Grosse soirée pour Ryan

Bobby Ryan a marqué son 200e filet en carrière avant... (Associated Press)

Agrandir

Bobby Ryan a marqué son 200e filet en carrière avant d'enfiler le but gagnant.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs ont mis fin à deux traversées du désert pour le prix d'une lundi soir.

Blanchis à leurs deux sorties précédentes, ils ont non seulement réussi à marquer un but mais ils en ont même compté trois, revenant de l'arrière pour l'emporter 3-2 contre les Blues devant 19 152 spectateurs au Scottrade Center.

Bobby Ryan a joué les héros avec son deuxième but de la rencontre en prolongation à 2:33 pour mettre du même coup fin à une série noire de sept défaites consécutives à l'étranger (0-6-1). Les Sénateurs avaient aussi perdu leurs trois derniers matches, tout comme leur gardien Andrew Hammond, solide face aux 38 lancers de St. Louis.

Ryan avait auparavant marqué son 200en carrière avec un tir voilé après une mise au jeu gagnée par Kyle Turris pour créer l'égalité 2-2 en début de troisième. Le gardien Brian Elliott n'a rien vu alors que Mark Stone agissait comme écran.

«On dirait que les Blues sortent le meilleur de moi, a dit Ryan, qui a 17 buts en carrière contre eux en 23 matches. Je suis tombé dans leur zone avant de marquer le but gagnant, c'était un peu de rope a dope comme on l'avait dessiné. On va le prendre, on avait besoin de cette victoire», a dit Ryan après coup.

Les Sénateurs avaient auparavant freiné leur séquence noire sans marquer en fin de deuxième période quand Mike Hoffman a fait mouche en avantage numérique, son tir se frayant un chemin à travers Elliott. Il restait 1:14 à l'engagement, ce qui fait que la séquence amorcée à Boston et poursuivie lors de deux blanchissages de suite a été stoppée à 174:24 minutes de jeu. Quand même assez loin du record de 202:47 établi sous Corey Clouston en décembre 2010.

«Quand tu ne marques pendant une couple de parties, tu te mets à essayer de trop en faire, ce but nous a fait du bien, on a pu relaxer par la suite», a noté Hoffman.

Hammond solide

Hammond n'a pas pu faire grand-chose quand les Blues ont ouvert le pointage par l'entremise de Troy Brouwer, qui a réussi à contourner le défenseur Patrick Wiercioch assez facilement avant de prendre un tir du côté de sa mitaine.

Kevin Shattenkirk a doublé l'avance des locaux lors d'un jeu de puissance avec un tir sur réception de la pointe alors que le gardien des Sénateurs avait la vue voilée.

Le «Hamburglar» a réalisé plusieurs bons arrêts sur ses 38, notamment contre le dynamique Vladimir Tarasenko en première ainsi qu'en fin de troisième alors que les Blues bourdonnaient.

Les Sénateurs sont rentrés à Ottawa pendant la nuit et ils auront maintenant la lourde tâche de tenter d'arrêter la poussée des Panthers de la Floride jeudi soir au Centre Canadian Tire. Ces derniers ont remporté leurs neuf derniers matches pour s'emparer de la tête dans la division Atlantique.

Zibanejad blessé au visage

Les Sénateurs ont mis fin à deux traversées du désert... (Archives, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Archives, La Presse

Avant d'affronter les Blues, Dave Cameron avait laissé planer la menace d'un remaniement de trios en profondeur.

«J'ai dit aux entraîneurs adjoints dans l'avion (vers St. Louis) de me proposer des combinaisons et là, j'ai plus de numéros que dans une salle de bingo devant moi. Ça fait que les lignes ne sont pas finalisées encore», avait-il dit après une réunion d'équipe en matinée.

L'entraîneur-chef des Sénateurs a tenu promesse, mais il a résisté à la tentation de changer la hiérarchie au centre de ses trois premiers trios malgré ses critiques de Mika Zibanejad la veille. Ce dernier a conservé Mike Hoffman comme ailier gauche sur le deuxième trio alors qu'Alex Chiasson a obtenu une promotion à sa droite pour remplacer Bobby Ryan, muté à la gauche de Kyle Turris et Mark Stone sur la première ligne.

C'était cependant avant qu'il soit blessé au visage lorsqu'atteint par un bâton élevé de Jori Lehtera à sa deuxième présence du match. Zibanenad n'est pas revenu au jeu par la suite. Des examens réalisés à l'hôpital n'ont rien décelé de grave.

Le grand perdant dans l'opération avait été Zack Smith, qui est retourné au centre du quatrième trio, entre Shane Prince et Chris Neil, après avoir passé quelques semaines sur la deuxième ligne. Curtis Lazar a pour sa part été réuni à Jean-Gabriel Pageau sur une «Kid Line» complétée par la recrue Max McCormick.

Avant le match, Zibanejad avait dit qu'il ne ressentait pas plus de pression de marquer parce que son entraîneur l'avait pointé du doigt.

«La pression n'a pas commencé avec le commentaire (de Cameron), ce n'est pas ça qui est arrivé. Nous savons qu'il faut être meilleurs, notre ligne, mais toute l'équipe également, on n'a pas compté lors de nos deux derniers matches. Il faut trouver un moyen d'être meilleurs, on a nettoyé les choses dans notre zone et c'est bon départ, mais on a besoin de points de classement», avait-il souligné.

David Dziurzynski et Jared Cowen ont à nouveau été retranchés de l'alignement, eux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer