Le couperet tombe chez les Sénateurs

Dave Cameron.... (Photo Sean Kilpatrick, PC)

Agrandir

Dave Cameron.

Photo Sean Kilpatrick, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le couperet est tombé, comme prévu, lundi matin. L'entraîneur-chef des Sénateurs d'Ottawa, Dave Cameron, a confié 23 joueurs d'un seul coup à son homologue des Senators de Binghamton, Luke Richardson.

Il reste donc 33 joueurs au camp d'entraînement, à Kanata.

Selon nos calculs, 21 d'entre eux sont assurés d'entreprendre la prochaine saison dans la Ligue nationale de hockey. Cela signifie que les 12 autres se battent pour les deux postes qui demeurent disponibles.

Ces joueurs-là commencent à manquer de temps.

Les Sénateurs effectueront un voyage-éclair à Winnipeg, aujourd'hui, afin d'affronter les Jets au MTS Centre.

À leur retour du Manitoba, Cameron entend procéder à une autre vague de coupes.

Jeudi, son alignement sera pratiquement complet.

Il assure que les dés ne sont pas pipés. Il étudie différents scénarios.

« On pourrait commencer la saison avec 14 attaquants. On verra. Il faut aussi garder quelques défenseurs de plus afin de faciliter le travail durant nos séances d'entraînement », fait-il valoir.

Donc, les joueurs qui seront en uniforme ce soir contre les Jets peuvent améliorer leur sort en livrant une grosse performance.

pas de surprise

Il n'y a pas vraiment eu de surprises dans la vague de coupes d'hier. Tous les joueurs qui ont été cédés à Binghamton sont ceux qu'on attendait.

Les directeurs généraux associés Pierre Dorion et Randy Lee se sont chargés de rencontrer tous les joueurs retranchés. Cameron avait laissé la porte de son bureau ouverte, au cas où certains avaient besoin d'explications supplémentaires.

Personne n'a osé la franchir.

« Tous les joueurs qui sont retranchés d'un camp de la LNH sont déçus, mais il existe différents niveaux de déception, estime l'entraîneur. D'abord, il y a plusieurs joueurs qui ont été mis sous contrat spécifiquement pour jouer dans les mineures. Ces gars-là voient ce jour venir. Il y a ensuite les jeunes, ceux qui vivent leurs premières expériences dans le hockey professionnel. Ces gars-là sont souvent emballés à l'idée de se diriger vers la Ligue américaine. Reste alors le troisième groupe, celui des gars du milieu. Ce sont ceux-là qui ont le plus de difficultés à comprendre ou accepter nos décisions. »

« Le message, pour tous, demeure le même. Prenez le chemin de Binghamton et donnez-nous des raisons de vous rappeler. »

Anderson et Hammond en équipe

En principe, Cameron devrait utiliser deux gardiens, ce soir, contre les Jets de Winnipeg.

Craig Anderson et Andrew Hammond travailleront pendant 30 minutes, chacun.

Les deux gardiens devraient ensuite obtenir la chance de disputer un dernier match complet vers la fin de la semaine. Cameron en désignera un pour le match au Centre Bell, jeudi. L'autre sera d'office pour le deuxième d'une courte série de matches contre le Canadien de Montréal, samedi, au Centre Canadian Tire.

Lors de ces deux parties contre le Tricolore, Cameron utilisera presque tous ses vétérans.

« Je pense que c'est le temps, croit Anderson. Dans nos ligues de hockey estival, on travaille sur nos habiletés individuelles. En saison régulière, c'est tout le contraire. Les équipes qui parviennent à jouer de façon collective le plus rapidement possible sont généralement celles qui connaissent le plus de succès. »

Chris Neil ne devrait pas affronter les Jets. Il a raté la séance d'entraînement d'hier. « Il est blessé, mais ce n'est pas sérieux », assure Cameron.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer