Hammond de retour, O'Connor s'en va

Le gardien Andrew Hammond, surnommé le Hamburglar, est... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le gardien Andrew Hammond, surnommé le Hamburglar, est prêt à réintégrer l'alignement.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Craig Anderson ne semble pas trop heureux d'avoir été obligé de céder son filet à Matt O'Connor pour le match inaugural à domicile des Sénateurs, dimanche contre le Canadien.

Le vétéran cerbère n'aura plus le «gardien de l'avenir» de l'organisation dans les pattes puisqu'il a été cédé au club-école de Binghamton mardi, étant donné que le «Hamburglar», Andrew Hammond, est de retour dans le portrait.

Rétabli d'une élongation musculaire à l'aine subie vers la fin du camp d'entraînement, le sauveur de la saison dernière a pratiqué avec ses coéquipiers pour la première fois, mais il en était à une cinquième journée sur la patinoire et il se sent prêt à jouer. Et son patron semble avoir l'intention de lui donner un départ lors du présent voyage, alors que les Sénateurs rendront visite aux Blue Jackets de Columbus mercredi avant d'avoir rendez-vous avec les Penguins à Pittsburgh le lendemain.

«Il (Hammond) est certainement dans la conversation. Nous avons deux parties en deux soirs donc oui, il va probablement jouer un match bientôt», a dit l'entraîneur-chef Dave Cameron après l'entraînement de l'équipe au Sensplex mardi.

Celui-ci n'a pas dévoilé son partant pour la rencontre contre les Blue Jackets, mais on peut présumer qu'Anderson, victorieux à ses deux premiers départs à l'étranger, ne portera pas une tuque au bout du banc pour une deuxième partie de suite.

Comme le partant des Blue Jays R.A. Dickey retiré de la rencontre rapidement lundi, Anderson n'a pas semblé apprécier la façon dont le choix du gardien pour le premier match de la saison au Centre Canadian Tire a été effectué.

«On m'a dit (après le gain de 5-4 à Toronto samedi) d'être prêt pour le match, puis on m'a dit dimanche matin que je ne jouais pas. J'imagine que leur décision n'avait pas été prise samedi, elle l'a été dimanche... Je n'ai pas eu mon mot à dire quand la décision a été prise, je ne suis qu'un joueur. Mon travail est d'être prêt à jouer quand on me dit de le faire. Comme joueur, tu ne dictes pas quand et comment tu joues, c'est la décision de l'entraîneur et elle a été dictée par la cédule», a commenté Anderson.

Le vétéran de 34 ans a blagué qu'il a participé aux cérémonies d'ouverture «en faisant une double vague» et il a trouvé qu'O'Connor «a été excellent, nous étions un peu à plat pour un deuxième match en deux soirs et il nous a gardés dans le match pour nous donner une chance de gagner».

Hammond, de son côté, pensait à l'origine qu'il pourrait être en uniforme pour la partie inaugurale, mais le club n'a pas voulu prendre de chance avec sa blessure à l'aine, ce qui peut être un cauchemar pour un gardien.

«Je me suis entraîné en solitaire pendant que l'équipe était sur la route et je ne ressens aucune douleur. On a augmenté le rythme lors des trois derniers jours et j'y suis allé à plein régime lors des deux derniers et tout va bien. Je vais être prêt si on fait appel à mes services. Je trouvais que deux semaines, c'était beaucoup pour ça et je guéris assez vite habituellement. J'étais un peu découragé quand je n'étais pas prêt la veille du premier match de la saison, mais là, ça va. C'était une première pour moi, une blessure à l'aine», a indiqué Hammond.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer