MacArthur absent du match inaugural

Clarke MacArthurl.... (Associated Press)

Agrandir

Clarke MacArthurl.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sylvain Saint-Laurent
Le Droit

Pas de nouvelles, ou si peu, à transmettre au sujet de Clarke MacArthur.

L'ailier gauche numéro un des Sénateurs n'était pas sur la patinoire, hier matin. Trente-six heures après avoir quitté la patinoire, désorienté, il n'était pas capable de s'entraîner avec ses coéquipiers.

En conférence de presse, Dave Cameron a dit qu'il représente un cas «très douteux» pour le match inaugural de jeudi, à Buffalo.

Les Sénateurs n'ont pas dévoilé la nature exacte de la blessure. Toutefois, puisque la tête de MacArthur a heurté violemment la glace dans les secondes qui ont précédé sa sortie, il est permis de craindre une commotion cérébrale.

Ce ne serait pas sa première.

«Nous redoutons toujours les blessures à la tête. Nous nous inquiétons davantage pour ceux qui ont subi plusieurs traumatismes dans le passé», a convenu Cameron.

La dernière commotion de MacArthur, jugée sévère, l'avait contraint à l'inactivité pendant six semaines, le printemps dernier.

Il possède au moins la capacité de rebondir. À son retour dans la formation, il avait conclu la saison régulière en force en inscrivant 10 points à ses neuf dernières rencontres.

MacArthur ne sera pas le seul joueur à sauter le premier voyage de la saison. Andrew v n'était pas sur la patinoire non plus, hier matin.

Quand les médecins de l'équipe lui ont diagnostiqué une élongation à l'aine, ils lui ont dit qu'il devrait se tenir loin de la patinoire pendant au moins deux semaines. Le Hamburglar devrait donc rater, au strict minimum, les cinq premières rencontres du calendrier régulier.

«Mon objectif consiste à déjouer ce diagnostic. J'ai l'intention de revenir au jeu plus rapidement. J'aimerais revenir demain», annonce-t-il.

«Mais j'ignore si cet objectif est vraiment réaliste», enchaîne-t-il.

Pour la première fois de sa carrière, Hammond peut prendre le temps de bien guérir. Il a signé un contrat à sens unique de trois saisons durant la saison morte. Son poste de gardien de buts lui sera rendu à son retour.

«Se blesser, c'est toujours décevant. C'est encore pire à cette période de l'année. Tout le monde veut connaître un bon départ», affirme-t-il.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer