Embouteillage à l'infirmerie

Alex Chiasson... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Alex Chiasson

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au lendemain d'un match où un bâton élevé d'Alex Chiasson lui a coûté quatre dents, Jaromir Jagr s'est servi de Twitter pour envoyer un message au gros bonhomme habillé en rouge qui est supposé faire le tour des cheminées la nuit prochaine.

«Cher père Noël, est-ce que je peux avoir de nouvelles dents pour Noël?;) Ça va être difficile de bien manger - mais au moins je ne deviendrai pas gras!;))», a écrit le vétéran des Panthers de la Floride au lendemain de la victoire de 2-1 de son équipe contre les Sénateurs.

L'équipe de Chiasson n'a pas besoin de faire de visite inopinée chez le dentiste, mais il y a fort à parier que ses thérapeutes athlétiques n'auront pas vraiment de congé au cours des prochains jours alors que plusieurs joueurs arrivent à la courte pause des Fêtes en soignant toutes sortes de blessures.

Le dernier voyage en Floride a été éprouvant et pas juste parce que les hommes de Dave Cameron en sont revenus avec seulement un point de classement sur une possibilité de quatre dans leurs bagages: Bobby Ryan et Cody Ceci ont été blessés, à un doigt et une épaule selon toute probabilité, respectivement, dans le revers de 5-2 à Tampa Bay, et ils n'ont pas participé au match de mardi à Sunrise, au cours duquel Curtis Lazar est tombé au combat à son tour après avoir bloqué un tir en première période, même si les Sénateurs se sont limités à dire qu'il a été blessé à «bas du corps».

Ils ont rejoint à l'infirmerie les blessés à long terme que sont Milan Michalek, qui s'approche d'un retour, Clarke MacArthur, qui pourrait revenir après les Fêtes, et Chris Phillips, dont la blessure au dos a apparemment cessé de progresser.

«La pause arrive au bon moment, ça va être bon pour les gars de passer du temps à la maison, les blessés vont avoir du temps pour se remettre et les joueurs que j'ai trop utilisés récemment vont pouvoir relaxer et recharger leurs batteries», a déclaré Cameron après le match de mardi soir.

Au retour de l'équipe dans la capitale, l'entraîneur a décrété une trêve de trois jours et demi, son équipe étant conviée à un entraînement samedi à 17 h seulement afin de se préparer pour son prochain match, la visite des Bruins de Boston au Centre Canadian Tire dimanche à 17 h.

Après coup, les Sénateurs se rendront à Boston deux jours plus tard avant de clore l'année 2015 en recevant les Devils du New Jersey mercredi prochain. Ils vont tenter de bien finir un mois de décembre où ils présentent un dossier de 5-6-1 jusqu'à maintenant, ce qui les a fait chuter du troisième au cinquième rang dans la division Atlantique. Leur récolte de 40 points est cependant encore bonne pour le huitième rang dans l'Est, le dernier donnant accès aux séries éliminatoires si elles débutaient ce matin.

«Je pense qu'on a montré au mois de novembre quel genre d'équipe nous avons (dossier de 7-2-3), mais en décembre, le fait de jouer aux deux jours et d'avoir des blessés nous a rattrapés. On a essayé de se battre à travers tout ça avec l'arrivée de quelques nouveaux gars, nous avons un groupe résilient, mais ce congé arrive à point», estimait Chiasson mardi soir après le match.

Dzingel rétrogradé

Un de ces joueurs qui ont été rappelés en renfort, le centre Ryan Dzingel, a d'ailleurs été renvoyé au club-école de Binghamton mercredi par les Sénateurs. Rappelé d'urgence pour remplacer Ryan dans l'alignement, il n'a joué que 5:25 minutes contre les Panthers, présentant un différentiel de moins-1 en plus d'écoper d'une punition à son premier match en carrière dans la LNH.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer