Une autre opportunité de vaincre Ben Bishop

Ben Bishop... (Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

Ben Bishop

Olivier Jean, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand les Sénateurs d'Ottawa débarquent au Amalie Arena, c'est toujours la même histoire. Comment résoudre l'énigme Ben Bishop?

Le gardien numéro un du Lightning de Tampa Bay connaît une fort satisfaisante première moitié de saison. Il a conservé une fiche de 6-1-1 à ses huit derniers départs.

Il n'a surtout jamais subi la défaite en temps réglementaire contre Ottawa. Après neuf parties face à la formation à laquelle il a brièvement appartenu, il présente un taux d'efficacité plutôt intimidant de 92,6 %.

Même les joueurs qui traversent une très bonne séquence le redoutent.

«Bishop m'a toujours donné beaucoup de fil à retordre. J'ai déjà eu des opportunités de lancer vers lui à bout portant. Il a réussi des arrêts à mes dépens sans même bouger. Je crois qu'il mesure six pieds et 12 pouces ou quelque chose du genre», ironisait Bobby Ryan, jeudi matin.

«Pour un grand gardien, je trouve qu'il se déplace assez bien de gauche à droite. Ça reste quand même la clé. Il faut l'emmener à se déplacer d'un côté à l'autre. Il faut ensuite viser la partie supérieure du filet, parce qu'il couvre très bien le bas du filet avec son grand gabarit.»

Ryan jouera une fois de plus avec Kyle Turris et Mike Hoffman, jeudi soir.

En fait, Dave Cameron n'apportera pas de modifications à sa formation débutante. Il a jonglé un peu avec ses trios, en insérant David Dziurzynski à la gauche du troisième trio.

Craig Anderson obtiendra un 13e départ consécutif. Chris Driedger sera une fois de plus son adjoint.

«Nous avons bien travaillé dernièrement. Il faut juste trouver une façon de prolonger les séquences où nous travaillons correctement», dit Cameron.

Cinq choses à savoir

  1. Le Lightning, de façon générale, n'a pas trop de mal face à ses cousins de l'expansion de 1992. Il a conservé une fiche de 7-1-3 contre les Sénateurs depuis le début de la saison 2012-13.
  2. Curtis Lazar aura sa chance d'évoluer au centre, comme il le souhaite. «Il va entreprendre le match à cette position. Il ne doit pas se mettre trop de pression. Il ne jouera pas sa carrière dans ce match», souligne Cameron.
  3. Mark Stone a obtenu trois mentions d'aide dans la victoire contre les Panthers de la Floride, mardi. Les moines du Bureau Elias Sports ont noté qu'il a obtenu 14 passes payantes en 12 parties sur la route cette saison. L'an dernier, il a inscrit 15 passes en 39 joutes sur la route.
  4. Avec leurs deux buts marqués mardi, les Sénateurs présentent maintenant un taux d'efficacité de 30,6 % en supériorité numérique, sur la route. La discipline sera donc un élément clé pour Tampa, qui présente le cinquième pire taux d'efficacité en désavantage numérique -- 74,3 % -- à la maison.
  5. Kyle Turris a inscrit deux points contre les Panthers, ce qui nous laisse croire qu'il est en état de jouer. En carrière contre Tampa, le centre numéro un des Sénateurs a inscrit 22 points en 18 rencontres.

Formation probable des Sénateurs

Hoffman - Turris - Ryan

Smith - Zibanejad - Stone

Dziurzynski - Pageau - Chiasson

Borowiecki - Lazar - Neil

Méthot - Karlsson

Wiercioch - Ceci

Cowen - Wideman

Formation probable du Lightning

Palat - Johnson - Kucherov

Drouin - Stamkos - Killorn

Brown - Filppula - Callahan

Boyle - Namestnikov - Marchessault

Hedman - Stralman

Carle - Garrison

Coburn - Sustr

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer