Des Sénateurs pas très convaincants

Kyle Turris dirige la rondelle vers la bande... (Photo Marc DesRosiers, USA Today)

Agrandir

Kyle Turris dirige la rondelle vers la bande pour faire avorter la menace du Canadien.

Photo Marc DesRosiers, USA Today

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les préliminaires sont terminés, il est temps de passer aux choses sérieuses pour les Sénateurs d'Ottawa et le Canadien de Montréal.

Les défensives des deux équipes n'avaient pas l'air trop prêtes pour le début de la saison régulière samedi soir au Centre Canadian Tire, alors que les Sénateurs l'ont emporté 5-4 devant 17 912 amateurs lors du dernier match hors-concours de leurs camps d'entraînement respectifs.

Il faut dire qu'il manquait de gros morceaux d'un côté comme de l'autre, à commencer par les deux gardiens titulaires, Craig Anderson et Carey Price, en plus de Marc Méthot pour Ottawa et P.K. Subban pour Montréal.

Luttant avec Mike Condon pour le poste d'adjoint à Price, Dustin Tokarski n'a pas trop aidé sa cause en allouant ces cinq buts sur seulement 15 tirs.

«Je n'ai pas été 'sharp', a avoué Tokarski après coup lors d'un court point de presse. Pourtant, je n'étais pas plus nerveux que d'habitude (parce que son poste est en jeu).»

«Il a connu une soirée difficile, mais je ne veux pas commencer à embarquer dans l'évaluation individuelle des joueurs. On a encore trois jours pour faire ça. On vient de terminer le match, quand on va avoir pris nos décisions, on va vous le laisser savoir», a renchéri son entraîneur Michel Therrien.

Les Sénateurs pourraient avoir subi une perte importante en vue du début du calendrier régulier, jeudi à Buffalo, alors que l'attaquant Clarke MacArthur a été sonné lors d'une collision avec son coéquipier Mark Fraser quand il a tenté de plaquer Alex Galchenyuk devant son filet en début de deuxième période. Il a quitté et n'est pas revenu «par mesure de précaution», ont fait savoir les Sénateurs. Une commotion cérébrale pourrait être une très mauvaise nouvelle alors qu'il en avait subi une sévère pas plus tard qu'en février dernier.

La bonne nouvelle est que ses compagnons de trio habituels, Kyle Turris et Mark Stone, ont fonctionné à plein régime alors que l'entraîneur Dave Cameron tentait une expérience avec Mike Hoffman sur leur flanc gauche.

Le trio s'est partagé une récolte de neuf points, Stone y allant d'un but et deux passes, Hoffman secouant les cordages une fois avec une aide, tandis que Turris récoltait quatre mentions d'assistance. Ils ont aussi terminé la rencontre avec un différentiel combiné de plus-8.

«Nous avons quand même joué du hockey pas très beau, c'était 'sloppy', a dit Turris. Il va falloir être bien meilleur que ça. On voulait traiter ce match comme le premier de la saison régulière, mais on devra exécuter beaucoup mieux que ça. Notre ligne, notre équipe, tout le monde peut s'améliorer.»

Rappelé en raison de la blessure à l'aine d'Andrew Hammond, le gardien recrue Matt O'Connor a été fort occupé alors qu'il a fait face à un barrage de 37 tirs du Tricolore. Il a effectué plusieurs arrêts solides en début de rencontre avant de céder sur un tir apparemment inoffensif de Dale Weise, qui créait l'égalité après le but de Chris Neil. Ce dernier a déjoué Dustin Tokarski avec un tir de loin qui a dévié sur le bâton de Galchenyuk.

Hoffman a répliqué 19 secondes après le but du Canadien et Chris Wideman a ajouté à l'avance avec un autre lancer longue distance qui est passé entre les jambières de Tokarski.

Galchenyuk et Brendan Gallagher ont ramené les deux équipes nez à nez en milieu de deuxième avec des buts en moins de quatre minutes d'intervalle, un lancer voilé en avantage numérique et une déviation où O'Connor n'y pouvait pas grand-chose.

Stone a brisé l'égalité en se servant de Jeff Petry comme écran lors d'une supériorité numérique, alors que Cody Ceci a ajouté un but d'assurance en troisième sur l'un des deux seuls tirs des siens. Un but qui s'est avéré important quand Max Pacioretty a réduit l'écart à 40 secondes de la fin.

«On n'aime jamais voir l'adversaire obtenir plus de tirs. On a laissé Montréal jouer dans notre zone trop longtemps. La bonne nouvelle, c'est qu'on a pratiqué beaucoup à jouer dans notre zone lors des deux dernières parties, on devrait être bon pour commencer l'année», analysait l'entraîneur-chef des Sénateurs Dave Cameron.

Pour ce que ça vaut, les Sénateurs complètent la présaison avec une fiche de 3-3-2 alors que celle du Canadien, qui lancera la saison de la LNH mercredi à Toronto, est de 2-3-2. Pour ce que ça vaut aussi, Tom Gilbert a marqué pour le Tricolore lors de la prolongation à trois contre trois qui ne comptait pas en fin de rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer