L'heure du retour du Hamburglar a sonné

Andrew Hammond n'a pas défendu la cage des... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Andrew Hammond n'a pas défendu la cage des Sénateurs depuis le 29 septembre dernier, lors d'un match hors-concours contre les Jets de Winnipeg.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les hamburgers vont pouvoir recommencer à inonder la patinoire du Centre Canadian Tire en cas de victoire des Sénateurs d'Ottawa jeudi.

Andrew Hammond, alias le Hamburglar, effectuera son premier départ contre les Devils du New Jersey, a annoncé l'entraîneur adjoint André Tourigny après l'exercice de l'équipe mercredi.

Après avoir mené son club en séries le printemps dernier avec sa remarquable fiche de 20-1-2 en relève à un Craig Anderson blessé, Hammond n'a pas été en mesure de reprendre là où il avait laissé en raison d'une blessure à l'aine subie à la fin du camp d'entraînement. Il avait réintégré l'alignement la semaine dernière lors du voyage à Columbus et Pittsburgh, mais il était demeuré au bout du banc pour ces deux rencontres ainsi que celle de samedi dernier contre Nashville.

Il n'a pas joué depuis qu'il a effectué une présence lors d'un match hors-concours à Winnipeg le 29 septembre dernier, alors qu'il avait alloué quatre buts sur 12 lancers.

«Peu importe combien de temps s'est écoulé (entre les matches), c'est toujours un défi de jouer dans la LNH, qui est la meilleure ligue au monde. Mais je n'ai aucun doute qu'il va être prêt, il est au bon endroit mentalement. Le moment est bien choisi alors qu'il a eu trois bons entraînements de suite, il se sent bien et il va être capable de sauter dans la saison à pieds joints», estimait Tourigny.

La décision de lui offrir un premier «vrai» match depuis le deuxième match de la série contre le Canadien de Montréal le printemps dernier n'avait pas été communiquée à Hammond lorsqu'il a rencontré les journalistes à son retour dans le vestiaire au CCT.

«Je me sens prêt, mais on verra ce qui va se passer.»

Andrew Hammond
gardien

«Je me sens prêt, mais on verra ce qui va se passer. Je pense que j'ai connu de bons entraînements et ce n'est qu'une question de temps avant qu'on me donne un match», a-t-il noté d'entrée de jeu.

Le Hamburglar avait aussi eu beaucoup de temps à s'entraîner sans avoir l'occasion de jouer lors de son rappel en février dernier, mais il avait répondu à l'appel quand Robin Lehner, maintenant rendu à Buffalo, était tombé au combat à son tour le 18 février lors d'un match contre la Caroline.

«J'ai appris que de bonnes habitudes lors des entraînements vont se transposer aux matches. Depuis le début du camp d'entraînement, je me concentrais là-dessus, essayer de soutirer le maximum de chaque entraînement. C'est encore plus important en revenant d'une blessure», estime le cerbère de 27 ans.

Hammond a révélé après son point de presse que la compagnie McDonald's qui a profité de sa popularité le printemps dernier pour faire revivre son personnage du Hamburglar issu d'anciennes publicités ne lui avait pas donné une «carte à vie», mais plutôt une série de cartes-cadeaux d'une valeur totale de 1000$.

La présence de Hammond devant le filet sera le seul changement à l'alignement des Sénateurs par rapport à leur revers de 4-3 en fusillade contre les Predators, Clarke MacArthur et Marc Méthot demeurant au rancart en raison de commotions cérébrales. Ce dernier a patiné avec ses coéquipiers mercredi, ce que Tourigny interprétait comme «un bon signe», mais il n'aura pas le feu vert pour revenir au jeu avant samedi lors de la visite des Coyotes de l'Arizona.

Tourigny satisfait du jeu de puissance

Dave Cameron ayant pris congé des journalistes mercredi... (Archives, Le Nouvelliste) - image 5.0

Agrandir

Dave Cameron ayant pris congé des journalistes mercredi comme il le fait à l'occasion, c'est son adjoint André Tourigny qui a tenu le point de presse quotidien de l'entraîneur.

Archives, Le Nouvelliste

Dave Cameron ayant pris congé des journalistes mercredi comme il le fait à l'occasion, c'est son adjoint André Tourigny qui a tenu le point de presse quotidien de l'entraîneur et il en a profité pour dire à quel point il est satisfait du jeu de puissance qu'il supervise. Celui-ci occupe le 10e rang dans la LNH avec un taux d'efficacité de 22,2% (4 buts en 18 chances, mais 0 en 6 à domicile).

«Je suis très satisfait. Je suis content du mouvement de rondelle, du mouvement en zone offensive et de nos entrées de zone, on est capable de s'installer adéquatement... On a une bonne présence au filet aussi. On fait les bonnes choses», estime Tourigny.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer