Promotion pour Puempel et pour Prince

Matt Puempel en mars dernier, alors qu'il célèbrait... (Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Matt Puempel en mars dernier, alors qu'il célèbrait son premier but dans la LNH.

Sean Kilpatrick, archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La déception a été vive pour Matt Puempel, au début du mois. Arrivé au camp d'entraînement avec la ferme intention de se tailler un poste à Ottawa, il ne voulait surtout pas retourner à Binghamton.

Heureusement pour lui, la déception a été de courte durée.

Mieux, encore, le destin lui réservait une belle surprise.

Quand il a été rappelé d'urgence, en début de semaine, l'ancien choix de première ronde des Sénateurs a tôt fait de constater qu'on avait réellement besoin de lui.

À sa première séance d'entraînement, mardi matin, il s'est retrouvé à l'aile gauche du deuxième trio. Bobby Ryan et Mika Zibanejad étaient ses partenaires de jeu.

On pouvait donc comprendre son enthousiasme, à la veille d'un match contre les Flames de Calgary.

L'hiver dernier, Puempel a joué 13 matches dans la LNH. Treize matches passés essentiellement dans un quatrième trio.

«Je me souviens d'avoir passé une période dans un match et deux périodes dans un autre match avec Bobby et Mika. C'était bien amusant. Nous avons eu de bonnes chances de marquer. J'imagine que certaines choses pourraient changer dans les prochaines heures, mais en ce moment, je vous dirais que j'ai hâte», a-t-il déclaré à son retour au vestiaire.

Puempel a mérité cette opportunité. Il a été le meilleur attaquant de son club la fin de semaine dernière. Il a inscrit quatre points à ses deux dernières parties.

«Personne n'a été trop impressionné par sa première semaine de travail à Binghamton. Tout le monde, en revanche, a été plutôt impressionné par son travail par la suite», indique l'entraîneur-adjoint Rick Wamsley.

Le responsable des gardiens a été envoyé au front par son patron Dave Cameron, mardi, pour répondre aux questions des journalistes.

«J'ai assisté à un de ses matches à St. John's tout récemment. Je l'ai vu marquer un but digne d'un joueur de la LNH durant une supériorité numérique. De façon générale, Matt a bien travaillé avec et sans la rondelle dans ses trois dernières parties. Il est reparti dans la bonne direction», estime-t-il.

Puempel n'est pas le seul jeune attaquant qui a eu droit à une belle surprise mardi matin. Celui qui l'a battu au camp d'entraînement, Shane Prince, a également obtenu une promotion.

Après avoir disputé quatre matches dans le quatrième trio, il a été lancé directement au haut de la pyramide. Il a patiné dans le premier trio avec Kyle Turris et Mark Stone.

«Jusqu'à maintenant, tout va bien pour moi. J'ai essayé de me concentrer exclusivement sur un truc. Je veux me comporter comme un joueur responsable. J'ai bien l'intention de continuer à bien jouer défensivement. Je vais attendre d'avoir la rondelle pour essayer de provoquer des choses à l'attaque», dit l'Américain.

Tout pourrait bien entendu changer. Puempel et Prince ont obtenu cette chance à l'entraînement en raison de la série de blessures qui ont frappé Ottawa dans la dernière semaine.

Si un joueur devait guérir de façon miraculeuse dans les prochaines heures, le portrait pourrait changer.

Les deux jeunes joueurs ne peuvent pas trop y penser. Mardi, Prince se réjouissait d'avoir la chance d'affronter son vieux complice de l'époque des 67's d'Ottawa, Sean Monahan.

«Ça fait un bail que je ne l'ai pas vu. Je pourrai rattraper le temps perdu. Si je passe la soirée avec Turris et Stone, je me retrouverai sur la patinoire en même temps que lui.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer