Wideman prendra toute la glace qu'on lui donnera

Mike Hoffman, Kyle Turris et Mark Stone produisent... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Mike Hoffman, Kyle Turris et Mark Stone produisent à un rythme d'enfer depuis le début de la saison. Ils revendiquent déjà 23 points après six matches.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

«Je pense aux gars qui ont été mes coéquipiers durant ma jeunesse. Je viens de jouer mon premier match en carrière dans la LNH. Certains doivent trouver ça bien drôle...»

Chris Wideman célébrait bien discrètement, samedi soir.

Il venait de faire ses débuts dans une cause perdante. On peut difficilement sourire dans un vestiaire de la LNH après une défaite. Même si vous êtes très fier de vous.

«Pour me rendre jusqu'ici, j'ai été obligé de travailler plus fort que tous les autres», argue le défenseur qui, selon les très généreux documents officiels, mesure cinq pieds et 10 pouces.

«On ne m'a pas fait de cadeau dans la vie. Je ne suis pas aussi costaud que les autres. Je n'ai pas autant de talent que certains non plus. J'ai compensé par le travail. J'ai été persévérant», affirme-t-il.

«Bien des belles choses»

La défaite des Sénateurs n'a pas empêché Wideman de réussir sa première impression.

Il a été utilisé comme un défenseur numéro six doit être utilisé. Il a passé un peu plus de 14 minutes sur la patinoire. Ça lui a laissé le temps de tenter six tirs vers le filet défendu par Carter Hutton. Deux ont atteint la cible.

En défensive, il a complété trois mises en échec et bloqué deux tirs.

«Généralement, quand un entraîneur analyse le rendement d'un joueur qui fait ses débuts, il ne se montre pas trop exigeant. Si le gamin ne s'est pas trop fait remarquer, on estime qu'il a bien fait son travail. Chris ne s'est pas contenté de se fondre dans la masse. Il a fait de bien belles choses pour nous», a commenté Dave Cameron.

La bonne performance de Wideman ne lui garantit pas nécessairement une place dans la formation dans le prochain match.

Samedi, l'Américain de Saint-Louis a remplacé Marc Méthot. Ce dernier était grippé.

Les rhumes d'automne, ça ne dure jamais bien longtemps. Le grand Franco-Ontarien devrait être de retour à son poste, jeudi, lors de la visite des Devils à Ottawa.

«Je prendrai toute la glace qu'on me donnera, assure Wideman. Si on veut m'utiliser en supériorité numérique, en désavantage numérique, à trois contre trois, à deux contre deux, à un contre un... Peu importe. Je serai prêt.»

sstlaurent@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer