Schneider musèle les Sénateurs

  • Le juge de ligne Tony Sericolo a connu une vilaine chute. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Le juge de ligne Tony Sericolo a connu une vilaine chute.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 1 / 13
  • Cory Schneider se dresse devant le lancer de Kyle Turris. Le cerbère du New Jersey a stoppé les 36 tirs des Sénateurs, mercredi soir. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Cory Schneider se dresse devant le lancer de Kyle Turris. Le cerbère du New Jersey a stoppé les 36 tirs des Sénateurs, mercredi soir.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 2 / 13
  • Gros combat entre Bobby Farnham (23) et Max McCormick (89) (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Gros combat entre Bobby Farnham (23) et Max McCormick (89)

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 3 / 13
  • But de Mike Cammalleri. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    But de Mike Cammalleri.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 4 / 13
  • La neige est également tombée devant la lentille du photographe au Centre Canadian Tire. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    La neige est également tombée devant la lentille du photographe au Centre Canadian Tire.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 5 / 13
  • Alex Chiasson et Jon Merrill pourchassent la rondelle. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Alex Chiasson et Jon Merrill pourchassent la rondelle.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 6 / 13
  • Alex Chiasson a tenté de créer un écran devant Cory Schneider, mais ce dernier réussit tout de même l'arrêt. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Alex Chiasson a tenté de créer un écran devant Cory Schneider, mais ce dernier réussit tout de même l'arrêt.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 7 / 13
  • Mise en échec de Bobby Ryan sur Mike Cammalleri. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Mise en échec de Bobby Ryan sur Mike Cammalleri.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 8 / 13
  • Andrew Hammond arrête la rondelle, mais laisse passer le joueur des Devils. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Andrew Hammond arrête la rondelle, mais laisse passer le joueur des Devils.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 9 / 13
  • Fredrik Claesson jouait son premier match dans la LNH. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Fredrik Claesson jouait son premier match dans la LNH.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 10 / 13
  • Mise en échec de Max McCormick. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Mise en échec de Max McCormick.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 11 / 13
  • Discussion entre l'arbitre Dean Morton et Cory Schneider. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Discussion entre l'arbitre Dean Morton et Cory Schneider.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 12 / 13
  • Mike Cammalleri a touché la cible à deux reprises mercredi soir. (Patrick Woodbury, LeDroit)

    Plein écran

    Mike Cammalleri a touché la cible à deux reprises mercredi soir.

    Patrick Woodbury, LeDroit

  • 13 / 13

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sénateurs d'Ottawa ont posé des gestes pour améliorer leur défensive mercredi, et même si celle-ci s'est avérée moins poreuse, ils se sont quand même avoués vaincus alors que c'est leur attaque qui a été muselée.

Le gardien des Devils du New Jersey Cory Schneider n'a rien voulu savoir devant le filet des visiteurs, repoussant les 36 tirs dirigés vers lui dans un gain de 3-0 devant une salle comble de 19 825 amateurs au Centre Canadian Tire.

Les locaux ont donc bien mal terminé l'année 2015 en laissant les visiteurs les doubler au huitième rang de l'association Est, le dernier donnant accès aux séries éliminatoires. Les Sénateurs ont considérablement ralenti en décembre, présentant une fiche de 6-8-1. Leur série de cinq victoires d'affilée à domicile s'est arrêtée à cinq et pour amorcer 2016, ils rendront visite à deux puissances, Chicago dimanche et St. Louis lundi, alors qu'ils n'ont pas gagné à leurs six dernières sorties à l'étranger.

Même si la situation de son club n'est pas rose, l'entraîneur-chef Dave Cameron voyait quand même du positif à sortir de cette rencontre où les siens n'ont alloué que 21 tirs à l'adversaire, bien en deçà de leur moyenne de 34,1 par match avant cette rencontre.

«Ils ont juste capitalisé sur deux de nos erreurs en première. En attaque, nous avons fait de bonnes choses, obtenu de bonnes chances, mais on savait qu'ils avaient un bon gardien et il a justement été très bon... J'ai en tout cas trouvé que tous nos défenseurs ont été bons, et 'Freddy' a bien fait avec 'Karl' (Erik Karlsson), ce qui nous a permis d'utiliser Marc Méthot ailleurs et équilibrer notre brigade», analysait-il après ce match où il a employé Fredrik Claesson plutôt que Jared Cowen.

Le doublé de Mike Cammalleri en première période a fait la différence, lui qui a battu le gardien Andrew Hammond du côté du bloqueur chaque fois. Il a d'abord réussi à s'échapper lors d'un avantage numérique en profitant d'un revirement d'Erik Karlsson à la ligne bleue adverse, tandis qu'en fin d'engagement, il a profité d'une rondelle échappée par Mark Stone dans le cercle des mises au jeu pour décocher un tir sur réception sans avertissement.

«Il faut que je trouve un moyen d'effectuer ces arrêts, même si Cammalleri a la réputation d'avoir un bon lancer dans cette ligue. C'était ce genre de match où on savait qu'ils ne nous donneraient pas grand-chose et on sort les mains vides. Crédit à leur gardien. Défensivement, on a probablement fait un pas dans la bonne direction, mais on ne veut pas prendre l'habitude d'accepter juste des victoires morales», a dit Hammond qui a effectué 18 arrêts seulement dans ce troisième revers de suite porté à sa fiche personnelle.

Le «Hamburglar» a gardé son club dans le match avec quelques bons arrêts en deuxième période, notamment de la mitaine aux dépens de Damon Severson, mais Schneider a fait encore mieux en troisième, frustrant notamment Patrick Wiercioch, Mike Hoffman, Jean-Gabriel Pageau et Mark Stone en troisième.

Lee Stempniak a ajouté un dernier but dans une cage déserte, en désavantage numérique avec 16 secondes à jouer.

«Nous avons joué un solide match en équipe, menés par notre gardien. Cory a effectué les gros arrêts quand nous avons eu besoin de lui», a noté l'entraîneur des gagnants, John Hynes.

Les Devils ont aussi bloqué 24 lancers devant leur gardien, contre quatre pour les Sénateurs.

Fredrik Claesson (sur la photo) et Max McCormick... (Patrick Woodbury, Archives Le Droit) - image 2.0

Agrandir

Fredrik Claesson (sur la photo) et Max McCormick ont la chance de jouer avec le grand club pendant que Marc Methot et Bobby Ryan se remettent de leur blessure respective.

Patrick Woodbury, Archives Le Droit

Du renfort pour les Sénateurs

Bafouée à Boston, la brigade défensive des Sénateurs a obtenu une injection de sang neuf mercredi contre les Devils alors que le vétéran Jared Cowen a été laissé de côté à la faveur de Fredrik Claesson, fraîchement rappelé des mineures en même temps que Michael Kostka.

Non seulement Claesson a-t-il eu la chance de disputer son premier match en carrière dans la LNH, mais il a amorcé la rencontre sur la même paire que le capitaine Erik Karlsson alors que l'entraîneur-chef Dave Cameron a modifié ses duos ainsi que ses trios au lendemain du revers de 7-3 contre les Bruins.

Marc Méthot, le partenaire régulier de Karlsson, représentait un cas douteux pour la rencontre alors que lui et Mark Borowiecki étaient amochés, mais ils ont été en mesure de revêtir l'uniforme, le premier héritant d'un nouveau partenaire en Chris Wideman tandis que Borowiecki a continué à faire la paire avec Patrick Wiercioch.

«Toute notre équipe n'avait pas été assez bonne pendant 60 minutes (mardi)», avait répondu sèchement Cameron en matinée quand il s'était fait demander s'il était satisfait du jeu de Cowen, limité à 9:28 de temps de glace la veille.

Claesson, un choix de cinquième ronde en 2011, attendait patiemment sa chance à Binghamton, où il s'était particulièrement illustré il y a deux ans avec 3 buts, 29 points et surtout un différentiel de plus-37 en 75 matches. Il avait 2 buts et 8 points en 29 parties à sa fiche cette saison, sa quatrième dans la LAH.

«Comme pour tout le monde, c'est un rêve qui se réalise. C'est bien d'enfin obtenir ma chance d'être avec les grands gars. Je vais juste essayer de faire de mon mieux tout le temps... être un meilleur 'Freddy', ce que je n'ai pas été au dernier camp d'entraînement», a commenté Claesson, un Suédois de 23 ans, quelques heures avant la rencontre.

Kostka dans les gradins

Kostka, 30 ans, a 70 parties d'expérience dans la LNH, avec les Maple Leafs, les Blackhawks, les Rangers et le Lightning. Il en est à son deuxième rappel cette saison, mais il n'a pas encore joué. Mercredi, il n'a pris part qu'à la séance d'échauffement.

Les deux défenseurs ont pris le chemin d'Ottawa après avoir aidé les Senators de Binghamton à remporter un quatrième gain de suite, 2-1 en tirs de barrage contre Lehigh Valley mardi.

Ils ont pris une limousine et sont arrivés dans la capitale vers les 4h30 du matin, Claesson indiquant qu'il s'était fait dire en matinée qu'il serait rappelé, cependant.

Retour de Lazar

L'autre changement à l'alignement a été le retour de l'attaquant Curtis Lazar après une absence de deux parties, lui qui avait quitté le match de la semaine dernière en Floride après seulement 4:04 de jeu en première période en raison de ce qu'il a révélé être une élongation musculaire à l'aine. «Cette blessure remontait au match précédent contre Tampa Bay, j'ai tenté de jouer quand même pour aider l'équipe, mais j'ai aggravé la situation. Mais là, je suis prêt à revenir», a indiqué Lazar, qui s'est retrouvé au centre d'un quatrième trio complété par Shane Prince et Alex Chiasson, Jean-Gabriel Pageau héritant de nouveaux ailiers en Max McCormick et Chris Neil.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer