Craig Anderson affrontera les Kings

Craig Anderson... (PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT)

Agrandir

Craig Anderson

PHOTO PATRICK WOODBURY, ARCHIVES LEDROIT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chassé du filet samedi à Montréal, Craig Anderson sera de retour devant le filet des Sénateurs d'Ottawa pour amorcer un 15e match d'affilée lundi soir lors de la visite des Kings de Los Angeles au Centre Canadian Tire.

L'entraîneur-chef Dave Cameron fera appel à son vétéran gardien même si le «Hamburglar», Andrew Hammond, est de retour de son séjour de conditionnement avec les Senators de Binghamton, avec qui il a perdu ses deux matches en fin de semaine, allouant quatre buts à chaque occasion. L'an dernier, au début de sa fameuse séquence record, il avait blanchi les Kings 1-0 en Californie.

«C'est bon de rembarquer sur le cheval quand il t'a désarçonné. Ce qui vous arrive n'est pas aussi important que ce qui va arriver après. C'est à nous de répondre et d'offrir un bon effort après un match, une période surtout, où on ne l'avait pas», a commenté Anderson après l'entraînement matinal des siens.

Pour la première fois depuis son arrivée dans la capitale, Anderson a affiché ouvertement de la frustration samedi, fêlant son bâton sur un poteau après le deuxième but du Canadien samedi, à la fin d'une période où il avait reçu 27 tirs.

«J'adore une telle réaction. J'aime quand un joueur tient ses coéquipiers responsables et qu'il leur demande des comptes», a dit l'entraîneur-chef Dave Cameron, plus calme qu'après le match de samedi où il était furieux contre les siens.

«Ce match était une claque en plein visage, c'est difficile de ne pas se réveiller après ça. Il faut clairement montrer plus de fierté quand nous n'avons pas la rondelle et qu'il faut la récupérer, dans notre zone mais vraiment aussi dans les trois zones», a ajouté Cameron.

Pour le capitaine Erik Karlsson, il faut tout simplement passer à autre chose : «Moi, je n'ai rien appris de ce match (à Montréal). Il faut aller de l'avant et ne pas laisser quelque chose comme ça se produire à nouveau. Est-ce que je dois dire quelque chose comme capitaine ? Oui et non. Dans le feu de l'action, il se dit des choses, peut-être. Mais en général, non, les actions en disent plus long que les paroles», a-t-il noté.

Les Kings (19-8-2), qui n'ont pas perdu à leurs neuf dernières sorties (7-0-2), enverront le vétéran gardien Jonathan Quick devant leur filet.

Cinq choses à savoir sur le match Sénateurs-Kings

1- Les Kings avaient remporté un gain de 5-3 à leur seule visite dans la capitale le 11 décembre dernier, lors de ce qui était le premier match derrière le banc des Sénateurs de Dave Cameron.

2- Mark Stone a besoin d'un seul point pour atteindre le plateau des 100 en carrière.

3- Les Kings ont une fiche à vie de 19-8-2 contre les Sénateurs.

4- Jonathan Quick a remporté ses six derniers matches, où il présente une moyenne de 1,77 et un taux d'efficacité de ,926 . Il a un dossier en carrière de 5-2-0 contre Ottawa (2,01, ,928)

5- Milan Lucic est le meilleur compteur des Kings contre Ottawa, ayant récolté 9 buts et 23 points du temps où il portait l'uniforme des Bruins. 

Trios et duos probables des Sénateurs

Mike Hoffman - Mika Zibanejad - Bobby Ryan 

Zack Smith - Kyle Turris - Mark Stone

Dave Dziurzynski - Jean-Gabriel Pageau - Alex Chiasson

Mark Borowiecki - Curtis Lazar - Chris Neil

Marc Méthot - Erik Karlsson

Patrick Wiercioch - Cody Ceci 

Jared Cowen - Chris Wideman

Trios et duos probables des Kings

Tanner Pearson - Anze Kopitar - Marian Gaborik

Milan Lucic - Jeff Carter - Tyler Toffoli

Michael Mersch - Nick Shore - Dustin Brown

Andy Andreoff - Jordan Weal - Jordan Nolan

Brayden McNabb - Drew Doughty

Jake Muzzin - Alec Martinez

Christian Erhoff - Jamie McBain

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer