De retour face à leur bête noire

Mark Stone effectuera un retour au jeu en... (Archives AFP/Getty Images)

Agrandir

Mark Stone effectuera un retour au jeu en Caroline après avoir purgé deux matches de suspension.

Archives AFP/Getty Images

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(RALEIGH) Les trois grandes certitudes de la vie. La mort. Les taxes. Les Sénateurs d'Ottawa qui ont beaucoup de mal à gagner quand ils rendent visite aux Hurricanes de la Caroline.

«C'est étrange, des fois. Toutes les équipes de la Ligue nationale de hockey ont leurs bêtes noires. Les chiffres sont là. Nous ne pouvons tout simplement pas les ignorer», disait Dave Cameron vendredi.

Dans le cas qui nous interpelle particulièrement ce week-end, les chiffres disent ceci: les Sénateurs ont signé seulement deux victoires à leurs 13 dernières visites au PNC Arena. À neuf occasions, durant cette séquence de misère, ils ont marqué un but ou moins.

Leurs deux victoires ont été obtenues à l'arraché, en prolongation.

«Je ne sais pas pourquoi certaines équipes nous donnent plus de misère que d'autres. Peut-on parler des Dieux du hockey et de leurs étranges interventions? Personnellement, je n'écarte aucune théorie», dit Cameron.

L'entraîneur-chef des Sénateurs peut quand même aborder son prochain match en Caroline avec un certain degré d'optimisme.

Son équipe a triomphé lors de son dernier séjour à Raleigh. Le 17 mars, en plein coeur de son irrésistible poussée vers les séries éliminatoires, elle tirait de l'arrière par un but en milieu de troisième période. Elle a marqué deux gros buts pour coiffer les Hurricanes en prolongation.

Les deux héros de cette partie seront de nouveau à la disposition de Cameron ce samedi.

Il y a d'abord Mark Stone. Le gros ailier droit a marqué le but victorieux en prolongation, lors du match du 17 mars.

Quand il sautera sur la patinoire, samedi soir, il sera affamé. Ça marquera officiellement la fin de sa suspension qui l'a tenu à l'écart du jeu toute la semaine.

«Je suis fébrile, avoue-t-il. Être coincé sur la galerie de la presse, c'est poche. Qu'il soit suspendu, blessé, malade ou simplement laissé de côté par son entraîneur, le joueur de hockey n'aime jamais regarder ses amis travailler», dit le meilleur attaquant d'Ottawa.

À son poste d'observation, Stone a été un spectateur attentif. «Et j'ai vu de belles choses. Nous mettons beaucoup moins de temps qu'avant à sortir de notre territoire.»

Dans le match du 17 mars dernier, Stone n'aurait jamais eu la chance de marquer son but en prolongation si Andrew Hammond n'avait pas été aussi solide devant sa cage.

Le Hamburglar a réussi 35 arrêts ce soir-là. Cameron avait cette performance frais en mémoire quand il a décidé de miser sur lui une fois de plus samedi.

Hammond aura fort à faire. Cameron aurait pu choisir de miser sur Anderson pour cette partie. Ç'aurait été logique. Le vétéran a été la première étoile du match à deux occasions cette semaine.

Il a signé sa deuxième victoire avec panache, jeudi. Son téméraire plongeon qui lui a permis d'effectuer un arrêt spectaculaire aux dépens d'Andrew Ladd lors des tirs de barrage était encore le sujet de conversation numéro un dans le vestiaire, une douzaine d'heures plus tard.

Certains osaient même comparer Anderson au légendaire Johnny Bower...

«C'est un plongeon que Rick Wamsley nous demande de travailler à l'entraînement, mais personnellement, je n'aurais jamais le courage de l'essayer durant un match», avoue Hammond.

«Andy est intelligent. Je lui ai parlé après la partie. Il n'a pas choisi de faire ce plongeon par hasard. Il avait une vraie bonne raison de l'essayer.»

La présence de Cody Ceci est douteuse

Cody Ceci... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Cody Ceci

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Les Sénateurs miseront sur Andrew Hammond et Mark Stone samedi. En revanche, ils seront peut-être privés de Cody Ceci.

Le défenseur de 21 ans représente un cas douteux pour cette partie.

Il a raté la séance d'entraînement de vendredi, blessé. Où? Dave Cameron n'a pas voulu le dire. Il s'est contenté de spécifier que Ceci s'est infligé ce petit bobo lors d'un incident impliquant le défenseur géant des Jets Tyler Myers, tard jeudi soir.

Ceci a effectué sa dernière présence sur la patinoire alors qu'il restait un peu moins de deux minutes à écouler au troisième tiers. Il est rentré au vestiaire avant le début de la prolongation.

La blessure survient à un bien mauvais moment. Ceci vient possiblement de connaître sa meilleure semaine de l'automne. Il a même marqué son deuxième but de la saison dans la victoire face aux Jets.

«Toute notre équipe tend à s'améliorer. Mais vous avez raison. Cody fait certainement partie des joueurs qui contribuent à notre relance», croit Cameron.

Si Ceci ne peut pas jouer, Cameron n'aura pas trop de mal à le remplacer. Chris Wideman attend patiemment son tour. «Je suis prêt physiquement et je suis prêt mentalement», assure celui qui a laissé une bonne impression dans les rares parties où on l'a utilisé.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer