Andrew Hammond sur une belle lancée

L'ailier gauche des Sénateurs Milan Michalek bataille avec... (Adrian Wyld, PC)

Agrandir

L'ailier gauche des Sénateurs Milan Michalek bataille avec l'attaquant Jared McCann, qui a trébuché devant le gardien Andrew Hammond en première période jeudi devant une salle comble au Centre Canadian Tire.

Adrian Wyld, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un bon match, ça peut arriver à tout le monde. Deux bons matches consécutifs, c'est déjà plus difficile. Trois bons matches d'affilée? C'est le début d'une belle séquence.

Andrew Hammond a connu son troisième gros match consécutif jeudi soir.

Ses 33 arrêts ont permis aux Sénateurs de battre les Canucks de Vancouver 3-2.

Pour les Sénateurs, il s'agissait d'un premier gain en temps réglementaire à domicile en 2015-2016.

Pour leur gardien, il s'agissait d'une 23e victoire en carrière dans la Ligue nationale de hockey. Une victoire qui avait un petit goût particulier.

Bien avant d'étudier à l'université Bowling Green et d'hériter du surnom de Hamburglar, le petit Andrew était un gamin comme les autres à Surrey, une banlieue de Vancouver.

Quand il rêvait d'une carrière dans la Ligue nationale de hockey, il se voyait avec un chandail noir, rouge et jaune de son équipe favorite sur le dos. Kirk McLean était son idole.

On présume que le petit Andrew a eu le coeur brisé, à six ans, quand ses favoris ont subi l'élimination au septième match de la finale de la coupe Stanley. Le Hamburglar adulte n'a eu aucune pitié pour le club favori de son enfance.

«Je dois être franc. Je n'ai pas abordé ce match de façon différente. Tout au long de la journée, j'ai fait comme si c'était un match comme les autres. Plus tard, ce soir et demain, je parlerai avec des membres de ma famille. J'imagine que je pourrai savourer cette victoire encore davantage quand je discuterai de ma performance avec des gens qui continuent de soutenir les Canucks...»

Mauvaise habitude

Hammond a été particulièrement solide quand les Sénateurs ont connu leur période léthargique.

Ils ont développé cette habitude tout récemment. Lors de chaque partie, ils oublient de se présenter durant un bloc de 20 minutes. Jeudi, ils ont connu leurs grosses difficultés au deuxième tiers.

Durant cet engagement, il a effectué 19 arrêts.

«Le pire, c'est que je ne me sentais pas en grande forme. Je me battais avec la rondelle. J'ai réussi autant d'arrêts au deuxième tiers par ma faute. J'ai alloué beaucoup trop de retours.»

Dave Cameron est d'accord. Par moments, son gardien numéro deux n'était pas au sommet de son élégance. «Mais il a trouvé une façon de gagner. C'est tout ce qui compte à mes yeux.»

Alex Edler a marqué le deuxième but des Canucks alors qu'il restait moins de 30 secondes à écouler au match.

Sven Baertschi a inscrit le premier, au beau milieu du premier tiers, en faisant dévier une passe de Radim Vrbata.

Bobby Ryan, Erik Karlsson et Chris Wideman ont marqué les buts des Sénateurs.

Dans un Centre Canadian rempli à capacité pour la deuxième fois de la saison, en cette soirée où on rendait hommage aux membres des Forces armées canadiennes, les Sénateurs ont inscrit deux buts avec l'avantage d'un homme.

Ryan et Wideman ont déjoué Ryan Miller avec des tirs des poignets semblables, provenant de la ligne bleue.

«Bien des choses fonctionnent mieux pour nous lors de nos supériorités numériques. Ça fait du bien», commente Kyle Turris.

Matt Duchene aboutira-t-il à Ottawa?

L'attaquant Matt Duchene pourrait bien changer d'équipe d'ici... (Ross D. Franklin, AP) - image 3.0

Agrandir

L'attaquant Matt Duchene pourrait bien changer d'équipe d'ici la fin de la saison.

Ross D. Franklin, AP

La rumeur a pris naissance à Denver il y a quelques jours. Elle a vite pris de l'ampleur. Les dirigeants de l'Avalanche du Colorado chercheraient à se défaire de Matt Duchene.

Ottawa serait une destination possible pour l'ancien choix de première ronde.

Les panelistes de l'émission Insider Trading, sur les ondes de TSN, ont fait état jeudi d'une récente conversation entre le directeur général de l'Avalanche Joe Sakic et son homologue de la capitale Bryan Murray.

Sakic ressent la pression d'agir très rapidement. Pour une deuxième saison consécutive, son équipe croule dans les bas-fonds du classement de l'Association Ouest. La brigade défensive constitue le point faible de son équipe. Les Sénateurs ont un surplus de défenseurs gauchers.

Marc Méthot serait le seul qui ne serait pas disponible à l'heure actuelle.

Wideman brille

Murray sera peut-être davantage enclin à se départir d'un défenseur, puisque Chris Wideman a connu un autre fort match.

Inséré dans le troisième duo en remplacement de Patrick Wiercioch, le joueur de première année a inscrit son deuxième but de la saison. Un but gagnant.

«Je suis content de marquer mon premier but à la maison. Je suis encore plus content de le marquer aujourd'hui. C'est l'anniversaire de ma mère, Julie», a confié le fier fiston à quelques journalistes à son retour au vestiaire.

«J'espère simplement qu'elle regardait le match à la télévision. Je lui ai envoyé des fleurs plus tôt aujourd'hui. Elle était bien contente. Un but, c'est un bien meilleur cadeau», croit celui qui a été relativement peu utilisé. Le joueur a passé à peine plus de 12 minutes sur la glace.

«J'ai fait quelques erreurs, mais c'est correct. Pour moi, il est surtout important de réagir de la bonne manière après avoir commis une gaffe. À ce niveau, je me suis bien comporté.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer