Greening de retour au ballottage

Colin Greening... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Colin Greening

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'était écrit dans le ciel, il n'y a pas de place pour Colin Greening dans l'alignement des Sénateurs cette saison.

Alors que le camp tire à sa fin, les Sénateurs sont passés à l'action vendredi en soumettant le nom de l'attaquant originaire de Terre-Neuve au ballottage, avec comme intention de le céder au club-école de Binghamton si aucune équipe ne le réclame d'ici midi samedi. Avec son salaire élevé - 2,65 millions $ sous le plafond salarial pour cette saison et la prochaine -, il serait très surprenant que ça se produise.

«Je lui ai annoncé la nouvelle (vendredi matin) et j'ai dit à son agent que j'étais prêt à l'aider s'il parvenait à trouver une équipe (pour l'échanger), ce que j'ai déjà essayé. Il pense avoir joué de façon correcte au camp, alors qu'on n'est pas d'accord. L'entraîneur et l'organisation pensent que nous avons des jeunes joueurs qui l'ont dépassé», a indiqué le dg Bryan Murray.

Se retrouver à Binghamton

En trois parties au camp, Greening a récolté une passe et il a raté une semaine d'activités en raison d'une commotion cérébrale subie lors d'un match à Buffalo il y a 10 jours.

Marqueur de 17 buts en 2011-2012 à sa première saison complète dans la LNH, Greening n'a compté qu'un seul but (dans un filet désert) en 26 parties à Ottawa l'an dernier. Il avait aussi terminé la campagne à Binghamton, se contentant de cinq buts et deux passes en 12 parties.

«Parfois, un joueur se cherche et le meilleur moyen de se retrouver, c'est d'aller dans les mineures, de jouer et de retrouver son style de jeu. Colin est un gros gaillard, que l'on aimerait voir jouer de façon plus physique. Ce n'est pas dans sa nature, mais c'est là qu'il doit commencer, je crois. S'il joue bien, avec les blessures, il pourrait revenir», a dit Murray.

Cette décision prise, il n'en reste qu'une autre à prendre et elle viendra après le match de ce soir, quand l'équipe tranchera entre les recrues Matt Puempel et Shane Prince pour son 13e attaquant. «Pour être juste envers le joueur qui va partir et celui qui va rester, on va probablement prendre la décision après le match et la rendre dimanche», a dit Murray.

Prince, lui, essayait de ne pas trop s'en faire avec ça: «Je pense avoir bien fait jusqu'à maintenant et si je joue (ce soir), je vais faire mon possible et le reste est hors de mon contrôle», a noté l'ancien attaquant des 67's, qui a deux buts et une passe en cinq parties présaison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer