O'Connor éclipse Lehner

Le jeune gardien des Sénateurs Matt O'Connor a... (Gary Wiepert, Associated Press)

Agrandir

Le jeune gardien des Sénateurs Matt O'Connor a été parfait mercredi soir.

Gary Wiepert, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(BUFFALO) L'équipe B des Sénateurs d'Ottawa n'a pas fait de quartier face à leur ancien gardien Robin Lehner mercredi soir au First Niagara Center.

Ils ont gâché ses débuts dans l'uniforme des Sabres de Buffalo du Suédois en remportant leur premier gain du calendrier préparatoire par la marque de 5-2.

Utilisant le strict minimum de joueurs ayant de l'expérience de la LNH (sept, plus le premier choix Thomas Chabot) alors que leurs adversaires ont employé une douzaine de vétérans, les Sénateurs ne s'en sont pas laissés imposer.

Le nouveau «gardien de l'avenir» de l'organisation, Matt O'Connor, a damé le pion à son prédécesseur pour ce titre en repoussant tous les 18 tirs auxquels il a fait face pendant ses 29: 26 minutes de jeu. L'autre jeune gardien de l'organisation, Chris Driedger, a perdu son blanchissage quand Kane l'a déjoué d'un tir de loin en désavantage numérique, et il en a ajouté un autre sur une attaque à cinq en fin de rencontre. Il a quand même repoussé 22 lancers.

À l'autre bout, Lehner, cédé aux Sabres avec David Legwand contre un premier choix cet été, a été déjoué trois fois sur 19 tirs, les trois buts survenant en l'espace de 3:36 minutes en deuxième période.

«Je me sentais pas mal bien, c'était bon de me débarrasser d'un seul coup, de mon premier match depuis février, mon premier match contre Ottawa et mon premier à Buffalo. Ils ont compté une couple de buts chanceux, j'imagine que je voulais leur donner confiance. Mais je vais être prêt pour le 8 octobre (match inaugural de la saison)», a confié Lehner après coup, avant d'aller saluer quelques anciens coéquipiers.

Devant O'Connor et Driedger, Chabot a offert une autre solide performance, affichant encore une fois un bon sens du jeu même s'il devait se débrouiller avec Patrick Mullen comme partenaire de jeu plutôt qu'Erik Karlsson. Seul défenseur du club de l'an dernier dans l'alignement, Jared Cowen a été solide cette fois alors qu'il était appelé à jouer contre les Kane, Ryan O'Reilly et Tyler Ennis.

Obtenant la chance de jouer sur un premier trio avec Mika Zibanejad, l'attaquant québécois Alex Chiasson s'est illustré avec un beau but sur un tir qui a fait revoler la bouteille d'eau derrière Lehner. Il savourait ainsi une petite revanche alors que ce dernier l'avait frustré sur une échappée en première période.

O'Connor a réalisé ses meilleurs arrêts lors de cet engagement, en début de période lors d'une attaque à cinq des Sabres ainsi qu'à la toute fin alors qu'il a sorti ses jambières deux fois pour frustrer le petit Tyler Ennis.

«C'était une bonne expérience pour moi de jouer sur la route, les gars m'ont rendu la vie facile. J'avais un peu d'adrénaline supplémentaire, mais j'ai réussi à garder mon calme et j'ai réussi à bien voir la rondelle», a dit O'Connor.

Les deux autres buts des Sénateurs en deuxième ont été l'oeuvre de Max McCormick, profitant d'une belle percée de Ryan Dzingel, et Zack Stortini, qui a sauté sur un retour de Chris Wideman.

Dzingel, qui a scellé l'issue de la rencontre dans un filet désert, a obtenu sa deuxième passe de la soirée en préparant un but d'assurance de Zibanejad. Il venait de sortir du banc de punition, ayant purgé une mineure pour instigateur infligée à Travis Ewanyk, qui a tenté de venger un coup d'épaule de Jason Akeson qui a ébranlé Colin Greening. Ce dernier avait la tête basse et n'a pas vu venu le coup. Il est rentré au vestiaire et n'est pas revenu par la suite.

Les trois collégiens s'amusent

La «Connection Ohio State» des Sénateurs s'est encore retrouvée au coeur de l'action mercredi soir, cette fois dans un match hors-concours de la LNH.

Ryan Dzingel a préparé le premier but des Sénateurs dans le gain de 5-2 contre Buffalo, coupant au filet avant de repérer son ami Max McCormick à l'embouchure du filet, où il a habilement capté sa passe du patin avant de prendre un tir qui a touché le poteau avant d'atteindre le fond du filet derrière Robin Lehner.

Ryan Dzingel se voit dans la LNH l'an... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit) - image 3.0

Agrandir

Ryan Dzingel se voit dans la LNH l'an prochain.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Dzingel en a rajouté avec une passe toute aussi impressionnante sur le filet de Mika Zibanejad, avant de marquer dans une cage déserte.

«On dirait qu'on trouve toujours un moyen de contribuer à un premier but de l'autre partout où on va. J'ai eu une passe sur son premier but à Ohio State, et lui m'a passé sur mon premier but à Binghamton, alors que j'ai participé au sien. Et là, il prépare mon premier but en matches présaison», racontait McCormick après le match.

Les deux jeunes joueurs repêchés en 2008, sont destinés à retourner ensemble à Binghamton cette saison, mais ils veulent laisser une bonne impression avant de partir.

«C'est bizarre d'être en compétition (pour un poste) avec un de mes meilleurs amis, mais un jour, quand on va jouer ensemble ici, on va regarder en arrière et l'apprécier encore plus», mentionnait Dzingel.

Chiasson solide

Dans ce gain contre les Sabres, ils n'ont évidemment pas été les seuls à s'illustrer. L'attaquant québécois Alex Chiasson a aussi connu un fort match, marquant un but avec un superbe tir des poignets contre Lehner. Ce dernier l'avait arrêté en échappée en première période.

«Je crois que Robin savait que j'allais lancer du côté du bloqueur, mais j'ai arrêté de bouger mes pieds. Je me suis repris par la suite. Je savais qu'il y avait un trou et j'ai simplement laissé mon instinct me guider.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer