Bishop continue de faire mal aux Sénateurs

Le gardien du Lightning a offert une autre... (Chris O'Meara, AP)

Agrandir

Le gardien du Lightning a offert une autre performance inspirée face à son ancienne équipe.

Chris O'Meara, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Tampa, Floride) Encore Ben Bishop. Toujours Ben Bishop.

Jeudi, au Amalie Arena, les Sénateurs d'Ottawa se sont une fois de plus butés au gardien qu'ils avaient, qu'ils aimaient et qu'ils ont malgré tout laissé partir.

Cette fois, Bish et ses coéquipiers du Lightning de Tampa Bay leur ont infligé un revers de 4-1.

«Il était là, encore une fois, quand ça comptait vraiment», a lancé son patron, l'entraîneur-chef Jon Cooper, en fin de soirée.

En 10 parties contre son ancienne formation, le gentil géant n'a toujours pas encaissé un seul revers en temps réglementaire. La victoire de jeudi était sa septième.

Il n'a toutefois jamais eu le bonheur de blanchir ses amis du Canada.

On croyait bien que ça y était. Il bloquait tout ce qu'il voyait et il voyait tout. Il restait environ sept minutes à jouer lorsque Cody Ceci a fini par le battre.

Dans un match aussi serré, la plus petite erreur de jugement peut avoir de lourdes conséquences.

Ce fut le cas en fin de première période, lorsque deux joueurs d'Ottawa ont été punis au même moment. Pour entreprendre l'infériorité numérique à trois contre cinq de 120 secondes, Cameron a fait ce qu'il fait habituellement. Il a donné une petite tape dans le dos de Jean-Gabriel Pageau.

Tout se passait bien... Jusqu'au moment où le Gatinois s'est lancé à la recherche de l'ouverture qui lui aurait permis de transporter la rondelle jusqu'en territoire adverse.

Il y a eu revirement. Puis, un instant plus tard, l'ancien des Remparts de Québec Nikita Kucherov a marqué le premier de ses deux buts.

Prendre un but alors qu'il reste moins de 10 secondes à écouler à une période, c'est toujours difficile. Les Sénateurs ont encaissé le coup, ils sont rentrés au vestiaire, et ils ont passé une bonne partie du deuxième tiers à essayer de récupérer le momentum.

«Deux pénalités contre la même équipe dans une seule séquence, ça arrive... C'est juste que la dernière fois que ça s'est produit dans la LNH, les matches n'étaient pas présenté en couleurs à la télévision», a lancé un Cameron malgré tout satisfait de l'effort de sa troupe.

Les Sénateurs ont bien tenté de rendre au Lightning la monnaie de leur pièce à la toute fin du second engagement. Ils avaient l'avantage d'un homme. Une drôle d'expérience de Cameron donnait des résultats intéressants. Mike Hoffman était utilisé à la pointe. Chris Wideman, à l'attaque.

Leur groupe a obtenu une opportunité en or. Alex Chiasson aurait pu niveler la marque dans les dernières secondes avant la sirène. Sauf que Bishop ne l'entendait pas ainsi. Son plus gros arrêt de la soirée a permis de protéger l'avance.

En tout début de troisième, Valteri Filppula a échappé à Mike Hoffman pour marquer un deuxième but aux dépens d'Anderson.

Il restait 19 longues minutes à jouer, mais la pente s'annonçait abrupte à remonter. Le Lightning n'a peut-être pas connu le meilleur début de saison, mais il présentait une fiche assez révélatrice de 9-0-0 dans les matches où il détenait l'avance après 40 minutes de jeu.

J.T. Brown a scellé l'issue du match en marquant dans un filet désert.

Karlsson encore blanchi

«On ne peut pas toutes les gagner.»

Erik Karlsson attendait les journalistes de pied ferme avec ce cliché, dans le vestiaire, en fin de soirée.

Le capitaine estime que ses coéquipiers auraient pu en faire davantage. «C'était une de ces soirées où nous n'avons pas créé suffisamment de circulation dans l'enclave. Bishop a été bon, mais par moments, nous aurions pu lui rendre la tâche un peu plus difficile.»

Il a été blanchi de la feuille de pointage dans un troisième match consécutif. Il s'agit officiellement de sa plus longue séquence sans point de la saison.

Les coéquipiers, ailleurs dans le vestiaire, avaient l'impression que le match s'est plutôt bien déroulé.

«Il faut rendre hommage au Lightning. Leur système de jeu fait en sorte qu'ils protègent très bien le filet. Nous avions donc de l'espace en masse pour circuler en zone d'attaque. Il était cependant difficile de s'approcher du filet», a dit Mark Stone.

L'ailier droit a participé au pointage, obtenant la deuxième mention d'aide sur le but de Cody Ceci. Il s'agit de sa 15e passe payante en 13 matches à l'étranger cette saison. L'an dernier, il lui a fallu jouer 39 matches sur la route pour obtenir sa quinzaine.

«C'était un match où je me sentais bien. Les rondelles venaient vers moi. Je trouvais les ouvertures. Moi, je crois que nous avons obtenu suffisamment de chances pour l'emporter. Ça ne s'est simplement pas produit», a dit Ceci, après avoir mis fin à une séquence personnelle de 14 matches sans marquer.

Avant le match, les Sénateurs ont annoncé qu'Andrew Hammond se rapporterait à Binghamton pour un séjour de remise en forme. Après avoir participé aux deux matches qui sont à l'affiche ce week-end, le gardien de buts numéro deux devrait rejoindre ses coéquipiers à Ottawa en début de semaine prochaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer