Washington s'est vidé d'un trait. Les 14 joueurs qui s'y trouvaient ont sauté sur la glace pour célébrer avec leur capitaine.

Le héros du jour a été obligé d'effectuer un tour d'honneur sur la patinoire pour calmer les partisans.

Après le match, il a réagi de façon très posée. «Je n'ai fait que mon travail, a-t-il assuré. Mon travail consiste à mettre la rondelle dans le filet adverse.»

Justin Williams, T.J. Oshie, Zach Sill, Dmitry Orlov et Tom Wilson ont marqué les autres buts des Caps lors de cette soirée historique.

Mike Hoffman a été le seul à déjouer le gardien substitut Philipp Grubauer. Mine de rien, il s'agissait de son 20e but de la saison. Il a donc atteint ce plateau cinq semaines plus vite que la saison dernière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer